Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Enveloppe Soleau ou Blockchain : comment sécuriser une création ?

Vous venez d’achever une oeuvre artistique, musicale ou littéraire, inventer un nouveau concept d'entreprise ou développer un savoir-faire ?

Sachez que vous pouvez utiliser des technologies innovantes comme la Blockchain pour protéger vos créations mais également des outils plus classiques, comme l'enveloppe Soleau ou son équivalent numérique, la E-Soleau.

Mini-sommaire : 

  1. Enveloppe Soleau : qu’est-ce que c’est ?
  2. E-Soleau et Blockchain, quelles différences ?
  3. Pourquoi constituer une preuve d'antériorité sur sa création ?

EnveloppeSoleau

Enveloppe Soleau : qu’est-ce que c’est ?

L’enveloppe Soleau, mise en place par l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI), est un moyen simple de prouver  la date à laquelle une création a été créée ainsi que l’identité de son auteur. Pour l’utiliser, vous devez d’abord la commander auprès de l’INPI. Moyennant le paiement de 15€, vous recevrez alors une enveloppe spéciale constituée de deux compartiments dans lesquels vous devrez introduire le contenu de votre création, en deux exemplaires identiques. Une fois l’enveloppe remplie, vous pourrez la déposer à l’INPI, soit par envoie postal soit directement à son siège. Après réception, l’INPI perforera alors l’enveloppe, conservera un volet et vous renverra l’autre. Vous devrez conserver votre volet sans le décacheter. L’INPI, quant à elle, conservera le sien pendant 5 ans renouvelable une fois pour 15 € supplémentaires.

Contrairement au dépôt de brevet ou dépôt de marque, déposer une enveloppe Soleau à l’INPI, ne confère pas au déposant un droit de propriété intellectuel sur le contenu déposé mais lui permet de se ménager une preuve d’antériorité sur sa création et ainsi de faire valoir cette antériorité en cas de litige.  

E-Soleau et Blockchain, quelles différences ?

Malgré sa simplicité d’utilisation, l’enveloppe Soleau présente un certain nombre de limites :

  • Les prototypes d’invention ne peuvent faire l’objet d’un dépôt par enveloppe Soleau
  • Le contenu introduit ne doit pas dépasser 7 feuilles de papier, et il est impossible d’introduire des corps durs (CD-ROM, clé USB, maquette 3D, etc.). Un auteur-compositeur, par exemple, ne peut donc pas protéger son oeuvre musicale en insérant un CD pas plus qu’un développeur souhaitant protéger son logiciel, ne peut introduire de disque dur externe.

Pour pallier à cela, l’INPI a créé la “E-Soleau”. La procédure est sensiblement la même que pour l’enveloppe Soleau classique, si ce n’est que le dépôt se fait entièrement en ligne avec un système d'enregistrement approprié : Les fichiers informatiques constituant la E-Soleau conservé pendant 5 ans dans système d’archivage électronique centralisé, différent donc de la technologie Blockchain qui permet aux artistes et créateurs de protéger leurs créations dans un système décentralisé, pour une durée illimitée. 

Alternativement, la technologie Blockchain permet également un horodatage numérique et sécurisé des créations. La principale entre Blockchain et Soleau tient à la nature décentralisée de la Blockchain et au caractère illimité dans le temps de l'horodatage Blockchain.

Soleau et Blockchain comme moyen de preuve de l'antériorité des créations

Enveloppe Soleau et Blockchain permettent de constituer une preuve d’antériorité particulièrement utile pour :

  • Faire valoir ses droits d’auteurs. L’enveloppe Soleau et la Blockchain permettent en effet d’apporter la preuve de la paternité d’une création artistique et de mener, le cas échéant, une action en contrefaçon en cas de reproduction ou utilisation illicite d’une oeuvre protégée par des droits d’auteurs.
  • Exercer une action en revendication d’un brevet. Le Code de la Propriété intellectuelle protège en effet les inventeurs contre les dépôts de brevets frauduleux. Prenons l’hypothèse suivante : vous êtes à l’origine d’une invention, quelqu’un vous la soustrait frauduleusement et dépose un brevet. Dans une telle situation, la preuve constituée via une Soleau ou un horodatage Blockchain peut vous permettre de récupérer la propriété du brevet.
  • Continuer à exploiter une invention malgré l’existence d’un brevet. Si un brevet est déposé par un tiers pour une invention dont vous pouvez prouver l'antériorité, vous pourrez continuer à utiliser et commercialiser votre invention malgré le monopole du breveté.
  • Obtenir des dommages et intérêts en cas d’usurpation d’un concept ou d’un savoir faire. Si vous avez développé un concept ou un savoir-faire et que celui-ci vous est soustrait par un tiers, vous pourrez sous certaines conditions obtenir des dommages et intérêts sur le terrain de la concurrence déloyale et des agissement parasitaires.

L'intérêt de constituer des preuves d'antériorité ne se limite pas aux créations artistiques. Par exemple, si vous avez développé un concept d’entreprise, vous pouvez y avoir recours pour protéger votre idée avant de lancer votre projet de création d'entreprise.

Si vous souhaitez avoir recours à un procédé à la fois décentralisé et économique, vous pouvez alternativement utiliser l'enveloppe Soleau ou l'horodatage via la Blockchain pour protéger vos concepts et créations en tous genres.

Mise en ligne : 20/11/2017

Rédaction : Robin Rouja, diplômé de la Toulouse School of Economics et spécialisé dans l'accompagement des créateurs d'entreprises chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.