Comment devenir esthéticienne à domicile?

Devenir esthéticienne à domicile est souvent synonyme de liberté. Vous décidez seule des jours et des horaires auxquels vous désirez travailler en organisant votre agenda comme vous l'entendez. Inutile également de louer ou d'acheter un local, pour recevoir vos clients : vous allez directement chez eux, et développez une relation client privilégiée. Dans le cadre de votre activité, il est également possible de travailler en partenariat avec des agences évènementielles, pour des mariages ou autres évènements importants.

En conclusion, vous serez indépendante !

Cela étant dit, dans l’esthétique comme ailleurs, entreprendre un projet d’entreprise ne s'improvise pas et, avant de se lancer, il faut bien se préparer !

Mini-sommaire :

1- Je suis esthéticienne : activité artisanale ou commerciale ?

2- La carte d'artisan ambulant est-elle nécessaire ?

3- Le stage de préparation à l'installation esthétique : pour quoi faire ? 

4- Quel diplôme présenter ?

5- Le choix du statut auto-entrepreneur est-il judicieux ?

6- Pourquoi est-il conseillé de créer une société ? 

       devenir esthéticienne à domicile

Je suis esthéticienne : activité artisanale ou commerciale ?

Devenir esthéticienne à domicile, c’est devenir artisan : vous mettez en œuvre un véritable savoir-faire. Cependant vous avez la possibilité de coupler votre activité artisanale avec une activité commerciale. Ce sera notamment le cas si vous revendez des soins esthétiques à vos clients. 

La carte d'artisan ambulant est-elle nécessaire ?

Devenir esthéticienne à domicile, comme pour la coiffure à domicile, implique que vous vous déplaciez chez vos clients pour leur prodiguer vos soins. Vous avez donc une activité ambulante.

La carte d'artisan ambulant n'est pas obligatoire si vous vous contentez d'exercer dans la commune de votre domicile.

Si vous exercez en dehors de la commune de votre domicile, vous devrez obligatoirement demander une carte d'artisan ambulant à la chambre des métiers et de l'artisanat dont vous dépendez (CMA). Celle-ci est délivrée en 1 mois et requiert d'être renouvelée tous les 4 ans.

Le stage de préparation à l'installation : pour quoi faire ?

L'obligation de réaliser le stage

Pour devenir esthéticienne à domicile, il est obligatoire d'effectuer le stage de préparation à l'installation auprès de votre chambre des métiers (CMA), comme pour toute activité artisanale (l’activité de boulangerie en étant un exemple). Ce stage de 30 heures vous donne les clés fiscales, juridiques, comptables et sociales du fonctionnement d'une entreprise artisanale.

Son coût est compris entre 200 et 300€ selon le CMA dont vous dépendez.

Les cas de dispense

Dans certains cas, il est possible de vous faire dispenser de ce stage :

  • Si vous avez suivi une formation à la gestion d'un niveau au moins égal à celui du stage ou
  • Si vous avez exercé pendant au moins 3 ans une profession vous demandant des connaissances au moins équivalentes à celles du stage (conjoint collaborateur, cadre, etc.)

Quel diplôme présenter ?

Pour devenir esthéticienne à domicile, il faut justifier d'un des diplômes ou expériences suivants :

  • CAP d'esthéticienne
  • BEP d'esthéticienne
  • Diplôme d'esthéticienne homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles
  • Avoir travaillé comme dirigeant, travailleur indépendant ou salarié pendant 3 ans en tant qu'esthéticienne.

Sans diplôme ou sans expérience, il n'est donc pas envisageable de vous lancer dans cette activité sauf si vous êtes constamment accompagnée par une personne possédant une des qualités ci-dessus.
Suivre une formation spécifique est donc indispensable.         

Le choix du statut auto-entrepreneur est-il judicieux ? 

Le statut auto-entrepreneur dispose de réels avantages, notamment au regard des régimes fiscaux et sociaux simplifiés et spécifiquement adaptés à de très petites structures. Cela vous permet de remplir vous-même vos obligations comptables sans que cela ne soit trop chronophage. Il permet aussi de pouvoir travailler rapidement et sans avoir à effectuer de nombreuses formalités.

Mais ce statut présente également des inconvénients :

  • Limites au développement de votre activité : votre chiffre d'affaires annuel est limité à 32.900€ HT pour les soins et à 82.200€ HT pour les produits.
  • Impossibilité de déduire vos charges : l'esthéticienne à domicile a des frais de transport et d'achat de produits pour les soins non-déductibles du chiffre d'affaires.
  • Risque financier : votre patrimoine personnel n'est pas protégé de vos créanciers professionnels. 

Devenir esthéticienne à domicile en utilisant le statut auto-entrepreneur n'est donc pas forcément un choix judicieux. Il peut toutefois être utile au démarrage de votre activité car il vous permet de tester le marché à moindre frais. Pensez à vous renseigner sur les revenus et le salaire d'esthéticienne à domicile pour déterminer si les seuils ne seront pas handicapants.

Pourquoi est-il conseillé de créer une société ?

Créer une société pour devenir esthéticienne à domicile vous permettra d'avoir une plus grande liberté. En effet, vous n'aurez aucune limitation de chiffre d'affaires. C’est également moins risqué : vos créanciers ne pourront saisir que les biens de votre société.

Créer une société vous permet aussi bien de travailler seul, (SASU ou l'EURL), qu’avec des associés (SAS ou la SARL). Si vous vous lancez seule dans l’aventure, la SASU est très souvent choisie en raison de sa simplicité et sa flexibilité.

Créer une société requiert toutefois un engagement un peu plus important que le statut auto-entrepreneur : les formalités et obligations sont un peu plus lourdes. Dit autrement, démarrer votre activité, la modifier ou la stopper prend plus de temps en société qu'en statut auto-entrepreneur.

Devenir esthéticienne à domicile peut être un bon moyen de démarrer une activité à son compte. Opter pour le statut auto-entrepreneur ou créer une société n'est pas toujours facile. Pour vous faire aider, vous pouvez créer votre société en ligne. N'hésitez plus et lancez vous !

Date de mise à jour: 22/06/2016

Rédacteur: Clara Ripault, diplômée de l’université Paris II Panthéon-Assas, élève avocate (HEDAC). Clara est spécialisée dans les problématiques liées à la propriété intellectuelle et la création d’entreprise. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Créez votre SASU en quelques clics