En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Article mis à jour le 17 août 2018

Comment ouvrir votre parfumerie ?

Raphaëlle DUMOULIN
Diplômée d'un Master II Droit Européen des Affaires et Management à Skema Business School. Raphaëlle est spécialisée dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Le made-in-France a encore de beaux jours devant lui et ne connaît pas la crise : simple constat économique qui permet pourtant au secteur de la parfumerie de croître intensément depuis les vingt dernières années.

Que vous souhaitiez profiter de cet engouement ou que vous soyez passionné(e) par le secteur de la parfumerie, sautez le pas et suivez notre guide pour ouvrir votre parfumerie.

comment ouvrir une parfumerie

Quel diplôme pour ouvrir une parfumerie ?

Pour ouvrir une parfumerie, aucun diplôme n’est requis.

Néanmoins, si le domaine vous intéresse, vous pouvez suivre une formation en parfumerie (école de parfum par exemple) pour compléter vos connaissances et votre finesse en la matière.

En matière de parfumerie, il est possible de se spécialiser du bac au master. En effet, les parcours sont multiples et il n’existe pas de voie royale. Vous pouvez donc avoir suivi un CAP Parfumerie, un BTS, une Licence ou même un Master spécialisé dans ce domaine.

Au delà des compétences académiques, vous devez aimer conseiller, être au contact du client, avoir un odorat fin, savoir gérer votre business, mettre en place et organiser votre boutique.

Quel budget pour ouvrir une parfumerie ?

Pour ouvrir une parfumerie, vous devez prévoir un certain budget comprenant :

  • Le local : il est possible de louer un local, voir d'en acheter si vos ressources financières vous le permettent. 
  • L’achat du stock.
  • Les droits d’entrée et l’apport personnel si vous êtes franchisé. 

La plupart des parfumeries étant franchisées, le budget varie souvent du simple ou double en fonction de l’enseigne que vous souhaitez utiliser.

Ouvrir une parfumerie : quelle structure juridique ?

Bien choisir sa structure juridique est essentielle pour la gestion de votre parfumerie. En effet, le choix de votre structure juridique va entrainer toutes sortes de conséquences par la suite comme le votre mode d’imposition (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés) et le mode de gouvernance de la société.

Plusieurs types de sociétés ou d’entreprises existent et vous devrez choisir celui qui correspond le mieux à vos attentes, tout en tenant compte également de votre situation personnelle.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les différents types de structures juridiques existantes pour faire le bon choix :

  • Entreprise individuelle : auto-entrepreneur ou EIRL
  • Société à associé unique : EURL, SASU
  • Société avec plusieurs associés : SARL, SAS

La liste n’est pas exhaustive mais contient les formes les plus appropriées pour la réalisation de votre projet.

Quelle réglementation pour ouvrir une parfumerie ?

Pour ouvrir une parfumerie dans les normes, votre boutique doit respecter une certaine réglementation.

Votre parfumerie doit notamment respecter les normes de sécurité relatives aux établissements recevant du public (sortie de secours, alarme incendie…).

En tant que parfumerie, vous aurez également certaines règles d’hygiène à respecter (Arrêté du 9 mai 1995).

Enfin, il existe des règles en matière d’affichage des prix. Les prix sont libres mais doivent apparaître d’une manière bien précise.

Ouvrir une parfumerie en franchise : la bonne idée ?

L’un des plus grands choix que vous aurez à faire est de décider si vous souhaitez ouvrir votre parfumerie en tant qu’indépendant ou en tant que franchisé.

Aujourd’hui, le marché de la parfumerie est très concurrentiel et dominé par quelques grandes marques de parfumerie (Sephora, Marionnaud, Nocibé) et par quelques enseignes (Galeries Lafayette, Bon Marché, Printemps).

On fait un point rapide sur les avantages et inconvénients sur le fait de vous engager dans un contrat de franchise:

Avantages de la franchise en parfumerie :

  • Vous bénéficiez de la notoriété de la marque : votre magasin drainera naturellement un public à vos portes
  • Vous aurez accès à des formations (marketing, management, gestion, publicités…)

Inconvénients de la franchise en parfumerie :

  • Vous ne pourrez pas choisir tous les produits que vous distribuez (contrats de distribution)
  • La franchise a un coût (droits d’entrée et apport personnel)

Si vous souhaitez devenir franchisé, voici un tableau comparatif des différents enseignes cosmétiques et parfumeries :

Droits d’entrée (en euros)

Apport personnel (en euros)

Yves Rocher

0

20 000

Lush

Non communiqué

37 500

Durance

15 000

35 000

Marionnaud

non communiqué

100 000 min

Adop’t

15 000

40 000

L’Occitane en Provence

Non communiqué

80 000 à 100 000

Nocibé

10 000

30% de l’investissement total (soit 150 000 min).

Guinot

10 000

20 000

Sephora

non ouvert à la franchise (modèle de succursales)

Si en revanche vous ne souhaitez pas devenir franchisé, c’est tout à fait possible. Vous pourrez alors distribuer des produits plus artisanaux en économisant les droits d’entrées notamment.

En tant que travailleur indépendant, vous devrez réfléchir à l’identité de votre marque, de votre boutique, gérer votre communication (site internet, pages facebook…), trouver un comptable, évaluer la concurrence, établir un business plan et autres.

Si vous souhaitez vous lancer et ouvrir votre parfumerie, n'hésitez plus, vous avez toutes les clés entre les mains !

Mise à jour : 17/08/2018

Rédacteur : Raphaëlle DUMOULIN, diplômée d’un Master II Droit Européen des Affaires et Management à Skema Business School. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations