Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60

Accompagnement d'entreprises en difficulté

Votre entreprise est confrontée à des difficultés juridiques, économiques ou financières ? Quelle que soit l’importance de ces difficultés, il est important d’agir vite et de se faire aider par un professionnel.

Nos avocats partenaires en droit des entreprises en difficulté (conseil, actes de procédure, négociation, etc.) peuvent vous accompagner. Leurs honoraires sont adaptés à chaque situation.

Le service :

  • Rappel gratuit pour comprendre votre besoin et vous orienter (dans les 24h)
  • Mise en relation gratuite avec l'un de nos avocats partenaires 
  • Accompagnement personnalisé (sur devis de nos avocats partenaires)
Gérer les difficultés avec l’aide d’un avocat
Certified Reviews - Mobile

4,6/5 |

3056 avis
Certified Reviews
Experte création d'entreprise Legalstart

300 000 entrepreneurs

ont déjà fait confiance à Legalstart

Accompagnement d'entreprises en difficulté : questions fréquentes

Qu'est-ce qu'une entreprise en difficulté?

Très souvent, les entreprises en difficulté sont définies comme des entreprises qui n’ont pas la trésorerie suffisante pour honorer l’ensemble de leurs dettes (factures courantes, échéances d’emprunt, paiement du loyer, etc.). Toutefois, les difficultés d’une entreprise ne se limitent pas simplement à cet aspect financier

C’est pourquoi, une entreprise qui rencontre des difficultés juridiques, sociales ou économiques peut également être considérée comme étant en difficulté.


À noter: quelle que soit la nature ou le degré des difficultés rencontrées, des mesures peuvent être prises pour les anticiper et les résoudre rapidement afin d’éviter le dépôt de bilan.

Comment relancer une entreprise en difficulté ?

Il est important de se tourner vers des solutions adaptées à chaque degré de difficulté

Par exemple, la procédure de redressement judiciaire est la procédure la plus adaptée pour relancer une entreprise qui connaît de graves difficultés. Le dirigeant peut y avoir recours dès lors que son entreprise éprouve des difficultés suffisamment graves, mais que sa situation n’est pas irrémédiablement compromise.

En pratique, cette procédure permet au dirigeant de faire un bilan de la situation de son entreprise pour élaborer un plan de redressement, c’est-à-dire pour prendre des mesures concrètes afin de relancer l’activité de son entreprise.

Astuce: il existe de nombreux avocats en Droit des entreprises en difficulté à Paris et partout en France, pour vous accompagner dans la relance de votre activité.

Comment vendre son entreprise en difficulté ?

L’une des solutions pour sauver une entreprise en difficulté consiste à céder une partie ou la totalité de son activité à un repreneur. Cette opération permet au dirigeant de l’entreprise en difficulté de sécuriser une partie de ses salariés et d’apurer son passif. En parallèle, elle permet au repreneur d’acquérir une entreprise à faible coût pour consolider ou étendre ses activités.

Astuce : la vente d’une entreprise en difficulté ne se fait pas en un claquement de doigts. Il est important de se faire accompagner dans toutes les étapes de ce projet par un professionnel spécialisé en Droit des entreprises en difficulté.

Pourquoi se faire accompagner par un avocat spécialisé en procédure collective ?  

Les difficultés d'entreprise et les procédures collectives sont des sujets complexes qu'il est important de bien maîtriser.

Se faire accompagner par un avocat en procédures collectives permet d'affronter plus sereinement les difficultés et de prendre des décisions éclairées. Même si le rôle de l'avocat en redressement judiciaire n'est pas le même que celui de l'avocat en liquidation judiciaire, sa principale mission consiste à vous conseiller pour vous aider à trouver une solution satisfaisante dans la résolution des difficultés de votre entreprise.

Votre entreprise n'est pas en état de cessation de paiements ? Un entretien avec un avocat peut vous permettre d'avoir une vision plus précise des procédures préventives qui vous sont ouvertes pour anticiper les difficultés.

Comment savoir si une entreprise est en difficulté ?

Toute entreprise est amenée à rencontrer des difficultés au cours de son existence. Tandis que certaines difficultés sont anodines et relèvent de la gestion normale de l’entreprise, d’autres lorsqu’elles perdurent et ne sont pas traitées, peuvent entraîner la faillite de l’entreprise.

Exemple : un différend entre associés peut relever de la gestion normale de l’entreprise, mais s’il vient à entraîner un blocage dans la gestion et la prise de décision, ce différend peut devenir une réelle source de difficultés.

En pratique, l’évolution des performances de l’entreprise à la baisse et l’état de sa trésorerie sont les deux principaux indicateurs permettant au dirigeant de savoir si son entreprise rencontre des difficultés.

Comment gérer une entreprise en difficulté ? 

Les pouvoirs de gestion du dirigeant évoluent en fonction des difficultés de l’entreprise et par conséquent, de la procédure dont l’entreprise fait l’objet :

  • En sauvegarde judiciaire : le dirigeant peut rester maître de la gestion de son entreprise tout au long de la procédure.
  • En redressement judiciaire : le tribunal peut nommer un administrateur judiciaire dont les missions consistent à représenter les créanciers et à surveiller ou assister le dirigeant dans la gestion de son entreprise.
  • En liquidation judiciaire : le dirigeant est dessaisi de ses fonctions et la gestion de l’entreprise est confiée à un liquidateur judiciaire.

Comment peut évoluer une entreprise en difficulté ?

Une entreprise en difficulté peut évoluer de différentes façons. En tout état de cause, plus le dirigeant anticipe les difficultés moins l’entreprise risque d’avoir à déposer le bilan.

C’est pourquoi, les procédures préventives (mandat ad hoc et procédure de conciliation) doivent être sollicitées autant que possible par les dirigeants d’entreprise. Ces procédures présentent l’avantage de traiter les difficultés avant que la situation ne s’aggrave.

À l’inverse, plus le dirigeant laisse traîner la situation, plus les difficultés risquent de s’envenimer. Dans les cas les plus graves, l’entreprise risque de se retrouver en état de cessation des paiements, c’est-à-dire qu’elle ne sera plus en mesure d’honorer l’ensemble de ses dettes avec sa trésorerie. Elle devra alors faire l’objet d’une procédure collective.

Besoin d'être accompagné(e) ?

Nos experts se feront un plaisir de vous aider

Thomas et toute l'équipe d'experts Legalstart sont là pour répondre à vos questions : 

  • Du lundi au vendredi 9h-19h
  • Le samedi de 10h-18h

Vous aussi, appelez-les !

Expert création d'entreprise Legalstart