Article mis à jour le 01 août 2018

Plafond pour les dons aux associations : comment ça marche ?

Ombeline Cathelineau
Elève-avocate à l’EFB et diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.
Temps de lecture : 3 min

Si vous souhaitez apporter votre soutien financier à une cause ou un projet, vous pouvez choisir de faire un don à une association. Dans ce cas, votre don peut prendre plusieurs formes et vous permet en général de bénéficier d'une réduction fiscale. Mais y-a-t-il une limite pour profiter de ces réductions fiscales lorsqu'on donne aux associations ?

Nous vous guidons sur les plafonds fiscaux applicables aux dons.

plafond dons

Don à une association : pas de limite !

Il n’existe en principe pas de limite pour effectuer des dons à une association loi de 1901 : tant que le don ne dépasse pas les ressources dont vous disposez, vous êtes totalement libre du montant que vous souhaitez donner. Vous pouvez souhaitez donner une grande partie de vos revenus à une cause qui vous importe, sans que l’on puisse par principe vous  limiter ou restreindre.

Toutefois, par exception, certains dons sont limités par la loi. C'est le cas des dons versés aux associations de financement électoral qui ne peuvent pas excéder 4.600 € par personne et par an. C'est également le cas des dons versés aux partis politiques qui ne peuvent pas dépasser 7.500 € par personne et 15.000 € par foyer fiscal (par an également).

Plafonnement des dons : une limite fiscale

S’il est possible de donner à une association sans limite, au-delà d’une certaine somme, sachez que vous ne pouvez plus bénéficier de la réduction fiscale mise en place pour les donsEn cas de contrôle fiscal, vous devez produire des attestations de dons (justificatifs attestants de la valeur des dons reçus).

Pour les particuliers

Lorsque vous réalisez un don à une association, sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d'une réduction fiscale de 66% du montant du don. Toutefois, cette réduction n'est applicable que dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Concrètement, cela signifie que seule la partie inférieure aux 20% de votre revenu pourra faire l'objet d'une réduction fiscale. Par exemple, si avez gagné 20.000 € en 2018 (revenu net imposable) et que vous avez choisi de donner 6.000 € à une association culturelle, seuls 4.000 € (20% de votre revenu) pourront faire l’objet d’un crédit d’impôt pour l’année 2018.

Pour les entreprises

Lorsque le montant des dons effectués par une entreprise (on parle alors de mécénat d'entreprise) à une association dépasse le seuil de 5/1000 du chiffre d'affaires annuel hors taxe, seule la partie inférieure aux 5/1000 peut bénéficier d’une réduction d'impôts de 60%Par exemple, si votre entreprise a eu un chiffre d'affaires de 100.000 € en 2018 et que vous avez donné 1.500 € à une association de chasse et pêche, seuls 500 € (5 ‰ du chiffre d'affaires) pourront faire l’objet d’un crédit d’impôt pour l’année 2018.

Quelles conséquences si je dépasse le plafond ?

Si vous dépassez le plafond des 20% de votre revenu imposable ou des 5/1000 du chiffre d'affaires, vous pouvez reporter l'excédent sur les 5 années suivantes et ainsi bénéficier d’une réduction d’impôts dans les mêmes limites que celles énoncées. Si vous procédez à de nouveaux versements les années suivantes, les excédents les plus anciens sont retenus en priorité.

Reprenons notre exemple avec le particulier : nous avons établi que, sur les 6.000 € donnés à l’association, seuls 4.000 € pourront faire l’objet d’une réduction d’impôt pour 2018. Pour l’année 2019, si le particulier gagne toujours 20.000 €, grâce au report, le particulier pourra solliciter une réduction d’impôt pour les 2.000 € restants.

Si en 2019, le particulier fait un nouveau don à une association à hauteur de 3.000 €, seuls 2.000 € pourront faire l’objet d’une réduction d’impôts (20% de son revenu imposable). Dans ce cas, les 1.000 € restants pourront faire l’objet d’un report jusqu’en 2024.

Si l'administration fiscale accorde une réduction d'impôts aux donateurs, cette réduction n'est pas sans limite. Il ne faudrait pas que les dons permettent au contribuable d'échapper à l'impôt !

Mise à jour : 02/08/2018

Rédactrice : Ombeline Cathelineau, élève-avocate à l’EFB et diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ombeline est spécialisée dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard. 

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations