Le statut auto-entrepreneur en bref

Créer une auto-entreprise est de plus en plus fréquent au démarrage d’une activité.

Même si les obligations comptables et fiscales sont réduites et simplifiées quand vous décidez de créer une auto-entreprise, vous n'échappez à la loi du chiffre et devez être attentif à l'évolution de votre résultat.

Si vous avez une âme d’aventurier, un petit projet d’entreprise et beaucoup de motivation, n’hésitez pas à tenter l’aventure en prenant soin de bien vous informer sur les enjeux et risques.    

Mini-sommaire :

1- Auto-entreprise : avantages et inconvénients

2- Quelles conditions pour démarrer ?

3- Cumul avec le statut de salarié 

4- Démarche(s) à suivre

5- Obtention du K-BIS auto-entrepreneur

    Autoentrepreneur

Auto-entrepreneur : avantages et inconvénients

Dans de nombreux cas, l’auto-entreprenariat peut être un statut avantageux sur le plan fiscal et social. Se déclarer auto-entrepreneur peut ainsi vous permettre d’avoir une activité complémentaire ou même de tester un projet d’entreprise.

Attention toutefois de prendre la mesure des contraintes de ce statut, notamment en termes de sécurisation de votre patrimoine personnel.

Quelles conditions pour démarrer ? 

Afin de pouvoir bénéficier du statut auto-entrepreneur, certaines conditions doivent être respectées, notamment s’agissant du chiffre d’affaires réalisé.

Cumul avec le statut de salarié

Si avez déjà un travail, à temps partiel ou à temps plein, il est tout à fait possible de lancer une activité en tant qu’auto-entrepreneur.  Il existe toutefois des conditions et contraintes liées à ce cumul de statuts, qu’il convient de prendre en compte.

Démarche(s) à suivre

Les étapes de la création d’une auto-entreprise sont plus simples que celle de la création d’une société.

Les formalités pour se déclarer auto-entrepreneur sont allégées et il est désormais très facile d’effectuer cette procédure directement en ligne, en remplissant le formulaire de déclaration (P0).

Obtention du K-BIS auto-entrepreneur

L’immatriculation de votre auto-entreprise est devenue obligatoire depuis le 19 décembre 2014, au RCS pour les commerçants et au Répertoire des Métiers pour les artisans.

Cette formalité vous donnera accès à un extrait K auto-entrepreneur.

Mise à jour: 30/05/2016

Rédacteur: Benjamin Lenne, diplômé de l’université Grenoble-Alpes et de Grenoble Ecole de ManagementBenjamin est spécialisé dans les problématiques liées à la propriété intellectuelle et la création d’entreprise. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Devenez auto-entrepreneur en quelques clics