En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Article mis à jour le 17 août 2018

Quelles étapes pour ouvrir votre pâtisserie ?

Sandra NUSSBAUM
Diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Vous avez décidé d'ouvrir une pâtisserie ? Vous allez nécessairement vous poser un certain nombre de questions. Est-ce qu'un diplôme est obligatoire ? Quels points aborder dans votre business plan ? Ou encore, quelle structure juridique choisir ? 

On a préparé pour vous un résumé de toutes les notions indispensables pour pouvoir vous lancer et ouvrir votre pâtisserie.

comment ouvrir une pâtisserie

Le diplôme de pâtissier : indispensable ?

Le métier de pâtissier est une profession réglementée, ce qui implique qu'en principe vous devez avoir un diplôme en pâtisserie pour pouvoir créer votre entreprise de pâtisserie. Ce diplôme peut très bien être un CAP ou un BP. Pour autant il existe plusieurs façons d'ouvrir une pâtisserie sans diplôme :

  • Avoir une expérience professionnelle d'au moins 3 ans dans le domaine de la pâtisserie ;

  • Embaucher une personne possédant un diplôme en pâtisserie ou une expérience dans le domaine d'au moins 3 ans.

Sachez que si votre pâtisserie compte moins de 10 salariés on considère que vous exercez une activité artisanale, et si vous avez plus de 10 salariés ou que vous faites de l'achat-revente, vous serez considérés comme exerçant une activité artisanale et commerciale

Quels sont les points indispensables du business plan d'une pâtisserie ?

Lorsque vous allez rédiger le business plan de votre pâtisserie, il va porter sur un certain nombre de points parmi lesquels on trouve :

  • Faire une étude de marché : l'étude de marché est nécessaire pour étudier la concurrence. C'est elle qui va vous permettre d'affiner votre projet, de regarder où sont situés vos concurrents, ce qu'ils proposent et à quel prix. En fonction de l'étude de marché vous en saurez plus sur comment vous positionner pour faire la réussite de votre pâtisserie.

  • Choisir votre local : vos locaux sont un élément important car ils doivent être situés dans un endroit stratégique, aménagés de façon à attirer la clientèle tout en ayant un prix raisonnable car c'est un coût qui représente une grosse partie de votre budget.

  • Choisir une stratégie marketing : il existe des salons de thé proposant des pâtisseries ainsi que des boulangeries-pâtisseries, la concurrence est donc rude ! Vous allez devoir vous démarquer pour attirer vos clients. Pour ce faire tous les moyens sont bons : utilisation des réseaux sociaux, bouche à oreille ou encore concept innovant. Vous pouvez très bien créer un site internet et faire appel à un consultant en référencement pour que votre pâtisserie apparaisse en tête de liste sur Google.

  • Faire une analyse financière : cette étape prévisionnelle d'analyse du budget et des coûts nécessaires est indispensable car elle permet de vérifier que votre projet tient la route et que vous allez pouvoir vous dégager un revenu. C'est également nécessaire pour obtenir un financement dans la mesure où c'est ce que vont regarder les banques. 

Auto-entrepreneur en pâtisserie : la bonne formule ?

La question de la structure juridique de votre pâtisserie est une question essentielle dans la mesure où elle détermine un certain nombre d'éléments par la suite : une limitation de votre chiffre d'affaires, le régime fiscal et social de votre entreprise ou encore votre régime social personnel (Sécurité sociale des indépendants et autres régimes sociaux).

En principe, on estime que le statut d'auto-entrepreneur en pâtisserie n'est pas vraiment recommandé car la limitation du chiffre d'affaires et l'abattement forfaitaire correspondant à vos frais estimés risquent de se révéler plus contraignant qu'autre chose. Pour autant il n'existe pas d'interdiction à choisir ce statut.

Pour créer une pâtisserie, la SAS est souvent appréciée car c'est une forme de société relativement souple par rapport au cadre plus formel de la SARL. 

Dans tous les cas il est fortement conseillé d'approfondir votre analyse pour choisir votre statut juridique car il n'y a pas de bon choix, il y a juste des choix adaptés à chaque situation.

L'alternative de la franchise en pâtisserie

On parle de la franchise en pâtisserie comme étant une alternative à l'ouverture d'une pâtisserie, en réalité ce n'est pas exactement vrai, c'est une alternative à l'ouverture d'une boulangerie-pâtisserie. Si vous êtes intéressé par cette possibilité, vous pouvez donc vous renseigner sur la franchise en boulangerie car les informations valent également pour la franchise en pâtisserie. 

N'hésitez plus, suivez notre guide et créez votre pâtisserie

Mise à jour : 17/08/2018

Rédacteur : Sandra NUSSBAUM, diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations