Devenez traducteur freelance

Vous avez pour projet de devenir traducteur freelance ? On vous aide à le réaliser.

Devenir traducteur freelance : comment ça marche ?

1

Questionnaire

Répondez à un questionnaire en ligne. Posez vos questions en direct en cas de besoin

2

Validation

Validez vos réponses. Vous pourrez les modifier à tout moment (même après le paiement)

3

Paiement

Effectuez votre paiement en toute sérénité grâce à notre solution 100% sécurisée

4

Kbis et comptabilité

On obtient votre Kbis, vous pouvez commencer à exercer et notre partenaire s'occupe de votre comptabilité

Pourquoi choisir Legalstart pour devenir traducteur freelance ?

  1. Simple & Rapide

    10 minutes de questionnaire, démarches entièrement en ligne, réception du K-Bis sous 48h*

  2. Économique

    Économisez sur vos frais juridiques grâce à l'utilisation de notre solution dématérialisée

  3. Des documents sur-mesure

    Tous les documents sont rédigés par des avocats, et sont personnalisables et modifiables même après finalisation de la commande

* Une fois votre dossier complété. Option Premium Express uniquement.

Vous êtes accompagné par des experts

Thomas

Expert Legalstart

Contactez gratuitement nos experts par téléphone (01 76 39 00 60) ou par chat. Tous nos experts sont basés en France

Ils ont essayé Legalstart pour devenir traducteur en freelance

Ils nous soutiennent

Ils parlent de nous

Devenir traducteur freelance :

les questions les plus fréquentes

head

Quel sont les tarifs d’un traducteur freelance?

Il est difficile de pouvoir affirmer que devenir traducteur freelance permet de fixer tel tarif précisément. Il n’existe pas de règle générale. La rémunération d’un traducteur se fait au mot, et le tarif pratiqué dépend de plusieurs paramètres comme la difficulté de la traduction ou encore le domaine.

D’une manière générale, le tarif moyen pratiqué se situe entre 0,04€ et 0,21€ par mot !

Quelle structure juridique pour devenir traducteur freelance?

Devenir traducteur freelance nécessite impérativement de choisir une structure juridique. Toutes les structures sont envisageables, il n’existe aucune interdiction, vous devez simplement choisir le statut le plus adapté à votre situation.

On dit souvent que le statut d’auto-entrepreneur est adapté pour le lancement de votre activité et que par la suite rien ne vous empêche de créer une société, que ce soit une SASU ou une EURL. Pour autant nombreux sont ceux qui décident de devenir traducteur freelance en passant directement par la création d’une société, notamment une SASU.

Quelle formation devenir traducteur freelance?

Pas besoin de formation pour devenir traducteur freelance ! Le métier de traducteur est une profession libérale non réglementée, ce qui implique que vous pouvez tout à fait devenir traducteur freelance sans qualification professionnelle particulière.

Pour autant, veillez à ne proposer des traductions que dans des langues que vous maitrisez parfaitement car le bouche à oreille pourrait se retourner contre vous !

Comment devenir traducteur freelance?

Vous voulez savoir comment devenir traducteur freelance? Les étapes sont simples: vous allez simplement devoir créer une structure juridique et chercher des clients à qui proposer vos services!

Le fait de devenir traducteur freelance vous permet d’être un travailleur indépendant et d’avoir votre liberté et votre autonomie