22 janvier 2020

Auto-entrepreneur: quelle activité commerciale exercer?
Temps de lecture : 2 min

Faustine Nègre
Diplômée de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Envie d'aller plus loin ?

Devenir auto-entrepreneur permet à une personne d’exercer son activité professionnelle sous forme d’entreprise individuelle. Ce statut offre aux entrepreneurs la possibilité de développer un large éventail d’activités, dont des activités commerciales, artisanales ou encore libérales.

Legalstart fait le point avec vous sur les activités dites “commerciales” pouvant être exercées par l’auto-entrepreneur.

Qu’est-ce qu’une activité commerciale?

Une activité commerciale est une activité par laquelle l’auto-entrepreneur réalise une vente de biens ou de services. Autrement dit, il s’agit de toutes les activités pour lesquelles l’entrepreneur n’apporte pas un savoir-faire spécifique. Ainsi, contrairement à l’activité artisanale, il ne s’agit pas d’accomplir une tâche que le client n’est pas capable d’accomplir par lui-même (ex: serrurier, plomberie).

L’activité économique peut consister:

  • Soit en l’achat de biens pour les revendre: les biens peuvent être revendus en l’état ou être transformé par l’auto-entrepreneur;

Activité commerciale: quelles conséquences pour l’auto-entrepreneur?

L’auto-entrepreneur peut exercer 3 types d’activités différentes: des activités commerciales, des activités artisanales ou encore des activités libérales. Connaître la nature de son activité est primordial pour l’auto-entrepreneur puisque cela a un impact direct sur les formalités et la gestion de son auto-entreprise:

  • Parmi les formalités à accomplir pour devenir auto-entrepreneur figure la nécessité d’immatriculer son entreprise. L’organisme auquel l’entrepreneur doit s’adresser est différent selon l’activité exercée. Ainsi, dans le cadre d’une activité commerciale, l’auto-entrepreneur doit s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour cela il doit se rapprocher du CFE (Centre de Formalités d'Entreprises) ou de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) de sa région.
  • Lorsqu’une activité commerciale est exercée, les plafonds auto-entrepreneur sont généralement plus élevés. En effet, les activités commerciales induisent de nombreuses charges, notamment lorsqu’il s’agit d’activités d’achat/revente de biens. Le plafond dépend du type d’activité exercée par l’entrepreneur. Ainsi pour l’achat de biens dans le but de les revendre, le plafond est fixé à 176.200€ de chiffre d’affaires annuel. En revanche, si l’entrepreneur effectue de la vente de prestations de services, le plafond sera fixé à 72.600€.

Liste des activités commerciales pour un auto-entrepreneur

Cette liste non exhaustive recense les principales activités commerciales qui peuvent être exercées par un auto-entrepreneur:

Bon à savoir: un artiste peut-il être auto-entrepreneur

  • Devenir ingénieur du son
  • Devenir skipper
  • Devenir conseiller en création d'entreprise
  • Devenir styliste en freelance
  • Faire de l'achat/revente d’objets neufs
  • Faire de l'achat/revente d’objets d’occasion (CD, vinyles, etc.)
  • Faire de l'achat/revente de jeux et jouets
  • Faire de l'achat/revente de papeterie
  • Faire de l'achat/revente de pièces détachées pour véhicules
  • Faire de l'achat/revente de produits alimentaires
  • Faire de l'achat/revente de produits de beautés
  • Faire de l'achat/revente de meubles
  • Faire de l'achat/revente de vêtements neufs
  • Faire de l'achat/revente de vêtements d’occasion (friperie)
  • Faire de l'achat/revente de voiture et de véhicules légers
  • Faire de la broderie sur textile
  • Faire de la fabrication et de la vente d’objets
  • Faire de la location meublée
  • Ouvrir une boutique en ligne
  • Ouvrir une chambre d’hôte
  • Ouvrir une friperie
  • Ouvrir une laverie
  • Etc.

Pour en savoir plus sur les activités accessibles sous le statut d'auto-entrepreneur, pensez à consulter la liste des activités auto-entrepreneur.

Mise à jour : 22/01/2020

Rédaction : Faustine Nègre, diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Envie d'aller plus loin ?

Télécharger gratuitement notre guide Auto-entrepreneur, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Auto-entrepreneur Télécharger le guide