Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer
Pierre Donati
Marketing Manager
13 juin 2018
Temps de lecture : 2 min

Publié le 29 septembre 2016

Bon nombre d’étudiants déplorent à raison le coût élevé des études supérieures. Dans certaines grandes écoles de commerce, ils doivent parfois contracter un prêt à hauteur de 50 000 euros pour financer leurs études et subvenir à leurs besoins. Dans ces conditions, de plus en plus se lancent dans la vie professionnelle en devenant auto-entrepreneur.

De prof particulier à entrepreneur ?

Pour financer leurs études, certains étudiants “précoces” créent une entreprise. Les universités et écoles privées ont déployé ces dernières années de nombreux efforts pour favoriser l’entrepreneuriat.

Mais beaucoup d’étudiants tentent toujours de trouver un emploi plus ou moins bien rémunéré en dehors de leurs heures de cours, délaissant souvent l’intérêt professionnel du travail au profit de la motivation purement économique. Professeur particulier, garde d’enfants, serveur, tels sont les exemples de jobs les plus répandus chez les étudiants.

Cependant, peu d’entre eux pensent à une solution souvent plus lucrative et surtout plus professionnalisante : réaliser des missions pour des entreprises, que ce soit dans le cadre d’une Junior Entreprise ou en indépendant. Dans ce dernier cas, l’étudiant pourra faire une déclaration d’auto-entrepreneur pour pouvoir facturer ses prestations.

Comment trouver des missions en indépendant ?

Si, en tant qu’étudiant, vous bénéficiez déjà d’un réseau professionnel, vous pourrez éventuellement proposer vos services et obtenir des missions intéressantes.

Mais sans contacts, il est plus difficile de trouver des clients pour une activité en indépendant. C’est pourquoi la plateforme Crème de la Crème se propose de réunir étudiants de grandes écoles et universités prestigieuses d’un côté et entreprises de l’autre. Ces dernières proposent sur la plateforme des missions, pour lesquelles les étudiants entrepreneurs peuvent établir un devis. L’entreprise sélectionne ensuite l’étudiant et peut le recommander à la fin de la mission.

Parmi les types de missions proposées, on retrouve la réalisation d’études de marché, la création de sites internet, la rédaction d’articles, ou encore l’organisation de campagnes de communication ou de projets de design.

Le statut auto-entrepreneur est avantageux quand on est étudiant. Comptabilité allégée, pas de TVA à facturer, paiement des cotisations et de l’impôt simplifié… Si jamais les missions deviennent plus nombreuses et qu’un projet d’entreprise sérieux émerge, il sera toujours temps pour l’étudiant de créer sa société pour s’y consacrer. Que ce soit après avoir fini les études, ou même avant !

Pierre Donati @ legalstart.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations