Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Prendre RDV avec un Expert
Fiches pratiques Gérer ses salariés Gestion de la paie Cotisation patronale : mode d’emploi

Cotisation patronale : mode d’emploi

Gestion de la paie
P A

Pierre Aïdan

Docteur en droit et diplômé de Harvard.

Dès la création de l’entreprise, les cotisations sociales sont partagées entre le salarié et l’employeur. Les cotisations sociales à la charge des employeurs sont appelées les cotisations patronales. Ces dernières sont calculées sur la base du salaire de votre employé. Vous souhaitez tout savoir sur la cotisation patronale ? De la définition jusqu’aux possibilités de réduction, on vous dit tout ce que vous devez savoir.

Cotisation patronale

Qu’est-ce que les cotisations patronales ?

Les cotisations sociales permettent de financer la sécurité sociale de base de vos salariés. À ce titre, elles sont partagées entre le salarié pour les cotisations salariales et l’employeur pour les cotisations patronales. Elles peuvent être source de difficultés dans la gestion de la paie d’une entreprise.

Les cotisations à la charge de votre salarié sont retenues sur son salaire mais c’est à vous, employeur, de reverser ces cotisations salariales aux organismes collecteurs (caisse Urssaf, caisse d’assurance vieillesse, etc.)

Quant aux cotisations patronales, elles s’ajoutent au coût du salaire brut de vos salariés. Elles sont calculées sur ce même salaire brut et ont généralement un coût plus élevé que les cotisations à la charge des salariés.

Quelles sont les prestations visées par les cotisations sociales patronales ?

  • Cotisations patronales de Sécurité sociale ;
  • Cotisations patronales d’assurance chômage ;
  • Cotisations patronales de prévoyance et de retraite complémentaire ;
  • Cotisations patronales de formation professionnelle.

Ces charges patronales sont ensuite reversées à l’Urssaf et à Pôle Emploi.

Les cotisations patronales sont sur la fiche de paie de votre salarié, accompagnées de leur taux. Ce sont des mentions obligatoires du bulletin de paie.

Comment calculer les cotisations patronales ?

Les taux de cotisations salariales et patronales correspondent aux valeurs suivantes :

  • Les cotisations à la charge du salarié sont équivalentes à 22% de son salaire brut ;
  • Les cotisations patronales sont quant à elles comprises entre 25 et 42% de ce même salaire.

Le calcul des charges patronales et charges salariales permet de définir le salaire super-brut, c’est-à-dire le salaire net à quoi s’ajoutent les cotisations sociales et les cotisations patronales.

Pour calculer les cotisations salariales et patronales, il faut se référer à un taux qui dépend de la rémunération du salarié.

Vous n’avez pas à calculer vos charges patronales vous-même puisque c’est l’Urssaf qui se charge de déterminer le montant de l’ensemble des cotisations sociales.

Comment bénéficier d’une réduction des cotisations patronales ?

La réduction générale des cotisations patronales, aussi connue sous le nom de “réduction Fillon”, permet de baisser les cotisations patronales sous certaines conditions.

En effet, cet allègement des cotisations employeur s’applique aux salariés :

  • Dont la rémunération brute est inférieure à 1,6 SMIC, c’est-à-dire 2463.07 euros et qui relèvent du régime de l’assurance chômage ;
  • Dont l’emploi ouvre droit à l’allocation d’assurance chômage peu important la nature ou la forme du contrat de travail.

Certains organismes ne peuvent néanmoins pas bénéficier de l’application de cette réduction :

  • État, collectivités territoriales et leurs services publics ;
  • Les particuliers employeurs ;
  • Les Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI), les Chambres de Métiers et de l'Artisanat (CMA).

Comment calculer la réduction des cotisations patronales ?

Le calcul de la réduction se fait en deux temps.

Vous devez d’abord calculer le taux de coefficient applicable :

  • Pour les entreprises de plus de 50 salariés, vous déterminez le coefficient ainsi : (0,345/0,6) x  [1,6 x (SMIC annuel / salaire annuel brut du salarié) -1] ;
  • Pour les entreprises de moins de 50 salariés, vous déterminez le coefficient ainsi : (0,3205 / 0,6) x [1,6 x (SMIC annuel/ salaire annuel brut du salarié) - 1].

Une fois ce coefficient obtenu, il vous suffit de le multiplier au salaire annuel brut du salarié afin d’obtenir le montant de la réduction de cotisations patronales.

Bon à savoir : Les employeurs peuvent également bénéficier d’une exonération des cotisations patronales pour les contrats de professionnalisation conclus avec des salariés de + de 45 ans. Cette exonération concerne les cotisations relatives aux assurances maladies, maternité, invalidité et vieillesse-décès.

Le montant de l’exonération est égal à celui des cotisations relatives à la fraction de rémunération inférieure au SMIC  par le nombre d’heures rémunérées, dans la limite de la durée légale du travail calculée sur le mois (ou celle pratiquée dans l’entreprise).



En définitive, les cotisations patronales sont payées par l’employeur. Vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’une réduction des cotisations patronales. Pour vous aider à ne pas commettre d’erreurs, vous pouvez avoir recours à un gestionnaire de paie.

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
PA

Pierre Aïdan

Docteur en droit et diplômé de Harvard.

Fiche mise à jour le

Besoin d'en savoir plus ?

Prendre RDV avec un Expert