Ouvrez votre auto-école

Vous avez décidé d'ouvrir une auto-école ? On vous aide à vous lancer.

Ouvrir une auto-école : comment ça marche ?

1

Questionnaire

Répondez à un questionnaire en ligne. Posez vos questions en direct en cas de besoin

2

Validation

Validez vos réponses. Vous pourrez les modifier à tout moment (même après le paiement)

3

Paiement

Effectuez votre paiement en toute sérénité grâce à notre solution 100% sécurisée

4

Kbis et comptabilité

On obtient votre Kbis, vous pouvez commencer à exercer et notre partenaire s'occupe de votre comptabilité

Pourquoi choisir Legalstart pour ouvrir une auto-école ?

  1. Simple & Rapide

    10 minutes de questionnaire, démarches entièrement en ligne, réception du K-Bis sous 48h*

  2. Économique

    Économisez sur vos frais juridiques grâce à l'utilisation de notre solution dématérialisée

  3. Des documents sur-mesure

    Tous les documents sont rédigés par des avocats, et sont personnalisables et modifiables même après finalisation de la commande

* Une fois votre dossier complété. Option Premium Express uniquement.

Vous êtes accompagné par des experts

Thomas

Expert Legalstart

Contactez gratuitement nos experts par téléphone (01 76 39 00 60) ou par chat. Tous nos experts sont basés en France

Ils ont essayé Legalstart pour ouvrir leur auto-école

Ils nous soutiennent

Ils parlent de nous

Ouverture d'une auto-école :

les questions les plus fréquentes

head

Quelles sont les conditions pour ouvrir une auto-école ?

Pour avoir la possibilité d’ouvrir une auto-école vous devez respecter plusieurs conditions : avoir plus de 23 ans, ne pas avoir fait l’objet de condamnation à certaines peines, avoir obtenu un agrément préfectoral ou encore avoir obtenu la justification de votre capacité à gérer une auto-école (diplôme ou formation agréé).

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez tout à fait vous lancer et ouvrir une auto-école.

Quelles démarches pour ouvrir une auto-école ?

Comment ouvrir une auto-école ? En réalité rien de très compliqué. En terme de démarches administratives vous allez devoir respecter deux étapes :

  • création de votre structure juridique : vous allez devoir engager des démarches administratives auprès des institutions compétentes (CFE, CMA) pour faire immatriculer votre société. Suite à ces démarches vous obtiendrez le Kbis de votre société, qui vous sera indispensable pour la seconde étape.

  • obtention de l’agrément préfectoral : sans cette autorisation vous, et vos moniteurs, ne pourront pas enseigner. Il suffit d’en faire la demande en apportant toutes les pièces demandées et vous obtiendrez en principe l’agrément qui vous permettra d’ouvrir votre auto-école.

Ouvrir une auto-école : quelle réglementation ?

La réglementation pour ouvrir une auto-école est assez stricte : surface minimale de 25m2, des locaux qui contiennent au moins une pièce insonorisée réservée à l’enseignement, l’obtention de l’agrément préfectoral pour pouvoir enseigner,...

Il existe une multitude de règles qui entourent la création d’une auto-école, soyez donc attentif au moment d’ouvrir votre auto-école pour éviter de vous faire sanctionner.

Quelle structure juridique pour ouvrir une auto-école ?

Ouvrir une auto-école peut se faire en choisissant plusieurs structures juridiques différentes : auto-entreprise, société (SAS ou SARL) voir société unipersonnelle si vous êtes seul à vous lancer dans ce projet de création d’auto-école (SASU ou EURL).

Pour autant en pratique, le statut d’auto-entrepreneur n’est pas adapté et la très grande majorité des créateurs d’auto-école se tournent vers la SAS, la SARL ou leurs formes unipersonnelles.