19 avril 2021

Comment exercer en tant qu’auto-entrepreneur dans la restauration?
Temps de lecture : 3 min

Jeanne Bahu
Diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

La restauration est un domaine qui vous attire et vous souhaitez vous lancer? Vous rêvez d’être autonome et indépendant, d’être votre propre patron? Devenez auto-entrepreneur dans la restauration! 

Serveur, cuisinier, dark-kitchen, restauration rapide ou traditionnelle… Les possibilités sont nombreuses et s’accordent aux envies, aux besoins et aux possibilités de chacun. Alors suivez le guide ! 

Quel métier exercer en tant qu’auto-entrepreneur dans la restauration?

Devenir auto-entrepreneur en restauration est un terme assez vague puisque les métiers de la restauration sont extrêmement variés. Vous pouvez, par exemple, travailler en tant qu’auto-entrepreneur en cuisine ou préférer le service en salle. 

Vous pouvez également lancer votre concept de restauration rapide. En effet, auto-entrepreneur et restauration rapide ne sont pas incompatibles ! Ce statut vous permet de vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur en restauration, de tester le marché sans investir trop d’argent.

Attention tout de même, si vous souhaitez devenir serveur indépendant, c’est possible mais méfiez-vous du salariat déguisé. C’est strictement interdit. 

Si vous préférez la cuisine au service en salle, vous pouvez décider de créer une dark-kitchen. C’est un concept innovant puisque ces cuisines fournissent uniquement des plats à emporter. Ce sont des restaurants qui vivent grâce à internet et aux plateformes de livraison à domicile. 

Devenir auto-entrepreneur cuisinier au restaurant est possible grâce à ce concept qui nécessite peu d’investissement financier. Grâce aux dark-kitchen, il est possible de partager sa cuisine avec d’autres cuisiniers. Ce style de coworking n’est rien d’autre qu’un “hub logistique" qui permet une réduction de l’investissement: l’achat d’un local n’est pas nécessaire, et vous n’avez pas à embaucher de serveurs. Ne recherchez pas d’emplacement particulier, la seule recommandation est de se placer à proximité d’une zone de livraison !

Si vous décidez de monter votre propre concept et de devenir auto-entrepreneur en restauration, pensez, avant de commencer les démarches, à créer un business plan. Celui-ci vous permettra de fixer vos idées sur le papier, de vous créer une feuille de route pour la suite de votre projet et pourquoi pas d’attirer par la suite des investisseurs ? 

Vous allez ainsi apprendre à cibler votre clientèle et donner envie aux futurs clients de pousser la porte de votre restaurant ou de votre cuisine ! 

Quelle est la procédure pour créer sa micro-entreprise dans la restauration?

Si vous souhaitez devenir auto-entrepreneur dans la restauration, vous devez effectuer certaines démarches plutôt rapides, on vous explique: 

  • Tout d’abord, vous devez effectuer une déclaration d’activité, à l’aide du Cerfa n°15253*06;
  • Ensuite, vous devez immatriculer votre auto-entreprise au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). Vous bénéficiez désormais du statut d’auto-entrepreneur en restauration.

A noter: en tant qu’auto-entrepreneur en restauration, vous n’avez pas la possibilité d’embaucher du personnel. De plus, il faut rappeler que le chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs en restauration est limité à 72.500 €. Aussi, vous devrez passez par la création d’une société si vous souhaitez vous agrandir.

Quelles sont les formalités à effectuer quand on devient auto-entrepreneur dans la restauration?

Les formalités à effectuer auprès des autorités

  • Si vous souhaitez vendre de l’alcool, vous devez effectuer une formation (qui dure entre 1 et 3 jours en fonction de votre activité et de votre expérience). Celle-ci consiste à lutter contre l’alcoolisme et la consommation d’alcool chez les mineurs. 
  • Suite à cette formation, vous disposerez d’un permis d’exploitation, valable dix ans. Vous devrez vous rendre dans la commune dans laquelle vous souhaitez devenir auto-entrepreneur en restauration et remettre cette déclaration au maire au moins 15 jours avant l’ouverture.Vous disposerez d’une licence pour le restaurant et pourrez vendre de l’alcool à vos clients
  • Que ce soit un restaurant pouvant accueillir du public, ou une dark-kitchen, n’oubliez pas d’afficher à la vue des clients :
    • les prix
    • les taux de TVA
    • les origines des viandes.
    • votre licence si vous vendez de l’alcool
  • Il est également nécessaire d’effectuer une déclaration auprès de la DDPP (protection des populations) :
    • si vous remettez directement les produits au consommateur, vous devez remplir le Cerfa n°13984*06
    • si votre clientèle est professionnelle, vous devez bénéficier d’un agrément grâce au plan de maîtrise sanitaire, sauf si la vente aux professionnels représente vraiment une faible part de votre chiffre d’affaires. 

Les factures des auto-entrepreneurs en restauration

En tant que restaurateur, vous serez amenés à rédiger des factures pour vos clients. Ces factures doivent contenir toutes les mentions obligatoires des factures auto-entrepreneurs

Attention: n’oubliez pas de ventiler la TVA en fonction des produits que vous vendez. En effet, différents taux s’appliquent sur les aliments:

  • l’alcool a un taux de TVA de 20%, 
  • les denrées consommables en différé ont un taux de 5.5%, 
  • les denrées consommables immédiatement ont un taux de 10%.

Il est nécessaire d’indiquer sur les factures le montant avec et sans TVA, le taux de TVA applicable et le montant total TTC et HT. Devenir auto-entrepreneur en restauration nécessite de la rigueur lors de la rédaction des documents comptables comme les factures. La comptabilité est allégée, alors ne loupez pas d’étape dans la facturation, car vous pourriez être sanctionné.

devenir auto-entrepreneur en restauration

Mise à jour : 19/04/2021

Rédacteur : Jeanne Bahu, diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Télécharger gratuitement notre guide Auto-entrepreneur, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Auto-entrepreneur Télécharger le guide