30 juillet 2021

Peut-on être immatriculé en France et travailler en freelance depuis l’étranger?
Temps de lecture : 3 min

Léa Mazure
Diplômée du Master Droit du contentieux de l’Université Paris I (Panthéon Sorbonne). Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Devenir Freelance

Bali? L'île Maurice? Les Seychelles? Dubaï? Le franchissement du cap est tentant… Et pourquoi pas? L’étranger attire, mais beaucoup d’entrepreneurs se demandent comment travailler à l’étranger sans avoir à comprendre et appréhender tout un nouveau système administratif et juridique.  

Vous souhaitez vous expatrier tout en conservant une activité freelance en France? Vous êtes à l’étranger et souhaitez devenir freelance en France? Quelle que soit votre situation, Legalstart vous donne tous les éléments nécessaires pour commencer les démarches pour travailler en freelance depuis l’étranger !

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Souvent employé, rarement expliqué le statut de freelance est entré dans le langage courant comme un idéal de liberté et d’autonomie. Freelance est le terme courant pour parler d’une personne qui exerce son activité professionnelle en tant que travailleur indépendant. 

Sans statut juridique à proprement parler, le freelance évolue donc librement et doit choisir parmi les statuts de travailleurs indépendants établis tels que :

  • Le régime de l’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) 
  • L’EURL (une SARL avec un seul associé) 
  • La SASU (une SAS avec un seul associé) 

Bien qu’être freelance ne signifie pas automatiquement micro-entrepreneur, l’auto-entreprise est le statut juridique le plus choisi par les entrepreneurs pour exercer en freelance. 

L’auto-entreprise a l’avantage d’une création rapide, peu coûteuse et d’une gestion simple ce qui permet à l'auto-entrepreneur travaillant à l’étranger de se consacrer pleinement à son activité. 

Pour autant, dès lors que votre activité se développe, il peut être plus intéressant de créer une société unipersonnelle telle que l’EURL ou la SASU afin de pouvoir déduire vos charges professionnelles et de protéger votre patrimoine personnel. 

N’hésitez pas à utiliser notre outil du choix de la forme juridique pour savoir quelle forme sociale est la plus adaptée à votre situation : 


Peut-on travailler en freelance depuis l’étranger quand on est Français?

Que vous soyez expatrié ou souhaitiez le devenir, il vous est possible de garder un point d’attache avec la France par le biais du statut de freelance. 

Si vous avez la nationalité française, afin que votre entreprise soit considérée comme française, son siège social doit être en France. 

En effet, il vous est possible d’indiquer votre adresse à l’étranger comme adresse personnelle mais de renseigner celle du siège de votre entreprise en France. 

Pour ce faire, plusieurs choix s’offrent à l’entrepreneur français freelance :

  • Le premier est de domicilier votre entreprise à votre domicile personnel français si vous en gardez un. Vous devez tout de même vous assurer qu’une personne puisse récupérer votre courrier sur place.

  • Le second est de faire appel à une société de domiciliation d’entreprise.

Il est donc possible de domicilier son entreprise en France et de travailler à l’étranger lorsque l’on est freelance.

Un étranger peut-il s’immatriculer en tant que freelance en France et travailler à l’étranger?

Peut-on s’immatriculer en France et travailler à l’étranger en freelance quand on est étranger ?

La France attire et consolide son attractivité. Les investissements étrangers en France  augmentent, tout comme les implantations d’entreprises étrangères.

Encore une fois, même en tant qu’étranger, afin que votre entreprise acquière la nationalité française et un statut juridique français, l’adresse de votre siège social doit être en France. Un seul choix s’offre donc au freelance étranger souhaitant s’immatriculer en France tout en vivant à l’étranger : faire appel à une société de domiciliation. 

Bon à savoir : seules les étapes de création d’entreprise classiques sont à réaliser, aucune autre formalité n’est nécessaire puisque vous ne souhaitez pas résider en France, aucune condition de nationalité ou de titre de séjour n’est imposée. 

Peut-on domicilier son entreprise en France et travailler à l’étranger?

Comment domicilier son entreprise dans une entreprise de domiciliation française afin de pouvoir être freelance à l’étranger ? 

La domiciliation d’une entreprise dans une société spécialisée consiste à utiliser l’adresse d’une autre entreprise pour son siège social. 

Pour pouvoir exercer cette pratique, les sociétés de domiciliation doivent absolument détenir un agrément préfectoral. Cela leur permet de domicilier d’autres sociétés en toute légalité. Ces agréments sont garants de la confidentialité nécessaire à l’exercice de cette activité professionnelle.

La domiciliation permet également à l’entrepreneur qui le souhaite, de choisir une adresse prestigieuse. Nombre d’entreprises domiciliées se voient ainsi immatriculées sur la célèbre Avenue des Champs Elysées, ce qui offre une meilleure image de l’entreprise et une plus grande crédibilité.

Il convient donc de se rapprocher d’une entreprise de domiciliation française ayant un agrément préfectoral et de conclure un contrat de domiciliation.  

Le contrat permet de justifier auprès du centre de formalités de votre droit d’utiliser cette adresse comme siège social. C’est l’une des raisons qui donne son importance au contrat de domiciliation. Lorsque le siège social de votre entreprise est hébergé par une société spécialisée, il est important de fixer les règles de cet hébergement dans un contrat de domiciliation.

Lors de l’immatriculation de votre auto-entreprise ou de votre société, il conviendra donc d’indiquer en adresse du siège social celle de votre domiciliation. 

Ainsi, que vous soyez à l’étranger ou que vous souhaitiez vous y installer, il vous est possible d’être immatriculé en France tout en travaillant en freelance depuis l’étranger, vous pouvez d’ailleurs vous faire accompagner à distance pour réaliser l’ensemble de vos démarches en ligne !

Mise à jour : 30/07/2021

Rédaction: Léa Mazure, diplômée du Master Droit du contentieux de l’Université Paris I (Panthéon Sorbonne). Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Devenir Freelance

Télécharger gratuitement notre guide Freelance, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Freelance Télécharger le guide