15 avril 2021

Coronavirus: aide à la transition numérique des commerces
Temps de lecture : 3 min

Matthieu Pace
Diplômé de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Suite à l’annonce d’un troisième confinement à compter du 3 avril 2021 et pour une durée d’un mois, la fermeture des commerces à cause du coronavirus s’applique une nouvelle fois. Ainsi, toutes les entreprises considérées comme commerces non-essentiels doivent rester fermées.

Pour minimiser l’impact de cette fermeture forcée, les commerçants sont encouragés à mettre en place des systèmes de click and collect et de vente en ligne, passant nécessairement par une modernisation du système informatique.

Important : si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant les aides mises en place à l’occasion de la crise sanitaire, n’hésitez pas à consulter notre guide des mesures pour les entreprises face au coronavirus.

aide numerisation entreprise covid

Des offres préférentielles pour les commerces touchés par la crise?

À l’instar de Mon Bureau Numérique dans l’Éducation, les pouvoirs publics entendent minimiser l’impact de la crise pour les entrepreneurs en facilitant l’émergence de solutions digitales.

Afin que la création d’un site e-commerce ou la mise en place d’outils numériques (paiement, livraison, etc.) soient accessibles à tous, le gouvernement a sollicité l’aide des acteurs du numérique.

Il en résulte la mise en place de solutions gratuites ou à des tarifs préférentiels pour tous les commerçants impactés par la crise. Voici une liste non-exhaustive de ces solutions facilitant la transition numérique des commerces:

SOLUTIONS

ACTEURS

Créer un site e-commerce

  • Wizishop
  • Shopify
  • Rapidle
  • Ollca

Paiement en ligne

  • Alma
  • Lydia
  • Paylib
  • Sumup

Logistique et livraison

  • Cubyn
  • DHL
  • Stuart
  • UPS

Intégrer une place de marché (marketplace)

  • Achatville
  • Commerces De France
  • Epicery
  • Ma Ville Mon Shopping

Communication

  • My-SMS.Pro
  • PetitsCommerces
  • Sarbacane
  • Sauvons Nos Commerces

Les aides France Num : des aides nécessaires pour les commerçants de proximité?

Durant les différents confinements, l’État a décidé de mettre en place une aide à la digitalisation des entreprise. Cette aide passe par plusieurs voies: non seulement une voie financière, avec l’apport d’un chèque de 500€ pour les entreprises, mais également une voie pédagogique. En effet, l’État propose des formations pour les commerçants jusqu’alors dépourvus de système informatique de vente et de gestion. 

A noter: la digitalisation permet la mise en place du click and collect ou de la vente en ligne, mais ces changements nécessitent souvent une modification de l’objet social.

Le chèque France Num

Le chèque de 500€ est distribué aux entreprises de moins de 11 salariés ayant fait l’objet d’une fermeture administrative lors du second confinement. 

La remise de ce chèque a un but précis: amortir le paiement d’une prestation d’accompagnement à la transformation numérique, ou mettre en place une solution de vente à distance et de communication avec les clients. En effet, le commerçant devra présenter des factures (d’un montant total de 450€ au moins) prouvant qu’il a commencé les démarches de transition numérique.

Par exemple, ce chèque peut vous permettre de valoriser votre présence sur les réseaux sociaux, mais aussi d’ouvrir un e-commerce. Pour obtenir ce chèque, les digitalisations possibles doivent être réalisées dans l’un de ces trois domaines : 

  • La vente, 
  • La gestion,
  • Ou la relation client

La demande d’aide de 500 € doit être effectuée avant le 30 juin 2021.

À noter: certains prêts peuvent également être proposés, on parle des prêts France Num, garantis par l’Etat et par la Commission européenne. Le but de ces prêts est de couvrir jusqu’à 80% du risque pris par les banques qui acceptent de financer les TPE et PME dans leur transition digitale.

Les régions proposent également des aides à la digitalisation, pensez à vous renseigner directement auprès des centres régionaux.

Les aides pédagogiques

Des campagnes, des formations, des rencontres avec des experts… Tout est mis en place pour permettre la digitalisation des entreprises

En effet, au-delà des aides financières à la transformation numérique, l’État a souhaité mettre en place un véritable accompagnement des commerçants. 

Les chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) ainsi que les chambres de commerce et d’industrie (CCI) proposent des diagnostics aux entreprises, afin d’organiser concrètement la digitalisation.

“Connecte ta boite” est une campagne mise en ligne pour expliquer aux commerçants l’intérêt de la digitalisation, les conséquences et le processus de réalisation. 

Des “formations-actions” gratuites seront également proposées dans le courant de l’année. Les commerçants pourront, grâce à elles, mener une action concrète (en fonction du thème de la formation) pour démarrer la digitalisation de leur commerce.

Environ 2.700 experts forment également un réseau efficace pour conseiller et former les commerçants qui souhaitent se digitaliser. 

Prenons l’exemple des librairies. Souvent, les librairies indépendantes n’étaient pas digitalisées, les libraires préférant le contact direct avec les lecteurs afin de privilégier le conseil et l’écoute. Cependant, ils ont dû garder leur rideau baissé, avant de devenir en 2021, commerces essentiels. Ils font donc aujourd’hui partie des commerces pouvant rester ouverts.

Afin de survivre à la crise, beaucoup ont mis en place des systèmes de click and collect, afin de permettre aux gens de commander directement sur le site et de passer en magasin récupérer leur commande. 

Au-delà d’un aspect financier non-négligeable, c’est la relation client/ professionnel qui s’est vue sauvegardée. Beaucoup de librairies gardent d’ailleurs aujourd’hui ce processus de click and collect, permettant aux personnes ne souhaitant pas pénétrer dans la librairie, de récupérer leurs livres à l’entrée, auprès de leur commerçant.

Les initiatives citoyennes passant par le numérique 

Des chaînes de solidarité nationales se sont mises en place progressivement, depuis mars 2020. L’une d’elle, “Sauve ton commerçant”, profite de sa renommée digitale pour convaincre les consommateurs de revaloriser leurs commerçants de proximité. 

En effet, la plateforme “Sauve ton commerçant”, issue d’une alliance entre une start-up et une agence de marketing toutes deux concentrées sur la fidélisation de la clientèle, propose des bons solidaires et des cartes de fidélité à utiliser dans des commerces de proximité. 

Ce concept est né suite à la fermeture de nombreux commerces, désignés comme non-essentiels. Pour permettre à ceux-ci de se relever une fois les confinements terminés, la plateforme a mis en place un système de bons de solidarité et de cartes de fidélité à offrir ou à utiliser directement dans les magasins avoisinants. 

Sur le site internet, il est possible d’acheter directement ces bons, à utiliser une fois le commerce réouvert. Il s’agit d’une alliance équitable entre la mise en place d’une digitalisation essentielle à la survie des commerçants, et la sauvegarde d’un contact physique nécessaire au conseil, et à la vie urbaine, entre les commerçants et les consommateurs. 

15.000 commerçants semblent aujourd’hui adhérer au concept et vouloir mettre en valeur leurs produits via cette plateforme citoyenne. 

Ces initiatives sont très bien accueillies et permettent une véritable revalorisation du commerce dans une période complexe pour les commerçants.

La numérisation de l’Economie souhaitée par l’Etat passe donc par un accompagnement financier et humain, afin d’encourager les commerçants à sauter le pas de la digitalisation.

Mise à jour : 15/04/2021
Rédaction : Matthieu Pace, diplômé de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard. 

Recevez gratuitement les meilleurs articles de la catégorie Coronavirus & Entrepreneurs

Recevoir les articles