Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Devenir freelance
Fiches pratiques Exercer un métier Métiers du digital Comment devenir journaliste freelance ?

Comment devenir journaliste freelance ?

Métiers du digital
K B

Kenza Bennani

Diplômée d'un Master en droit des affaires de Paris Dauphine. 


Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Le journaliste indépendant ou journaliste freelance est un travailleur indépendant qui exerce le métier de journaliste à son compte. S’il décide de devenir freelance, il peut alors collaborer avec plusieurs médias ou journaux et décider avec ses clients de ses missions et de sa rémunération. Les caractéristiques de ce métier sont nombreuses et diffèrent à bien des égards du journaliste salarié classique.

Si vous souhaitez exercer ce métier en freelance, cette fiche pratique vous est destinée.

Le métier de journaliste en freelance 

Avant de se lancer dans l’aventure freelance, il faut au préalable être journaliste. Votre métier en freelance consiste à peu près à exécuter les mêmes tâches qu’un journaliste salarié, à la différence près que vous êtes indépendant. 

Le fait qu’un journaliste indépendant ne soit pas salarié le différencie substantiellement du pigiste. Le pigiste salarié est un journaliste salarié payé à la tâche. Devenir pigiste n’est donc pas exactement la même chose que devenir journaliste freelance. Le journaliste freelance n’est pas salarié, et ne dépend ainsi d’aucun employeur. 

📝À noter : le pigiste est un professionnel et la pige le mode de paiement.

Le journaliste freelance a, comme un journaliste salarié, trois grandes missions autour de la production d’information pertinente, à savoir  : 

  • La recherche ;
  • Le recueil ; et
  • Le traitement. 

Le journaliste indépendant, à la différence de celui qui travaille pour une agence, doit s’adapter aux besoins, et surtout à la ligne éditoriale de chaque média pour lesquels il travaille, il faut donc faire preuve d’une grande adaptabilité. 

En tant que journaliste freelance, vous pouvez aménager vos horaires de travail à votre convenance. Vous êtes soumis à une obligation de résultat : celle de rendre un travail de qualité. À vous de déterminer les tranches horaires où vous êtes le plus productifs. 

Quels sont les prérequis pour être journaliste en freelance 

N’est pas journaliste qui veut. En effet, pour devenir journaliste indépendant, certains prérequis doivent être respectés pour mener à bien vos missions. 

D’abord, comme toute personne qui travaille en freelance, vous devez répondre des qualités suivantes : être organisé, rigoureux, curieux et disposer d’un réseau de connaissances suffisant. 

Par ailleurs, comme tout journaliste, vous devez maitriser parfaitement la langue française, à l’écrit comme à l’oral, rédiger avec un ton journalistique, maîtriser les logiciels de journalisme et enfin toujours être au courant des dernières actualités. Votre sens de l’initiative doit pouvoir vous pousser à trouver constamment des nouveaux sujets inédits à traiter.

📝À noter : en tant que journaliste, vous devez respecter les règles de déontologie propres au métier de journalisme.

Enfin, il ne vous échappe pas que votre sens critique doit être développé. Pourtant, en tant qu’indépendant, il faut accepter de vous conformer à la ligne éditoriale des médias pour lesquels vous travaillez. L’enjeu pour vous sera particulièrement d’adapter votre personnalité à ces deux règles.

☝️Bon à savoir : à l’ère des réseaux sociaux et des médias digitaux, il est également tout à fait possible d’augmenter votre visibilité auprès des médias avec lesquels vous souhaitez travailler en travaillent votre stratégie digitale. Vous pouvez par exemple créer de courtes vidéos pour décrypter des sujets d’actualités ou créer une newsletter à forte valeur ajoutée sur une thématique précise… soyez créatif pour vous démarquer !

Quelle est la formation d’un journaliste en freelance ? 

Si vous vous demandez comment devenir journaliste freelance, il faut d’abord se demander comment devenir journaliste. En effet, il est recommandé d’avoir suivi une formation de journaliste ou avoir poursuivi des études de journalisme pour exercer ce métier

☝️ Bon à savoir : il est tout à fait possible de devenir journaliste sans diplôme. 

Par ailleurs, il sera apprécié d’être spécialisé dans un domaine particulier. La politique, le droit ou encore l’économie sont des spécialisations qui couvrent une grande partie de l’actualité. Être polyvalent dans votre parcours professionnel peut également être apprécié des médias. 

Les statuts juridiques possibles pour exercer en tant que journaliste en freelance 

Pour déterminer le statut juridique que vous devez choisir pour exercer votre métier de journaliste en freelance, il faut prendre en compte votre situation personnelle et les projets que vous avez pour votre activité. 

Deux possibilités s’offrent à vous : réaliser votre activité en entreprise individuelle (en nom propre) ou  créer une société commerciale dans laquelle vous êtes associé unique. 

Possibilité 1 : réaliser son activité en entreprise individuelle 

Choix 1 : Une entreprise individuelle

Vous pouvez exercer votre activité par le biais d’une entreprise individuelle. Il s’agit de la solution la plus simple et rapide. Elle ne constitue évidemment pas une solution sur le long terme. 

Pourquoi ? Parce qu’une entreprise n’a pas, contrairement à une société, de personnalité morale. Ainsi, les créanciers pourront se retourner contre vous en cas de dette. Ils auront alors pour gage votre patrimoine personnel seulement. 

En créant une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), les choses sont différentes. Vous avez la possibilité de créer un patrimoine d’affectation, qui est affecté à votre activité professionnelle. Celui-ci sera distinct de votre patrimoine personnel. Ainsi, les créanciers de votre entreprise auront pour unique gage votre patrimoine d’affectation. 

Choix 2 : Une micro entreprise 

Journaliste et auto-entrepreneur ne sont pas incompatibles. Vous pouvez choisir d’exercer votre activité de journaliste par le biais d’une micro entreprise.

⚠️Attention : il n’est pas possible de devenir auto-entrepreneur en exerçant le métier de pigiste. 

Devenir auto-entrepreneur est là encore très f rapide et gérer votre micro-entreprise est un jeu d’enfant. 

Toutefois, vous êtes limités dans votre chiffre d’affaires, c’est-àdire que si vous dépassez les seuis de chiffre d’affairesl, vous ne pouvez plus relever du régime de la micro-entreprise. 

Ce seuil est le suivant : 72.600 euros pour les prestations de services et les professions libérales.

📝À noter : le principal inconvénient de la micro-entreprise est l’absence de protection de votre patrimoine personnel.

Possibilité 2 : Créer sa propre société commerciale 

Si vous décidez de créer une société commerciale, vous devez vous tourner vers une forme sociale qui peut être créée et gérée par un associé unique. 

Vous avez donc deux choix : créer une EURL (SARL unipersonnelle), ou une SASU (SAS unipersonnelle. 

Choix 1 : Une EURL

Pour créer une EURL, vous devez vous y prendre en accomplissant différentes formalités : 

  1. Rédaction et signature des statuts constitutifs de la société ;
  2. Dépôt du capital social à la banque ;
  3. Publication d’une annonce légale ; et
  4. Dépôt d’un dossier d’immatriculation auprès du greffe du Tribunal de commerce.

Une fois que vous avez créé votre société, vous êtes désormais son associé unique. À ce titre, toutes les décisions relatives à la structure de la société vous reviennent.

Exemple : une modification des statuts, une augmentation de capital. 

Mais ce n’est pas tout. Il faut qu’une personne assure la gérance de la société. Vous pouvez décider de vous désigner gérant ou alors de choisir une tierce personne pour cette fonction. Cependant, si vous souhaitez être pleinement indépendant dans votre activité, il est fréquent d’assumer à la fois le rôle d’associé et de dirigeant.  

Choisir la forme de l’EURL peut avoir des répercussions importantes, notamment sur votre couverture sociale. Or, en tant que journaliste freelance qui souhaite créer son entreprise, ce volet vous intéresse probablement. 

Vous devez donc prendre en compte les deux affirmations suivantes : 

  • En tant qu’associé unique d’une EURL, vous bénéficiez d’une faible couverture sociale.
  • En bénéficiant d’une faible couverture sociale, vous devez payer une faible somme de cotisations sociales. 

Il faut donc faire un arbitrage entre la faible couverture sociale et son corollaire, en prenant en compte sa situation personnelle et financière. 

Choix 2 : Une SASU 

Pour créer une SASU, vous devez procéder aux mêmes formalités que pour la création d’une EURL, à savoir : 

  1. Rédaction et signature des statuts constitutifs de la société ;
  2. Dépôt du capital social à la banque ;
  3. Publication d’une annonce légale ; et
  4. Dépôt d’un dossier d’immatriculation auprès du greffe du Tribunal de commerce.

En créant une SASU, vous avez une seule obligation légale : celle de désigner un Président de la société. Vous pouvez vous désigner vous-même comme choisir une personne tierce.

Toutes les autres règles de fonctionnement et d’organisation de votre société pour l’activité de journaliste sontlibres. Vous pouvez donc inscrire les règles qui vous plaisent dans les statuts.

☝️ Bon à savoir : l’intérêt de choisir une EURL ou une SASU dépend également de votre projet pour la société. Contrairement à la SASU, l’EURL est une structure juridique très fermée. L’accueil d’un nouvel associé nécessite une modification des statuts, ce qui n’est pas nécessairement le cas pour une SASU.

Récapitulatif des possibilités de statut juridique pour exercer le métier de journaliste freelance. 

Entreprise unipersonnelle 

Société commerciale 

Entreprise individuelle 

EURL

Micro entreprise 

SASU
Quel est le salaire d’un journaliste freelance ? 

En tant que journaliste freelance, vous pouvez fixer vos propres tarifs pour votre rémunération. 

Pour référence, un journaliste freelance débutant est payé entre 60 et 150 euros par article. 

Les tarifs varient en fonction de la presse pour laquelle vous travaillez. Les tarifs ne sont pas les mêmes si vous collaborez avec une presse quotidienne, hebdomadaire un magazine, une presse écrite, une radio ou pour la télévision.

KB

Kenza Bennani

Diplômée d'un Master en droit des affaires de Paris Dauphine. 

Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Fiche mise à jour le

Vous voulez vous lancer en tant que journaliste freelance ?
💡Avec Legalstart, c'est simple, rapide et rassurant. 

Devenir freelance