En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
06 mars 2019

Quel salaire pour une esthéticienne à son compte?
Temps de lecture : 3 min

Sandra NUSSBAUM
Diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Devenir esthéticienne indépendante

Vous souhaitez devenir esthéticienne à domicile et savoir quel salaire vous pourrez espérer toucher avant de vous lancer ? Être esthéticienne à domicile vous laisse une grande liberté pour organiser votre emploi du temps et pour fixer vos tarifs. Néanmoins, pour que votre activité fonctionne, il est généralement conseillé de s’aligner sur les prix du marché.

En quoi consiste le métier d’esthéticienne indépendante? Quel salaire une esthéticienne à son compte gagne-t-elle en moyenne? Explications.

salaire estheticienne à son compte

Être esthéticienne à son compte: ça consiste en quoi?

L’activité d’une esthéticienne à son compte, tout comme celle d’une esthéticienne travaillant en institut, consiste à proposer un certain nombre de soins à la personne (épilation, manucure, pédicure, maquillage, soins de la peau, etc.).

En théorie, il est plus adapté d’avoir suivi un bac professionnel pour se lancer en tant qu’esthéticienne à son compte. En effet, ce type de formation offre une solide base de connaissances pour pouvoir gérer une entreprise. Néanmoins, de nombreuses esthéticiennes se lancent à leur compte avec seulement un CAP en poche. Ils existent d’ailleurs des formations complémentaires en gestion d’entreprise ou en marketing pour les aider à créer leur entreprise.

Être esthéticienne à son propre compte offre divers avantages, par rapport à un emploi de salarié au sein d’un institut. Une esthéticienne à son compte est notamment libre de gérer son emploi du temps, de développer une relation privilégiée avec ses clients ou encore de vendre des produits cosmétiques en complément de son activité.

Toutefois, la principale difficulté sera de se constituer une clientèle propre et de la fidéliser étant donné que vous ne percevez alors plus de rémunération mensuelle fixe. Il est également nécessaire d’avoir une bonne capacité d’organisation pour gérer et optimiser son temps.

Quel salaire pour une esthéticienne indépendante?

En moyenne, une esthéticienne qui exerce en institut gagne une rémunération équivalente au Smic, soit environ 1.500€ brut par mois.

Par rapport à une esthéticienne en institut, combien peut espérer gagner une esthéticienne à son compte ?

Dans un premier temps il faut savoir qu’il n’est pas correct de parler de salaire, car seul un salarié perçoit un salaire. Lorsque vous devenez esthéticienne indépendante, vous allez devoir créer une structure juridique. Vous allez ensuite percevoir une rémunération en tant que dirigeant de votre entreprise. Pour autant, il est courant en pratique d’entendre parler de “salaire d’une esthéticienne à son compte”.

Il faut savoir que le salaire est assez variable car, même s’il dépend des tarifs pratiqués et de la clientèle que vous allez réussir à obtenir et fidéliser, il est directement lié aux horaires que vous allez choisir de réaliser. Il est aussi lié au statut juridique choisi.

La plupart des esthéticiennes à domicile exerçant sous le statut de micro-entrepreneur, anciennement appelé auto-entrepreneur, on va s’intéresser principalement à ce cas de figure. Ce statut leur permet de bénéficier de certains avantages (régime social et fiscal simplifiées, obligations déclaratives et comptables allégées).

Pour faire une estimation du salaire d’une esthéticienne indépendante, il est important de comprendre le régime fiscal et social du micro-entrepreneur pour voir comment s’explique la différence entre chiffre d’affaires encaissé et la rémunération effectivement perçue.

Exemple de calcul de salaire d’une esthéticienne indépendante avec le statut d’auto-entrepreneur:

  1. Vous avez réalisé un chiffre d’affaires mensuel de 3.000€. Le chiffre d’affaires correspond à la somme de toutes les prestations réalisées / produits vendus.

  2. Vous devez commencer par appliquer un abattement de 50% sur ce chiffre d’affaires. C’est une des spécificités du régime de l’auto-entrepreneur. Dans une société (SASU ou EURL), vous devez tenir une comptabilité précise et déduire les charges réellement supportées En auto-entreprise, on vous dispense de ces obligations comptables et vous devez appliquer un abattement fixe de 50% sur votre chiffre d’affaires. Si vos charges correspondaient à 35% de votre chiffre d’affaires, tant mieux pour vous ! A l’inverse si vos charges représentaient 60% de votre chiffre d’affaires, le régime de l’auto-entreprise n’est peut-être pas le plus adapté à votre situation.

  3. Ensuite, vous allez vous acquitter de vos obligations fiscales. Vous êtes soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Si vous êtes à la tranche d’imposition de 14%, vous serez donc redevable de 210€ au titre de l’impôt sur le revenu.

  4. Ensuite vous allez vous acquitter de vos obligations sociales. Vous êtes soumis à un taux fixe de cotisations sociales de 22%. De fait, vous allez donc payer 330€ au titre des cotisations sociales. Très important ! Sous réserve du respect de certaines conditions, les auto-entrepreneurs bénéficient désormais d’une exonération de charges sociales pendant les 3 premières années d’exercice. Renseignez vous dès à présent sur les conditions de l’ACRE.

Dans cet exemple, pour un chiffre d’affaires de 3.000€, votre salaire d’esthéticienne indépendante aurait été de 2.460€ net, voir 2.790€ net si vous pouvez profiter de l’exonération de charges sociales.

Sachez que vous pouvez opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire qui vous permet de vous acquitter de vos obligations sociales et fiscales en un seul prélèvement de 23,2% réalisé directement sur votre chiffre d’affaires. Dans notre exemple, vous auriez donc payé 711€. Votre salaire d’esthéticienne indépendante aurait donc été de 2.289€.

Si vous êtes convaincue et que vous souhaitez vous lancer et devenir indépendante, suivez notre guide pour réaliser les étapes pour devenir esthéticienne indépendante !

Mise à jour : 06/03/2019

Rédacteur : Sandra NUSSBAUM, diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.