Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Créez votre Société Gratuitement

Des milliers d'entrepreneurs nous ont fait confiance
pour créer leur société.

Comment ça marche ?

1

Questionnaire

Répondez à un questionnaire en ligne. Posez vos questions en direct en cas de besoin

2

Validation

Validez vos réponses. Vous pourrez les modifier à tout moment (même après le paiement)

3

Paiement

Effectuez votre paiement en toute sérénité grâce à notre solution 100% sécurisée

4

Documents & Formalités

Récupérez vos documents, nous gérons vos formalités. Votre société est immatriculée !

Pourquoi choisir Legalstart ?

  1. Simple & Rapide

    10 minutes de questionnaire, démarches entièrement en ligne, réception du K-Bis sous 48h*

  2. Économique

    Économisez sur vos frais juridiques grâce à l'utilisation de notre solution dématérialisée

  3. Des documents sur-mesure

    Tous les documents sont rédigés par des avocats, et sont personnalisables et modifiables même après finalisation de la commande

* Une fois votre dossier complété. Option Premium Express uniquement.

Vous êtes accompagné par des experts

Louis C.

Expert Legalstart

Contactez gratuitement nos experts par téléphone (01 76 39 00 60) ou par chat. Tous nos experts sont basés en France

Ils ont essayé Legalstart

Comparez les différentes structures juridiques

Le choix de la structure juridique adaptée à votre activité et votre situation peut se réveler complexe. Ce tableau comparatif vous informe sur les différences clés entre les structures et vous aide à comprendre les avantages et inconvénients de chaque forme sociale.

SAS

Société par Actions Simplifiée

Activité de la structure
Flexibilité quant aux activités exercées

Activité civile ou commerciale

Limite de chiffre d'affaires

Aucune

Organisation de l'entreprise
Pas de contrainte concernant les fondateurs

> 2
Personne physique ou morale

Pas de capital minimum

> 1€
50% des apports à verser à la constitution le reste dans les 5 ans.

Direction librement définie

Direction définie librement dans les statuts sous réserve de nommer un Président (personne physique ou morale, actionnaire ou non).

Simple de changer de dirigeant

Modalités librement fixées dans les statuts.

Responsabilité
Responsabilité limitée des fondateurs

Limitée aux apports, sauf si cautions et garanties sur les biens propres des actionnaires.

Responsabilité des dirigeants Possible

Responsabilité civile et pénale pour faute de gestion.

Régime fiscal
Choix du régime d'imposition des bénéfices Possible

IS (option IR sous certaines conditions si < 5 ans).

Liberté dans la rémunération du dirigeant

Totale

Déductibilité de la rémunération du dirigeant

Oui, sauf si option IR.

Attractivité du régime fiscal du dirigeant

Traitements et salaires pour le Président, sauf si option IR. Abattement de 10% plafonné.

Attractivité du régime fiscal des dividendes

Personnes physiques: soumis à l'IR sur 60% du montant des dividendes
Personnes morales: dividendes pris en compte dans les résultats imposables de l'entreprise.

Régime social
Attractivité du régime social du dirigeant

Assimilé-salarié.

Assiette de calcul des cotisations sociales du dirigeant-salarié

Si option IR : bénéfice imposable
Si option IS : rémunération nette.

Gestion opérationnelle
Autonomie du dirigeant

Modalités d'approbation définies dans les statuts
Approbation des comptes / modification du capital approuvées en AG et certaines décisions à l'unanimité.

Pas d'obligation de nommer un commissaire aux comptes

Sauf si 2 des 3 critères sont remplis:
bilan > 1m€
CA > 2m€
Nombre de salariés > 20.

Transmission de l'entreprise
Simplicité de transmission l'entreprise

Cession libre des actions sauf si clause d'agrément dans les statuts/pacte d'actionnaires.

Financement et ouverture du capital
Flexibilité des possibilités de financement

Emission privée d'actions, apports en compte courant, recours aux établissements financiers, mise en reserve des bénéfices, appel public à l'épargne interdit.

Choisir
En savoir plus

SASU

Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle

Activité de la structure
Flexibilité quant aux activités exercées

Activité civile ou commerciale

Limite de chiffre d'affaires

Aucune

Organisation de l'entreprise
Pas de contrainte concernant les fondateurs

Associé unique mais possibilité d'ajouter des associés
Personne physique ou morale.

Pas de capital minimum

> 1€
50% des apports à verser à la constitution le reste dans les 5 ans.

Direction librement définie

Direction définie librement dans les statuts sous réserve de nommer un Président (personne physique ou morale, actionnaire ou non).

Simple de changer de dirigeant

Modalités librement fixées dans les statuts

Responsabilité
Responsabilité limitée des fondateurs

Limitée aux apports, sauf si cautions et garanties sur les biens propres de l'actionnaire unique.

Responsabilité des dirigeants Possible

Responsabilité civile et pénale pour faute de gestion.

Régime fiscal
Choix du régime d'imposition des bénéfices Possible

IS (option IR sous certaines conditions si < 5 ans).

Liberté dans la rémunération du dirigeant

Totale.

Déductibilité de la rémunération du dirigeant

Oui, sauf si option IR.

Attractivité du régime fiscal du dirigeant

Traitements et salaires pour le Président, sauf si option IR. Abattement de 10% plafonné.

Attractivité du régime fiscal des dividendes

Personne physique: soumis à l'IR sur 60% du montant des dividendes
Personne morale: dividendes pris en compte dans les résultats imposables de l'entreprise.

Régime social
Attractivité du régime social du dirigeant

Assimilé-salarié.

Assiette de calcul des cotisations sociales du dirigeant-salarié

Si option IR : bénéfice imposable
Si option IS : rémunération nette.

Gestion opérationnelle
Autonomie du dirigeant

Modalités d'approbation définies dans les statuts
Certaines décisions relèvent de l'associé unique (approbation des comptes, transformation de la société...).

Pas d'obligation de nommer un commissaire aux comptes

Sauf si 2 des 3 critères sont remplis:
bilan > 1m€
CA > 2m€
Nombre de salariés > 20.

Transmission de l'entreprise
Simplicité de transmission l'entreprise

Cession libre des actions sauf si clause d'agrément dans les statuts/pacte d'actionnaires

Financement et ouverture du capital
Flexibilité des possibilités de financement

Emission privée d'actions, apports en compte courant, recours aux établissements financiers, mise en reserve des bénéfices, appel public à l'épargne interdit.

Choisir
En savoir plus

SARL

Société A Responsabilité Limitée

Activité de la structure
Flexibilité quant aux activités exercées

Activité civile ou commerciale

Limite de chiffre d'affaires

Aucune

Organisation de l'entreprise
Pas de contrainte concernant les fondateurs

Entre 2 et 100.
Personne physique ou morale

Pas de capital minimum

> 1€
50% des apports à verser à la constitution le reste dans les 5 ans.

Direction librement définie

1 ou plusieurs gérants
Personne physique uniquement, associée ou non.

Simple de changer de dirigeant

Nomination dans les statuts/décision collective des associés
Révocation à la majorité simple.

Responsabilité
Responsabilité limitée des fondateurs

Limitée aux apports, sauf si cautions et garanties sur les biens propres des associés.

Responsabilité des dirigeants Possible

Responsabilité civile et pénale pour faute de gestion.

Régime fiscal
Choix du régime d'imposition des bénéfices Possible

IS (option IR si SARL "de famille").

Liberté dans la rémunération du dirigeant

Totale.

Déductibilité de la rémunération du dirigeant

Oui, sauf si option IR ou si le gérant n'est pas l'associé unique

Attractivité du régime fiscal du dirigeant

Bénéfices industriels et commerciaux si IR, traitements et salaires si IS, abattement de 10% plafonné sur le salaire du gérant (si régime des salariés)

Attractivité du régime fiscal des dividendes

Personnes physiques: soumis à l'IR sur 60% du montant des dividendes
Personnes morales: dividendes pris en compte dans les résultats imposables de l'entreprise.

Régime social
Attractivité du régime social du dirigeant Possible

Gérant minoritaire/égalitaire : assimilé-salarié
Gérant majoritaire : Travailleur Non Salarié (TNS).

Assiette de calcul des cotisations sociales du dirigeant-salarié

Si option IR : bénéfice imposable
Si option IS : rémunération nette + pour le gérant majoritaire, dividendes pour la fraction > 10% du capital social, des primes d'émission et des sommes versées en compte courant.

Gestion opérationnelle
Autonomie du dirigeant

Décisions de gestion courante prises par le gérant
Décisions dépassant ses pouvoirs / modifiant les statuts prises en AG.

Pas d'obligation de nommer un commissaire aux comptes

Sauf si 2 des 3 critères sont remplis:
bilan > 1,55m€
CA > 3,1m€
Nombre de salariés > 50.

Transmission de l'entreprise
Simplicité de transmission l'entreprise Possible
Cession en principe libre entre associés et pour les conjoints / ascendants / descendants. Procédure d'agrément à l'égard des tiers
Financement et ouverture du capital
Flexibilité des possibilités de financement Possible
Apports nouveaux, apports en compte courant, recours aux établissements financiers, mise en reserve des bénéfices, appel public à l'épargne interdit
Choisir
En savoir plus

EURL

Entreprise Unipersonnelle A Responsabilité Limitée

Activité de la structure
Flexibilité quant aux activités exercées

Activité civile ou commerciale

Limite de chiffre d'affaires

Aucune

Organisation de l'entreprise
Pas de contrainte concernant les fondateurs

Associé unique mais possibilité d'ajouter des associés
Personne physique ou morale (sauf autre EURL).

Pas de capital minimum

> 1€
50% des apports à verser à la constitution le reste dans les 5 ans.

Direction librement définie

1 ou plusieurs gérants
Personne physique uniquement, associée ou non.

Simple de changer de dirigeant

Nomination dans statuts/décision collective des associés. Révocation à la majorité simple

Responsabilité
Responsabilité limitée des fondateurs

Limitée aux apports, sauf si cautions et garanties sur les biens propres de l'associé unique.

Responsabilité des dirigeants Possible

Responsabilité civile et pénale pour faute de gestion.

Régime fiscal
Choix du régime d'imposition des bénéfices Possible

IS ou IR.

Liberté dans la rémunération du dirigeant

Totale

Déductibilité de la rémunération du dirigeant

Oui, sauf si option IR ou si le gérant n'est pas l'associé unique.

Attractivité du régime fiscal du dirigeant

Bénéfices industriels et commerciaux si IR, traitements et salaires si IS, abattement de 10% plafonné sur le salaire du gérant (si régime des salariés).

Attractivité du régime fiscal des dividendes

Personne physique: soumis à l'IR sur 60% du montant des dividendes
Personne morale: dividendes pris en compte dans les résultats imposables de l'entreprise.

Régime social
Attractivité du régime social du dirigeant Possible

Gérant tiers : assimilé-salarié
Gérant associé unique : Travailleur Non Salarié (TNS).

Assiette de calcul des cotisations sociales du dirigeant-salarié

Si option IR : bénéfice imposable
Si option IS : rémunération nette + pour le gérant majoritaire dividendes pour la fraction > 10% du capital social, des primes d'émission et des sommes versées en compte courant.

Gestion opérationnelle
Autonomie du dirigeant

Décisions de gestion courante prises par le gérant. Décisions dépassant ses pouvoirs / modifiant les statuts prises en AG ou par l'associé unique non Gérant

Pas d'obligation de nommer un commissaire aux comptes

Sauf si 2 des 3 critères sont remplis:
bilan > 1,55m€
CA > 3,1m€
Nombre de salariés > 50

Transmission de l'entreprise
Simplicité de transmission l'entreprise

Cession libre des parts sociales.

Financement et ouverture du capital
Flexibilité des possibilités de financement Possible

Apports nouveaux, apports en compte courant, recours aux établissements financiers, mise en reserve des bénéfices, appel public à l'épargne interdit.

Choisir
En savoir plus

SCI

Société Civile Immobilière

Activité de la structure
Flexibilité quant aux activités exercées

Activité civile

Limite de chiffre d'affaires

Aucune

Organisation de l'entreprise
Pas de contrainte concernant les fondateurs

> 2
Personne physique ou morale

Pas de capital minimum

> 1€
Conditions de versement des fonds librement fixées dans les statuts.

Direction librement définie

1 ou plusieurs gérants
Personne physique ou morale, associée ou non.

Simple de changer de dirigeant

Nomination dans les statuts/décision collective des associés.

Responsabilité
Responsabilité limitée des fondateurs

Indéfinie, chaque associé est responsable sur ses propres biens.

Responsabilité des dirigeants Possible

Responsabilité civile et pénale pour faute de gestion.

Régime fiscal
Choix du régime d'imposition des bénéfices

IS ou IR.

Liberté dans la rémunération du dirigeant

Totale

Déductibilité de la rémunération du dirigeant

Uniquement si option IS choisie ou si le gérant n'est pas associé.

Attractivité du régime fiscal du dirigeant

Gérant associé : Revenus fonciers si IR / BIC si IS de plein de droit / traitements & salaires si IS sur option.

Gérant tiers :Traitements & salaires si salarié, sinon BIC.

Attractivité du régime fiscal des dividendes

Personne physique : soumis à l'IR sur 60% du montant des dividendes.
Personne morale : dividendes pris en compte dans les résultats imposables.

Régime social
Attractivité du régime social du dirigeant Possible

Gérant tiers : assimilé-salarié
Gérant associé unique : Travailleur Non Salarié (TNS).

Assiette de calcul des cotisations sociales du dirigeant-salarié

Si option IR : bénéfice imposable
Si option IS : rémunération nette + pour le gérant majoritaire, dividendes pour la fraction > 10% du capital social, des primes d'émission et des sommes versées en compte courant

Gestion opérationnelle
Autonomie du dirigeant

Modalités d'approbation des décisions définies dans les statuts Approbation des comptes / modification du capital approuvées en AG et certaines décisions à l'unanimité

Pas d'obligation de nommer un commissaire aux comptes

Sauf si 2 des 3 critères sont remplis:
bilan > 1,55m€
CA > 3,1m€
Nombre de salariés > 50

Transmission de l'entreprise
Simplicité de transmission l'entreprise

Cession en principe libre entre associés et pour les conjoints / ascendants / descendants. Procédure d'agrément à l'égard des tiers.

Financement et ouverture du capital
Flexibilité des possibilités de financement Possible

Apports nouveaux, apports en compte courant, recours aux établissements financiers, mise en reserve des bénéfices, appel public à l'épargne interdit

Choisir
En savoir plus

EIRL

Entrepreneur Individuel A Responsabilité Limitée

Activité de la structure
Flexibilité quant aux activités exercées

Activité civile ou commerciale

Limite de chiffre d'affaires

Aucune

Organisation de l'entreprise
Pas de contrainte concernant les fondateurs

Entreprise individuelle

Pas de capital minimum
Non concerné.

Pas de capital social dans une entreprise individuelle.

Direction librement définie

Une personne physique dirige l'entreprise

Simple de changer de dirigeant
Non concerné.

L'entreprise est intrinsèquement liée au dirigeant

Responsabilité
Responsabilité limitée des fondateurs

Limitée aux biens décrits dans la déclaration d'affecation.

Responsabilité des dirigeants
Non concerné.
Régime fiscal
Choix du régime d'imposition des bénéfices

IR ou IS

Liberté de la rémunération du dirigeant

Totale

Déductibilité de la rémunération du dirigeant
Non concerné.
Attractivité du régime fiscal du dirigeant

Variable en fonction de l'option IR ou IS.

Attractivité du régime fiscal des dividendes

Si option IS imposition sur 60% du montant des dividendes.

Régime social
Attractivité du régime social du dirigeant

Bénéfices industriels et commericaux pour une activité commerciale et bénéfices non commerciaux pour une activité libérale, sauf si option IS alors traitements et salaires

Assiette de calcul des cotisations sociales du dirigeant-salarié

Si option IR : bénéfice imposable
Si option IS:rémunération nette + dividendes > 10% du patrimoine affecté, ou 10% du bénéfice réalisé si cette valeur est plus importante

Gestion opérationnelle
Autonomie du dirigeant

Autonomie totale.

Pas d'obligation de nommer un commissaire aux comptes

Aucune obligation.

Transmission de l'entreprise
Simplicité de transmission l'entreprise

Si le cessionnaire est une personne physique, il doit reprendre le patrimoine affecté et opter pour le régime de l'EIRL.
Si le cessionnaire est une personne morale, il y a transfert de propriété du patrimoine affecté.

Financement et ouverture du capital
Flexibilité des possibilités de financement Possible

Recours aux établissements financiers, mise en réserve des bénéfices pour les EIRL à l'IS, appel public à l'épargne interdit

Choisir
En savoir plus

AE

Micro-Entreprise

Activité de la structure
Flexibilité quant aux activités exercées

Activité civile ou commerciale

Limite de chiffre d'affaires

82 800 euros pour les activités de vente de marchandises, objets, fournitures et denrées ou fourniture de logement
33 100 euros pour les autres activités de prestations de services

Organisation de l'entreprise
Pas de contrainte concernant les fondateurs

Entreprise individuelle

Pas de capital minimum
Non concerné.
Direction librement définie

Une personne physique dirige l'entreprise

Simple de changer de dirigeant
Non concerné.

L'entreprise est intrinsèquement liée au dirigeant.

Responsabilité
Responsabilité limitée des fondateurs

Indéfinie, l'entrepreneur est responsable sur ses biens propres, sauf s'il effectue une déclaration d'insaisissabilité.

Responsabilité des dirigeants
Non concerné.
Régime fiscal
Choix du régime d'imposition des bénéfices

IR

Liberté dans la rémunération du dirigeant
Non concerné.

La rémunération du dirigeant représente le bénéfice dégagé.

Déductibilité de la rémunération du dirigeant
Non concerné.
Attractivité du régime fiscal du dirigeant

Régime bénéfices industriels et commerciaux pour une activité commerciale et bénéfices non commerciaux pour une activité libérale.

Attractivité du régime fiscal des dividendes
Non concerné.

Il n'y a pas de dividendes

Régime social
Attractivité du régime social du dirigeant

Travailleur non salarié (taux de cotisations plus faible et calculé d'après le chffre d'affaires).

Assiette de calcul des cotisations sociales du dirigeant-salarié

Bénéfice imposable de l’entreprise.

Gestion opérationnelle
Autonomie du dirigeant

Autonomie totale.

Pas d'obligation de nommer un commissaire aux comptes

Aucune obligation.

Transmission de l'entreprise
Simplicité de transmission l'entreprise

Si l'entreprise est inscrite au RCS alors le fonds de commerce est cessible.
Si l'entreprise n'est pas inscrite seuls les éléments corporels pourront être cédés

Financement et ouverture du capital
Flexibilité des possibilités de financement Possible

Recours aux établissements financiers, appel public à l'épargne interdit.

Choisir
En savoir plus

Asso

Association

Activité de la structure
Flexibilité quant aux activités exercées

Activité non lucrative

Limite de chiffre d'affaires

60 000 euros, au-delà l'association sera soumise à l'IS et au régime de la TVA si la gestion de l'association n'est pas désintéressée

Organisation de l'entreprise
Pas de contrainte concernant les fondateurs

≥ 2 Personne physique ou morale

Pas de capital minimum
Non concerné.

Pas de capital social exigé

Direction librement définie

Direction définie librement dans les statuts.

Simple de changer de dirigeant

Modalités librement fixées dans les statuts.

Responsabilité
Responsabilité limitée des fondateurs

Les fondateurs ne sont pas financièrement engagés

Responsabilité des dirigeants Possible

Responsabilité civile et pénale pour faute de gestion.

Régime fiscal
Choix du régime d'imposition des bénéfices Non concerné

Pas de fiscalité sauf si activités lucratives (IS sauf franchise)

Liberté dans la rémunération du dirigeant

Ressources de l'association < 200.000€ : 13.008€/an. Ressources de l'association > 200.000€ : 112.000€/an maximum

Déductibilité de la rémunération du dirigeant
Non concerné.
Attractivité du régime fiscal du dirigeant

Ressources de l'association < 200.000€ : Bénéfices non commerciaux Ressources de l'association > 200.000€ : traitements et salaires

Attractivité du régime fiscal des dividendes
Non concerné.

Il est interdit de distribuer des bénéfices

Régime social
Attractivité du régime social du dirigeant

Assimilé salarié

Assiette de calcul des cotisations sociales du dirigeant-salarié

Rémunération nette

Gestion opérationnelle
Autonomie du dirigeant

Les statuts définissent librement les fonctions du dirigeant

Pas d'obligation de nommer un commissaire aux comptes

Sauf si 2 des 3 critères sont remplis :
bilan > 1,55m€ CA > 3,1m€ Nombre de salariés > 50 ou lorsque l'association perçoit une subvent ou des dons de plus de 153 000€ sur une année

Transmission de l'entreprise
Simplicité de transmission l'entreprise
Non concerné.

Une association ne peut être la prioriété de personne de sorte que sa transmission est impossible.

Financement et ouverture du capital
Flexibilité des possibilités de financement Possible

Dons, subventions, cotisations, recours aux établissements financiers

Choisir
En savoir plus

Ils nous soutiennent

Ils parlent de nous

Questions fréquentes

Création SARL : les différents choix

La création de SARL a longtemps été le "best-seller" de la création d'entreprises françaises, tous projets et activités confondus. Elle demeure prédominante dans le secteur de la restauration ou encore celui du bâtiment ainsi que dans le cadre de projets familiaux.

Quelles sont les alternatives ?

  • la SAS, très souple et souvent plébiscitée pour les startups et projets de grande envergure.
  • l'EURL et la SASU sont des structures adapté pour les projets individuels tout en conduisant à la création d'une société en tant que tel contrairement au statut d'auto-entrepreneur
  • la SCI n'est, dans la plupart des cas, pas une option dans la mesure où elle vise exclusivement des projets immobiliers.

En ce qui concerne la question "SARL ou SAS", il convient souvent de tenir compte du régime social du dirigeant pour arbitrer de bonne conditions. La couverture sociale n'est pas exactement la même entre le Président de SAS et le Gérant de SARL mais surtout le montant de charges sociales peut varier de manière significative.

Création EURL : étapes et démarches

Vous avez mûri votre idée ou concept et être prêt à vous lancez dans la création d'une EURL. Voici comment procéder.

  • Répondez au questionnaire en ligne et créez des statuts d'EURL sur-mesure. 
  • Prenez RDV avec votre banque ou votre notaire et déposer votre apport
  • Signez électroniquement et téléchargez vos justificatifs (CNI, attestation de dépôt des fonds etc.)
  • Legalstart transmet votre dossier complet (annonce légale, etc.) au greffe du tribunal de commerce
  • Votre EURL est créée : vous recevez votre K-Bis chez vous !
Depuis 2015, l'enregistrement des statuts aux impôts n'est plus obligatoire. Une formalité de moins à accomplir pour créer une EURL ou une SARL !

Pourquoi opter pour la SAS ?

La SAS est de plus en plus populaire. Elle présente en effet de nombreux avantages :

  • vous limitez votre responsabilité au montant de vos apports
  • vous fixez librement les règles de fonctionnement (direction, vente des actions, etc.)
  • vous créez une structure flexible et attractive pour de potentiels investisseurs
  • vous bénéficiez d'une couverture sociale "assimilié-salarié"
La SAS est la structure préférée des start-up et sociétés innovantes et séduit de plus en plus des entrepreneurs de tous horizons.

Pourquoi opter pour la SARL ?

La SARL est le type de société le plus répandu en France. Elle présente en effet de très nombreux avantages :

  • vous crédibilisez votre projet en créant une société
  • vous bénéficiez d'un régime adapté pour entreprendre en famille (avec votre conjoint notamment)
  • vous êtes soumis à des règles bien définies pour la gestion et la direction de l'entreprise

Attention toutefois : la SARL est une société "fermée", l'accord des autres associés sera généralement nécessaire si vous souhaitez vendre vos parts.

Combien de temps pour obtenir votre KBIS?

Il faut environ 48h après la finalisation de votre dossier sur notre site pour obtenir une version électronique (provisoire) de votre K-bis sur Infogreffe.

Il faut compter 4 à 7 jours pour recevoir les exemplaires originaux (comprenant le n° de SIRET) par courrier au siège social. 

Ces délais peuvent varier en fonction du greffe compétent.

Créer une SAS en ligne : modalités et formalités

Créer une SAS en ligne est possible que ce soit pour la rédaction des statuts ou pour les formalités au greffe. 

De la même manière que pour une EURL, la SAS peut être créée seul (création SASU), à deux ou plus.

Au démarrage, les contraintes sont très réduites : capital, organisation, formalités, etc. Attrait probablement n° 1 de la SAS : vous fixez librement ses règles de fonctionnement (direction, vente des actions, etc.) et créez une structure flexible et attractive pour de potentiels investisseurs.  

A savoir : créer une SAS ne vous empêche pas forcément de toucher le chômage. A partir du moment où vous ne vous rémunérez pas en tant que dirigeant ou autrement, vous pouvez conserver vos droits. Renseignez-vous auprès de Pôle Emploi.

Formalités : comment créer une SCI ?

Pour mener à bien votre projet immobilier et créer votre SCI, voici les formalités à effectuer :

  • Rédaction des statuts, dans lequel apparait la nomination du Gérant de la SCI et la répartition du capital entre les associés de la SCI (au moins deux associés)
  • Ouverture d'un compte bancaire pour déposer les fonds du capital (non obligatoire)
  • Publication d'une annonce légale dans un journal d'annonce légale
  • Dépôt du dossier u greffe du Tribunal de commerce (frais de greffe de 84,24€) pour obtenir le K-bis de la société civile immobilière.
Legalstart.fr peut gérer toutes ces formalités pour vous : commencez le questionnaire en cliquant sur "Je crée ma SCI" et obtenez le dossier complet pour constituer une SCI.

Les avantages de la Société Civile Immobilière (SCI)

Créer une SCI entre amis, avec ses parents ou autrement constitue souvent une alternative à la détention en direct de biens immobiliers par plusieurs personnes (autrement appelée "indivision", forme de partage plus précaire). Dans l'indivision, il suffit parfois qu'un seul souhaite vendre pour qu'il soit impossible de conserver l'immeuble.

En SCI, les principaux avantages sont les suivants :

  • Transmission : il plus facile de vendre des parts de SCI que de se mettre d’accord pour vendre un immeuble !
  • Fiscalité : il peut être notamment avantageux de transmettre à ses héritiers des parts plutôt qu'un immeuble.
  • Protection : vous pouvez créer une SCI pour isoler vos biens immobiliers du reste de vos actifs 
Consultez notre fiche pratique détaillée pour tout connaitre des avantages et inconvénients de la SCI.

Création SARL : pourquoi est-ce (souvent) une bonne idée ?

Si vous vous lancez dans l'entreprenariat, la création d'une SARL est l'une des options que vous ne manquerez pas d'envisager seul ou avec vos conseils. Les avantages de structurer l'activité par l'intermédiaire d'une société à responsabilité présente de nombreux avantages :

  • protection des biens personnels 
  • capital minimum de 1€
  • optimisation de charges sociales dans le cadre du RSI
  • possibilité de s'associer à plusieurs et notamment avec un associé étranger
  • fonctionnement simple, encadré par la loi

La création de SARL est également utile lorsque vous souhaitez vérouiller les choses sur le plan capitalistique : une procédure d'agrément pour toute vente de parts sociales à une personne extérieure à la SARL est en effet prévu par la loi et on ne peut y déroger !

Les principaux atouts de la SAS

Le statut SAS présente de nombreux avantages pour les associés. Contrairement à un autoentrepreneur ou une entreprise individuelle, la création de SAS permet de protéger les biens personnels de ses fondateurs.

En pratique, l'intérêt de monter une structure telle que la SAS est multiple : fiscal (déduction de la TVA, réduction des charges, etc.), social (pas de RSI), patrimonial (anticipation de la succession, etc.) et bien entendu juridique. Sur ce dernier point, c'est la souplesse de fonctionnement, tant sur le plan de la gouvernance que de la liquidité (cession des actions sans procédure d’agrément obligatoire), qui est souvent présenter comme l'un des principaux avantages. 

La plupart des entrepreneurs qui décident de lancer une start-up optent d’ailleurs pour le statut juridique SAS.

SARL : définition et caractéristiques

La SARL, ou Société à Responsabilité Limitée, demeure la forme de société la plus répandue en France. Il s'agit d'une forme sociale sécurisante et plutôt fermée.

Elle partage une cetains nombre de caractéristiques communes avec la SAS et la SASU, notamment : 

  • Responsabilité des associés limitée aux montants de leurs apports (le capital)
  • Pas d'investissement au démarrage. Capital social minimum =  1€
Quelles sont les principales spécificités ? 
  • La SARL est obligatoirement dirigée par un gérant. Attention : il doit s'agir d'une personne physique et en aucun cas d'une société (contrairement à la SAS)
  • Minimum : 2 associés et maximum 100
  • Agrément obligatoire pour la cessions des parts à des tiers

Si la SARL peut avoir des activités dans ce domaine, si votre projet est exclusivement immobilier, mieux vaut se tourner vers création d'une SCI.