03 juin 2021

Comment fonctionne le financement externe?
Temps de lecture : 4 min

Jeanne Bahu
Diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Créer une entreprise

Une entreprise est continuellement à la recherche de financements, que ce soit lors de sa création ou de son développement. Pour cela, elle doit étudier les différentes possibilités qui s’offrent à elle. Financement interne et externe, direct ou indirect, le choix doit être fait en fonction des besoins et des capacités de l’entreprise. Parfois, les fonds propres des associés ou de leurs proches ne suffisent pas à combler les besoins de l’entreprise. Il est alors nécessaire de faire appel à des agents extérieurs.

Legalstart vous éclaire sur la pratique du financement externe

Qu’est-ce que le financement externe?

Lorsque vous ne pouvez pas auto-financer votre entreprise, vous êtes contraint de faire appel à des organismes financiers extérieurs afin qu’ils mettent une somme d’argent à votre disposition. Il s’agit d’un financement externe.

Le financement externe peut être direct ou indirect:

  • Passer par un établissement bancaire revient à effectuer du financement externe indirect. En effet, un intermédiaire financier vous fournit une somme d’argent, qui aura été récupérée auprès d’un agent ayant une capacité de financement. 
  • Vous pouvez également demander un financement externe direct: votre recherche de financement se fera cette fois directement sur les marchés financiers, vous n’avez pas d’intermédiaire, la somme sera directement donnée par votre interlocuteur ayant la capacité de financement.

Financement externe: avantages et inconvénients

Le financement externe est souvent un passage obligé. Les moyens investis par les sociétés de financement sont souvent beaucoup plus importants que les seuls fonds propres et love money apportés par les associés et leurs proches.

Le choix du financement externe ou interne dépend de la capacité d’auto-financement de l’entreprise. Il faut prendre en compte le fait que l’auto-financement se joue davantage sur le court terme tandis que le financement externe permet une prise en charge des besoins de l’entreprise sur le long terme, les capacités étant supérieures. 

Cette méthode de financement est efficace en ce qu’elle permet l’amortissement comptable des sommes avancées, cela signifie que le remboursement sera échelonné sur plusieurs mois. 

Cependant, cet argent doit être remboursé, avec des intérêts supplémentaires et dans un temps limité

Quels sont les différents modes de financement externe? 

Il existe différents modes de financement externe, en voici quelques-uns. 

L’emprunt 

L’emprunt ou le financement bancaire est le mode de financement le plus courant. Par ce biais, l’établissement bancaire va mettre une certaine somme d’argent à disposition de l’entreprise pour lui permettre de se lancer ou de se développer. 

Attention: l’emprunt doit être remboursé au bout d’un certain temps, avec les intérêts qui l’accompagnent. 

D’autre types d’emprunts existent:

  • Certaines associations et collectivités territoriales proposent des prêts à des taux intéressants pour les jeunes entreprises;
  • Des réseaux spécialisés dans l’entrepreneuriat proposent des prêts d’honneur, c’est le cas du réseau Entreprendre par exemple. Ce type de prêts permet la mise en relation de jeunes entrepreneurs avec d’autres professionnels aguerris, pouvant leur procurer de bonnes astuces.

Le micro-crédit professionnel 

Les entreprises n’ayant pu bénéficier d’un prêt bancaire peuvent négocier un micro-crédit professionnel. Son montant est plafonné à 10.000 € et les taux d’intérêt vont de 5 à 8%. La durée de remboursement du micro-crédit est comprise entre 6 mois et 4 ans. 

À noter: il est nécessaire de se rapprocher de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) ou la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) pour en savoir plus sur l’attribution de ce dispositif. 

Les levées de fonds

Pour les projets de plus grande envergure, il est également possible de faire appel à des investisseurs, qui souhaitent injecter de l’argent dans l’entreprise. C’est ce que l’on appelle les business angels. Au-delà de l’apport financier, ils proposent un accompagnement pédagogique.

Lorsqu’un investisseur souhaite aider une entreprise, il est fréquent que celui-ci récupère des parts dans l’entreprise. Même s’il reste associé minoritaire, son rôle au sein de l’entreprise ne doit pas être négligé.

Le financement participatif

De plus en plus répandu, le financement participatif met en relation des particuliers avec des entrepreneurs. Ces derniers présentent leur projet sur des plateformes spécialisées, en détaillant leurs objectifs sur le court ou long terme. 

Les particuliers peuvent alors contribuer au développement de l’entreprise en effectuant un virement du montant de leur choix. Il peut s’agir:

  • D’un don, avec ou sans contrepartie;
  • D’un prêt gratuit ou rémunéré. 

financement externe

Vous savez désormais comment fonctionne le financement externe d’une entreprise. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre guide sur le financement d’entreprise.

Mise à jour : 03/06/2021

Rédacteur : Jeanne Bahu, diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Créer une entreprise

Télécharger gratuitement notre guide Financement, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Financement Télécharger le guide