En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Sandra Nussbaum
Diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.
Article mis à jour le 17 août 2018
Temps de lecture : 3 min

Vous voulez vous lancer dans la production de spectacle vivant ? Danse, théâtre, les options sont nombreuses. Bien sûr, c’est un métier de passion mais créer son entreprise pour faire du spectacle vivant est une formalité indispensable pour que vous puissiez exercer cette activité de façon indépendante.

Suivez notre guide pour créer votre entreprise spécialisée dans la production de spectacles vivants.

entrepreneur spectacle vivant

En quoi consiste la production de spectacles vivants ?

Se spécialiser dans le secteur du spectacle vivant recouvre plusieurs réalités. Vous pouvez très bien exploiter un lieu de spectacles, produire des spectacles et des tournées ou encore vous tourner vers la diffusion de spectacles.

A vous de voir à quoi correspond exactement le type de prestations que vous avez projet de réaliser !

Quelle formation pour faire de la production de spectacles vivants ?

Pour devenir entrepreneur de spectacle vivant vous devez respecter une réglementation précise. Vous devez notamment être titulaire de la licence entrepreneur de spectacle. Pour obtenir cette licence il existe plusieurs options :

  • Avoir un diplôme équivalant à un bac+2 (DEUG, BTS ou DUT), le domaine n’a pas d’importance ;
  • Avoir eu une expérience professionnelle d’au moins un an dans le domaine du spectacle vivant ;
  • Avoir suivi une formation professionnelle d’au moins 500 heures dans le domaine du spectacle vivant.

Si vous vous retrouvez dans une de ces trois situations, vous avez alors la possibilité de vous lancer et créer votre entreprise dans le spectacle vivant.

Quelle structure juridique choisir ?

Comme pour toute activité professionnelle exercée de façon indépendante, vous allez vous retrouver dans l’obligation de devoir choisir une structure juridique pour pouvoir exercer votre activité d’entrepreneur de spectacle vivant.

Sachez qu’en principe vous avez la possibilité de devenir auto-entrepreneur ou de créer une société. En pratique, la grande majorité des entrepreneurs de spectacle décident de créer une société. Ce choix s’explique pour plusieurs raisons et notamment une plus grande crédibilité aux yeux des tiers ainsi que pour la protection du patrimoine personnel de l’associé.  

Si vous vous lancez seul en tant qu’entrepreneur de spectacle vivant, vous pourrez vous tourner vers la SASU ou l’EURL qui sont des formes de sociétés unipersonnelles, c’est-à-dire des sociétés avec un seul associé.

La licence entrepreneur de spectacle vivant

Cette licence entrepreneur de spectacle est obligatoire pour vous lancer de façon indépendante dans ce milieu. C’est une licence qui se divise en trois catégories :

  • 1ère catégorie : licence d'exploitant de lieux de spectacles
  • 2ème catégorie : licence de producteur de spectacles
  • 3ème catégorie : licence de diffuseur de spectacles

Pour obtenir cette licence il faut faire une demande auprès de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles). Si votre demande est acceptée, vous obtiendrez une licence entrepreneur de spectacles qui sera valable pendant 3 ans. Passé ce délai vous serez obligé de procéder à un renouvellement.

Si vous décidez d’exercer sans votre licence entrepreneur de spectacle sachez que vous vous exposez au paiement d’une amende pouvant aller jusqu’à 30.000€ ainsi qu’à une peine d’emprisonnement de 2 ans.

Avant de vous lancer et de créer votre entreprise, assurez vous de respecter toute la réglementation relative à l’exercice de l’activité d’entrepreneur de spectacles vivants.

Mise à jour : 17/08/2018

Rédacteur : Sandra NUSSBAUM, diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations