En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Article mis à jour le 16 août 2018

Comment créer une entreprise d'aide à domicile ?

Sandra NUSSBAUM
Diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Entre le vieillissement de la population et le besoin grandissant de garde d’enfants, l’aide à la personne est une activité qui a encore de beaux jours devant elle ! Vous pouvez tout autant vous spécialiser dans un domaine précis que préférer aider dans plusieurs domaines.

Si vous aimez le contact avec les gens et que les déplacements ne vous font pas peur, n’hésitez pas à créer votre entreprise d’aide à domicile pour être indépendant et travailler à votre compte. On revient sur tous les points importants qui entourent la création d’une entreprise d’aide à domicile.

comment créer entreprise aide à domicile

Que recouvre l’activité d’aide à domicile ?

L’activité d’aide à domicile a en réalité de multiples facettes. Vous allez avoir tout ce qui concerne l’aide aux enfants (garde d’enfant à domicile ou encore soutien scolaire par exemple), l’aide aux personnes dépendantes (personnes âgées ou personnes en situation de handicap) ou encore l’aide quotidienne apportée aux familles (ménage, jardinage, petits travaux).

Créer une entreprise d’aide à domicile a donc une signification différente pour chaque personne. Pour certains, leur entreprise d’aide à domicile aura pour principale mission d’aider les personnes âgées dans leur quotidien alors que pour d’autres ce sera la garde d’enfants journalière au domicile des parents. Si la garde d'enfant vous intéresse vous pouvez voir les choses différemment et ouvrir une crèche.

Quelle structure juridique choisir pour mon entreprise d’aide à domicile ?

Créer votre entreprise d’aide à domicile, oui mais comment ? Dans un premier temps vous allez devoir choisir la structure juridique la plus adaptée à votre situation.

Si vous êtes seul, vous avez le choix entre la micro-entreprise (anciennement appelé auto-entreprise) et la création d’une SASU ou d’une EURL qui sont des sociétés unipersonnelles.

A l’inverse si vous êtes plusieurs à vouloir créer cette entreprise d’aide à domicile, vous serez obligé de créer une société et vous aurez le choix entre la SAS et la SARL.

Le statut de la micro-entreprise est possible uniquement tant que votre chiffre d’affaires ne dépasse pas 70.000€ par an. Ce statut comporte un certain nombre d’avantages : les obligations comptables sont simplifiées, vous pouvez bénéficier du régime micro fiscal et social simplifié et les formalités de création sont rapides, simples et peu coûteuses. Ce statut peut donc être intéressant pour commencer. Toutefois n’oubliez pas que seule la création d’une société comme la SASU ou la SAS protège votre patrimoine personnel car il devient inatteignable par vos créanciers professionnels.

Ai-je besoin d’un agrément pour créer mon entreprise d’aide à domicile ?

Pour l’exercice de certaines activités précises vous allez devoir engager des démarches pour obtenir un agrément. Sans ce dernier vous n’aurez pas la possibilité d’exercer votre activité. Les domaines visés par cet agrément sont ceux qui concernent les personnes dites fragiles : enfants de moins de 3 ans, personnes âgées et personnes handicapées. Si vous voulez faire du jardinage ou du soutien scolaire, pas besoin d’obtenir un agrément !

En revanche, si vous voulez bénéficier ou faire bénéficier vos clients d’avantages fiscaux et sociaux, vous allez devoir faire une déclaration d’aide à la personne. Ainsi, ils pourront profiter d’un crédit d’impôt, d’exonération de charges sociales ou encore d’un taux réduit de TVA. Cela vous rend automatiquement plus attractif ! A vous de voir, mais faire cette déclaration d’aide à la personne peut se révéler être très utile pour l’exercice de votre activité.

Quelle différence entre entreprise d’aide à domicile mandataire ou prestataire ?

Vous êtes prestataire si vous réalisez vous-même les prestations pour vos clients ou que vous avez engagé des salariés pour cela. C’est votre entreprise qui est donc en contact direct avec vos clients.

Vous êtes mandataire si vous faites de la mise en relation entre vos clients et des prestataires compétents qui répondent à leurs besoins. Dans cette hypothèse vous n’êtes pas directement en contact avec les clients. Votre rémunération sera donc liée aux frais de mise en relation.

Quels conseils pour faire fonctionner mon activité d’aide à domicile ?

Pour que votre entreprise d’aide à domicile fonctionne vous allez devoir faire preuve d’un certain nombre de qualités :

  • Qualité du service : vous exercez une activité qui fait que vous êtes en contact direct avec vos clients qui sont très souvent des enfants ou des personnes âgées. Vous devez donc être irréprochable dans votre comportement et votre façon de travailler. Si vous décidez d'engager des salariés soyez donc très attentif au fait qu’ils respectent les valeurs que vous souhaitez véhiculer.
  • Adaptabilité : chaque client sera différent, avec des besoins et des envies qui lui correspondent. Vous allez donc sans cesse devoir faire preuve d’adaptabilité pour répondre aux exigences de chacun. Il faut donc être à l’écoute et essayer de prendre en compte les envies et suggestions de chacun.
  • Visibilité : enfin, même si le bouche à oreille fonctionne en principe très bien dans les métiers du service à la personne, vous allez devoir vous mettre en avant. Aujourd’hui il est quasiment indispensable d’avoir un site internet, à vous de faire en sorte que ce site reflète une image professionnelle et ludique pour attirer vos clients. De plus, rien ne vous empêche de vous rapprocher de structures en charge de personnes âgées ou de personnes en situation de handicap, pour faire en sorte qu’elles parlent de vous.

Si vous voulez aider les gens tout en étant à votre compte pour gérer votre activité comme vous le souhaitez, n’hésitez plus, ouvrez votre entreprise d’aide à domicile !

Mise à jour : 16/08/2018

Rédaction : Sandra NUSSBAUM, diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations