28 août 2020

Coronavirus: un outil pour faciliter la reprise du travail des TPE et PME
Temps de lecture : 2 min

Matthieu Pace
Diplômé de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Alors que la création d’entreprise se maintient malgré la crise économique actuelle, les PME et TPE subissent encore les effets de la crise sanitaire. Conscient qu’il faut apporter un soin particulier à l’entrepreneuriat de l’Hexagone, le Ministère du Travail de l’Emploi et de l’Insertion propose un outil gratuit pour favoriser la reprise du travail des PME et TPE.

Découvrez en détail le dispositif “Objectif Reprise” qui vous aide à poursuivre votre activité grâce à des conseils sur la prévention, les RH ou encore le management.

objectif reprise travail entreprise

Qu’est-ce que l’Objectif Reprise du travail des TPE et PME?

Alors que les pouvoirs publics se sont déjà engagés aux côtés des PME et TPE tout au long de la crise économique, il est faux de croire que seule une aide financière est nécessaire pour relancer l’entrepreneuriat.

En effet, la reprise du travail avec le coronavirus pose certains problèmes auxquels les structures les plus modestes ne sont pas toujours préparées. Pour assurer la reprise du travail dans les meilleures conditions, les entreprises et associations de droit privé de moins de 250 salariés peuvent bénéficier du dispositif “Objectif Reprise”.

Concrètement, ce nouveau dispositif permet au Ministère du Travail de l’Emploi et de l’Insertion de proposer un accompagnement gratuit sous la forme de conseils et d’appui sur des thématiques telles que:

  • La prévention au sein des locaux;
  • Les Ressources Humaines;
  • L’organisation du travail;
  • La reprise du travail pour les personnes à risques;
  • Le management des équipes.

Ce dispositif de reprise du travail repose sur le réseau Anact (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) et Aract (Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail) en lien avec les Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). C’est donc un dispositif national avec des solutions régionales.

En quoi consiste l’Objectif reprise du travail des TPE et PME?

Pour limiter l’impact économique du Coronavirus en France, il est important d’accompagner les PME et les TPE au-delà du simple aspect financier. Dans ce but, le dispositif de reprise du travail pour les entreprises de taille modeste offre:

  • Des conseils (en ligne, via des visio-conférences, en entretiens individuels ou inter-entreprises) pour faciliter la reprise ou la continuité de votre activité;
  • Un accompagnement des partenaires sociaux par des experts des conditions de travail si votre entreprise a particulièrement besoin d’être soutenue;
  • Un questionnaire pour aider votre entreprise à mieux évaluer ses points forts et ses marges de progrès afin de préparer au mieux la reprise ou la poursuite de votre travail.

Il existe deux questionnaires selon la structure de votre entreprise, ils servent à:

Pour les TPE (jusqu’à 11 salariés)

Pour les PME (de 11 à 250 salariés)

  • Évaluer votre situation
  • Visualiser vos points forts et points d’améliorations
  • Être informé de la publication de nouvelles ressources utiles et participer à des échanges de pratiques inter-entreprises
  • Évaluer votre situation
  • Bénéficier de premiers conseils adaptés à votre situation
  • Être recontacté par un expert des conditions de travail et profiter de formats d’accompagnement sur-mesure


Désormais, vous connaissez tout de “l’Objectif Reprise”. Comme le prêt rebond et le micro-crédit aux entreprises, ce dispositif de reprise du travail pour les PME et les TPE est un outil de plus en faveur du redémarrage de l’entrepreneuriat en France. Il ne vous reste plus qu’à consulter le site du Ministère du Travail pour en bénéficier.

Mise à jour : 28/08/2020
Rédaction : Matthieu Pace, diplômé de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Recevez gratuitement les meilleurs articles de la catégorie Coronavirus & Entrepreneurs

Recevoir les articles