24 mars 2021

Travailler à son compte, comment se lancer?
Temps de lecture : 4 min

Jeanne Bahu
Diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Travailler à son compte

Aujourd’hui, travailler à son compte est largement plébiscité. De plus en plus de jeunes entrepreneurs choisissent de se lancer à leur compte, en créant une entreprise, afin de bénéficier d’une véritable indépendance. Seuls maîtres à bord, ils sont responsables de l’organisation de leur emploi du temps, et du développement de leur entreprise. 

Vous souhaitez vous lancer, mais vous êtes en manque d’inspiration? On vous explique comment faire pour travailler à son compte, avec quelque idées en plus ! 

Comment se mettre à son compte? 

Travailler à son compte, c’est devenir travailleur indépendant, vous devez alors choisir quel type d’entreprise vous allez créer. Pour cela, vous avez le choix entre créer une entreprise individuelle ou créer votre propre société. Vous vous demandez comment travailler à son propre compte? Vous pouvez jeter un coup d’œil à ce tableau récapitulatif afin de choisir le statut d’indépendant qui vous convient le mieux: 

Vous vous lancez seul

Vous avez un associé

Société

SASU, EURL

SAS, SARL 

Entreprise individuelle

Auto-entreprise

EIRL

-

Une fois que vous avez fait votre choix, vous avez quelques démarches à effectuer, celles-ci sont relativement simples dans le cadre de l’auto-entreprise et plus complexes dans le cadre des sociétés.

À noter : le chiffre d’affaires des auto-entreprises est limité : 

  • À 176.200 € pour les régimes micro BIC (bénéfices industriels et commerciaux)
  • À  72.500 € pour les régimes micro BNC (bénéfices non commerciaux).

Dans le cadre d’une auto-entreprise, il s’agit d’effectuer une déclaration d’activité à l’Urssaf, ou au service Guichet Entreprises. Il est également possible de remplir directement le formulaire Cerfa n°15253*06 pour les activités commerciales et artisanales, ou le formulaire Cerfa n°13821*07 pour les activités libérales.

Ensuite, il est nécessaire de domicilier l’auto-entreprise, celle-ci est au nom de l’auto-entrepreneur puisque celui-ci exerce en nom propre. 



Pour créer une société, il faut rédiger des statuts, ceux-ci contiennent les informations incontournables de la société, telles que le montant du capital social par exemple, ou encore l’objet social.

Ensuite, il faut déposer le capital social à la banque, faire paraître une annonce dans un journal d’annonces légales, et pour terminer, s’adresser au greffe du tribunal afin de faire immatriculer sa société. 

Quels sont les avantages et inconvénients de travailler à son compte?

  • L’entrepreneur n’a pas de hiérarchie, il est libre de prendre toutes les décisions, mais il devra en supporter seul toutes les conséquences, les meilleures comme les pires.
  • Comme il est seul maître à bord, il doit apprendre la comptabilité et la fiscalité, qui seront susceptibles de lui servir très souvent. S’il craint de ne pas maîtriser suffisamment ces notions, il peut faire appel à des professionnels mais cela est plus coûteux. 

À noter: dans le cadre d’une auto-entreprise, comme le chiffre d’affaires est limité, les démarches de comptabilité sont simplifiées. 

  • Il est extrêmement flexible sur les horaires, et l’organisation de son travail, c’est-à-dire qu’il peut faire les choix optimaux pour concilier vie de famille et vie professionnelle.  
  • Il fixe lui-même son salaire. Bien sûr, l’entrepreneur qui décide de s’installer à son compte doit examiner les prix du marché, tout en gardant un œil sur ses charges, afin de trouver une rémunération plutôt équilibrée. 
  • Il est souvent recommandé de se construire un bon réseau, afin de s’assurer un revenu stable : faire connaître ses services et ses produits à plusieurs clients, compter sur le bouche-à-oreille mais pas seulement, le réseau permet d’assurer à l’entrepreneur un avenir plus serein. 

Est-il possible de travailler à son compte sans diplôme? 

Il est possible de travailler à son compte même sans diplôme, seulement pas dans tous les domaines. Voici quelques exemples pour monter son business

  • Dans le domaine du BTP, il est nécessaire d’avoir un diplôme. En revanche, il est possible de justifier de trois ans d’expérience en tant que salarié pour commencer à travailler à son compte en tant qu’indépendant, ces trois ans représentent une qualification professionnelle.
  • Dans le domaine de la santé, il est également nécessaire d’avoir un diplôme: les risques pris et les conséquences sur le corps humain sont trop importants. 

Bon à savoir : si vous avez des doutes sur la nécessité d’un diplôme avant de vous lancer, vous pouvez contacter le centre de formalités des entreprises, qui saura vous aiguiller sur la démarche à suivre pour travailler à son compte et sur la nécessité, ou non, d’un diplôme. 

Quelques idées pour travailler à son compte 

Travailler à son compte est aujourd’hui gage de liberté et d’indépendance. Si certains ont des âmes d’entrepreneurs, d’autres manquent parfois d’inspiration au moment de sauter le pas. Vous vous demandez dans quoi se lancer à son compte? Voici quelques idées pour vous : 

  • Si vous aimez le contact avec les clients et que vous souhaitez ouvrir votre boutique, vous pouvez devenir fleuriste. Vous pouvez également vous spécialiser dans les soins à la personne et devenir coiffeuse à domicile, ou même esthéticienne à domicile (avec un diplôme !).
  • Vous aimez l’art? Vous pouvez devenir photographe. Vous aimez la musique? Devenez DJ ! 
  • Si vous souhaitez travailler à votre compte, vous pouvez également vous lancer dans l’artisanat, un domaine qui est très prisé ! Vous pouvez devenir créateur de bijoux, ou ouvrir votre pâtisserie. Les domaines sont extrêmement variés.
  • Aujourd’hui, de nouveaux métiers voient le jour, surtout dans la catégorie des coachs, en organisation, en sport, pour trouver un travail, ou encore coach en entreprise, tout est possible à son compte ! 
  • Depuis peu de temps, vous croisez peut-être en entreprise des happiness officer qui doivent améliorer la vie des salariés tous les jours, sachez que ce métier se pratique également à son compte ! 


L’éventail d’idées pour travailler à son compte est très large et laisse une véritable marge de manœuvre à celui qui souhaiterait sauter le pas. Évidemment, vous devez prendre en compte votre caractère, les objectifs que vous vous fixez pour l’avenir, afin de trouver un domaine qui vous correspond !

Mise à jour : 24/03/2021

Rédacteur : Jeanne Bahu, diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Travailler à son compte

Télécharger gratuitement notre guide Freelance, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Freelance Télécharger le guide