Travailleur indépendant et retraite : que faut-il savoir ?

Vous envisagez de devenir travailleur indépendant et vous interrogez sur l’impact potentiel sur votre retraite ? Vous vous interrogez notamment sur la structure juridique choisir à mettre en place pour lancer votre projet. Vous avez raison que celle-ci n’est en effet pas neutre et déterminera l’étendue de votre protection sociale ainsi que le montant des charges y afférentes.

Consultez notre fiche et faites le bon choix de statut juridique.

Mini-sommaire :

1- Salarié ou non salarié : quel impact sur ma retraite ?

2- Quelle structure juridique choisir ? 

    Entrepreneur et retraite

Salarié ou travailleur indépendant : quel impact sur ma retraite ?

La protection sociale dont vous bénéficier est fonction de votre affiliation. On distingue principalement deux régimes :

  • le régime des indépendants (TNS ou RSI) ; et
  • le régime général de la sécurité sociale, applicable aux salariés et « assimilés-salariés ».

Le régime général est réputé être plus complet que le régime des indépendants. En réalité, le niveau de prestation converge en matière de maladie et de prévoyance. Pour la  retraite, tout dépend de votre situation personnelle. L’affiliation au régime TNS peut, dans certains cas, être intéressante afin de réduire le taux de cotisation, en particulier si vous n’avez jamais cotisé au régime général. 

Quelle structure juridique choisir ?  

Le régime TNS a vocation à s’appliquer pour les travailleurs indépendants ayant notamment opté pour :

Le régime général, quant à lui, concerne les entrepreneurs assimilés-salariés, notamment :

Ainsi, si vous êtes ancien salarié et proche de la retraite, et que vous comptez devenir travailleurs indépendant, vous pouvez avoir intérêt à opter pour la SAS. Le président de SAS ou de SASU (ainsi que les autres dirigeants de la SAS) étant affilié au régime « assimilé-salariéé, il bénéficie donc du maintien de son statut antérieur avec possibilité de partir en retraite à taux plein.

Il en va différemment en cas de rattachement au régime TNS : en cas de départ proche à la retraite, les cotisations payées dans le cadre du nouveau régime risquent de ne pas permettre de se constituer une retraite convenable.

Il est important de prendre en considération ces différents points pour déterminer quand et comment créer une entreprise et devenir indépendant. Vous n'avez pas bien saisi toutes les particularités évoquées ci-dessus ? Il est alors recommandé de se faire accompagner par un expert.

Vous l'aurez compris, la forme sociale de votre société a un impact significatif sur le montant de cotisations que vous être susceptible de payer pour vous constituer une retraite. Les travailleurs indépendants jetant généralement leur dévolu sur la SARL ou la SAS, il est important de bien connaître le statut social de leurs dirigeants. Ainsi, un indépendant pourra anticiper sa retraite en toute sérénité.

Date de mise à jour: 30/05/2016

Rédacteur: Frédéric Turbat, expert-comptable et commissaire aux comptes, sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Créez votre SARL en quelques clics