Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Créer une startup
Fiches pratiques Créer une entreprise Startup Qu'est-ce qu'une startup ?

Qu'est-ce qu'une startup ?

Startup
M C

Marion Cluptil

Diplômée d’un Master 2 en droit privé général. 

Vous êtes salarié et vous rêvez de quitter votre job pour vous lancer pleinement dans un projet qui vous tient à cœur ? Vous êtes actuellement en train de réfléchir à sauter le pas pour vous aussi créer votre startup ? Cependant, même si le terme de “startup” ne cesse de faire parler de lui, il reste dur à cerner.

Savez-vous réellement ce qu’est une startup ? Quelle est la définition d’une startup ? Comment monter une startup ? Autant de questions auxquelles nous répondons pour vous aider à déchiffrer la notion de startup.

Quelle est la définition d’une startup ? 

Dans un premier temps, il faut savoir qu’il n’existe pas de définition juridique de la startup. 

Traduit littéralement de l’anglais, le terme “startup” signifie “entreprise qui démarre”. Le terme de “jeune pousse” est également employé pour tenter de définir ce qu’est une startup. 

En réalité, une traduction littérale n’a pas vraiment de sens, car une startup est une entreprise qui répond à certaines caractéristiques particulières :

  • Elle est temporaire : la startup est un statut intermédiaire et transitoire. Il sert à lancer le projet entrepreneurial, mais a pour finalité de se transformer en entreprise classique ou d’être absorbé par une autre entreprise à terme.

  • Elle est innovante : le propre de la startup est de porter un projet disruptif, c’est-à-dire qui repense la manière de consommer un produit ou un service ou apporte une nouvelle technologie.

  • Elle est industrialisable : le modèle économique, le business model, peut être reproduit à très grande échelle sans entacher le bon fonctionnement ou la qualité de l’offre de produit ou de services.

  • Elle a un potentiel de croissance exponentielle : la vente à grande échelle permet de réaliser des marges plus importantes. Ainsi, même si les coûts de recherche et développement sont importants, une fois l’offre commercialisée, les profits générés ne cessent d’augmenter.

Enfin, la startup est généralement liée à une notion de risque. En effet, elle évolue dans un milieu incertain puisqu’elle se retrouve en général au sein d’un nouveau marché : il y a donc une dimension d’exploration.

Qu’est-ce que le concept de lean startup ? Ce concept a été introduit par l’entrepreneur américain Eric Ries. Si on devait donner une définition de la lean startup, on pourrait dire que c’est :

  • un mode de développement axé sur l’étude de marché et la validation des idées auprès de la clientèle,
  • dans le but de répondre directement à un besoin ou à une demande,
  • avec un investissement initial minimal.

Quelles sont les conditions pour qu’une entreprise soit qualifiée de startup ?

De nombreux spécialistes s’accordent pour dire qu’une startup française peut ainsi être qualifiée dès lors que trois critères sont réunis :

  • la perspective d’une forte croissance ;
  • la création ou l’utilisation d’une nouvelle technologie ;
  • le besoin d’un financement massif.

Comment créer une startup en France ? 

Pour répondre à la question comment créer une startup, il est possible de découper le processus en cinq grandes étapes :

  1. avoir une idée de startup ;
  2. élaborer un business plan ;
  3. parler de son projet ;
  4. choisir un statut juridique ;
  5. lancer sa startup.

STARTUP (1)

Étape 1 : avoir une idée de startup

Pour créer une startup à Paris ou ailleurs, il faut tout d’abord avoir une idée. Cette idée doit répondre à un réel besoin du marché visé. Alors, quelle startup créer ? 

Sachez que quel que soit le domaine dans lequel vous souhaitez vous lancer, pour trouver une idée de startup rentable, il faut que celle-ci apporte une nouvelle solution à un problème rencontré par des utilisateurs.

Pour cela, vous pouvez lister vos compétences, observer les remarques de votre entourage, les problèmes récurrents dans une situation donnée, etc. 

Par exemple : Uber Eat est venu pallier la difficulté de se faire livrer un repas de restaurant où que l’on soit, et parfois même en dehors des horaires d’ouverture au public des établissements. De son côté, Blablacar offre la possibilité de covoiturer avec des inconnus. Cela génère un complément de revenu pour les conducteurs et les passagers peuvent voyager facilement à moindres frais, tout en réduisant les émissions carbones.

Une fois que vous avez une idée claire du projet que vous voulez créer, vous pouvez réaliser une étude de marché. Cela permet d’apprécier l’intérêt de la clientèle visée pour le projet, mais aussi de noter ses remarques. L’objectif est de s’assurer qu’il existe bien un marché, et donc des débouchés, mais aussi d’adapter le produit et le marketing à ce public.

Étape 2 : élaborer un business plan

Le business plan est un exercice important pour toute création d’entreprise. Toutefois, cela est d’autant plus vrai pour créer une startup. En effet, c’est ce document que vous allez présenter aux investisseurs potentiels pour les convaincre de financer votre startup.

De plus, le business plan permet de structurer le projet, notamment à travers la vision financière offerte par le prévisionnel. Il permet également d’identifier les facteurs clés du succès du projet, ainsi que les compétences déjà présentes au sein de l’équipe.

☝️ Bon à savoir : créer une startup sans argent est possible grâce au mécanisme de levée de fonds de la startup.

Étape 3 : parler de son projet de startup

N’ayez pas peur de parler de votre startup, l’entreprise a besoin de se faire connaître du grand public avant même le lancement de la commercialisation. C’est justement l’engouement du public pour votre projet qui va décider les investisseurs à vous suivre.

C’est pourquoi, la plupart des startuppeurs sont actifs sur les réseaux sociaux et créent des pages et des profils dédiés à leur projet.

Cela permet également de fédérer une communauté autour du projet qui est prête à acheter au moment de la sortie du produit.

Par ailleurs, oser parler de votre projet entrepreneurial très rapidement, c’est aussi l’occasion de développer votre réseau.

Étape 4 : choisir un statut juridique pour sa startup

Même si la startup n’est pas une entreprise au sens traditionnel du terme, sa création nécessite un cadre légal. Le choix d’un statut juridique pour la startup est incontournable.

Le plus souvent, les startups optent pour la société par actions simplifiées (SAS). En effet, la SAS permet de faire entrer au capital de la société un nombre illimité d'associés. Le capital social minimum requis est de 1 €. Cette forme juridique offre une grande liberté dans l’organisation du fonctionnement de la société. De plus, la responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports.

Toutefois, il est possible d’opter pour un autre statut juridique si vous le souhaitez.

Étape 5 : lancer sa startup

La startup repose essentiellement sur les principes d’itération et d’amélioration continue. C’est pour cela qu’au lancement de la startup, une pré-commercialisation est prévue. Cela permet de tester le produit et d’observer les réactions du marché pour apporter les modifications nécessaires. L’objectif est de rendre le produit le plus performant et le plus attrayant possible pour initier la croissance.

Comment développer une startup en 2022 ? 

Pour développer une startup en 2022, plusieurs leviers peuvent être actionnés comme :

  • le marketing digital ;
  • le réseau professionnel ;
  • l’accompagnement par un professionnel ;
  • le fait de rejoindre un incubateur de startup ;
  • le partage de la vision portée avec ce projet ;
  • le personal branding.

Quand cesse-t-on d’être une startup ?

Une startup est un terme employé pour parler d’une jeune entreprise qui possède certaines caractéristiques telles qu'une rapide croissance, une forte innovation, des modes de financement originaux ou encore des modalités de fonctionnement de la startup.

Cet état est donc temporaire et la quasi-totalité des startup ont pour finalité de se transformer en entreprise stable et rentable.

Cette transformation de la startup dépend de sa capacité à établir un modèle économique stable, sain et rentable. De fait, on peut dire qu’une startup cesse d’en être une lorsque son modèle économique devient viable sur le long terme.

Par exemple : Google ou Facebook ne sont plus considérées comme des startups, car ce sont des entreprises qui ont réussi à définir et stabiliser leur modèle économique. À l’inverse, des entreprises comme Uber ou Twitter - dont le modèle économique reste encore en évolution - sont toujours considérées comme des startups.

Comment financer votre startup ? 

Il existe de nombreux modes de financement de startup parmi lesquels on trouve notamment :

  • vos fonds personnels ;
  • l’emprunt classique auprès d’une banque ;
  • le financement participatif ou crowdfunding de startup ;
  • les investisseurs dits “Business Angel” ;
  • les sociétés de capital-risque ;
  • les subventions startup ;
  • les aides de la Banque Publique d'Investissement (BPI).

Maintenant que vous connaissez la définition de la startup, pensez à consulter notre fiche sur les étapes de création d'une startup. Prenez également le temps d’étudier toutes les possibilités de financement pour trouver celles qui correspondent le mieux à votre projet et établir ainsi le plan de financement le plus pertinent possible.

Principale source législative et réglementaire : 

  • Loi PACTE du 22 mai 2019 - Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
MC

Marion Cluptil

Diplômée d’un Master 2 en droit privé général. 

Fiche mise à jour le

Vous souhaitez créer votre entreprise ?
💡 Avec Legalstart c'est simple, rapide et rassurant ! 

Créer une startup