07 mai 2021

Qu’est-ce que la trésorerie nette?
Temps de lecture : 4 min

Thomas Wittenmeyer
Diplômé de l'ESSEC Business School. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Gérer sa comptabilité

La trésorerie nette est l’un des indicateurs phares du bilan fonctionnel. Afin de pouvoir l'interpréter au mieux, il convient de connaître ses composantes et par conséquent de savoir comment le calculer.

D’autres questions peuvent alors se présenter: comment réagir face à une trésorerie nette négative? Est-ce qu’avoir une trésorerie nette positive est toujours une bonne chose?

Legalstart vous aide à y voir plus clair sur cette notion utile à la gestion de la comptabilité d’entreprise.



Comment définir la trésorerie nette?

La trésorerie nette correspond à un indicateur de santé financière de l’entreprise. Elle mesure la somme d’argent mobilisable par l’entreprise à court terme.

On parle également de disponibilités à vue.

La trésorerie nette est un indicateur utilisé à tout moment dans la vie de l’entreprise:

  • En amont, lorsque l’on projette de créer une entreprise ou avant un rachat d’entreprise pour analyser la santé de l’entreprise.
  • Dans la gestion opérationnelle de l’entreprise, pour s’assurer que la situation reste saine et pouvoir réagir au plus vite dans le cas contraire.

Comment calculer la trésorerie nette?

La trésorerie nette se calcule en partant du bilan fonctionnel.

Deux formules différentes peuvent être utilisées.

Trésorerie nette : formule n°1

Trésorerie nette = fonds de roulement net global (FRNG) – besoin en fonds de roulement (BFR)

Avec :

  • Fonds de roulement net global = ressources stables - emplois durables
  • Besoin en fonds de roulement = stocks + créances clients + autres créances - dettes (non financières)

Trésorerie nette : formule n°2

Trésorerie nette = trésorerie active (actifs circulants financiers) - trésorerie passive (dettes financières à court terme)

À noter: le fait de bénéficier de deux formules différentes pour évaluer la trésorerie nette permet de pouvoir vérifier ses calculs. En cas de différences de résultat entre les deux méthodes, cela signifie simplement qu’il y a une erreur de calcul.

Comment interpréter la trésorerie nette?

Comment interpréter la trésorerie nette positive?

Le fait d’avoir une trésorerie nette supérieure à 0 pour une entreprise est un signe positif et ce pour plusieurs raisons:

  • Cela signifie que l’entreprise est capable de dégager de l’argent à court terme rapidement si le besoin se présente. Cela peut être particulièrement utile pour faire face à des difficultés conjoncturelles comme la baisse d’activité liée au Covid-19.
  • L’entreprise, du fait de sa capacité à mobiliser de l’argent via sa trésorerie, peut limiter sa dépendance auprès des banques (emprunts) ou d’acteurs tiers (actionnaires).

Cependant, disposer d’une trésorerie nette positive trop élevée n’est pas forcément utile. En effet, l’argent disponible en trésorerie pourrait être utilisé pour investir dans le processus de production, comme par exemple en achetant de nouvelles machines. Cela permettra une création de valeur supplémentaire.

L’autre limite est qu’une trésorerie nette positive peut également masquer la situation réelle de l’entreprise

Par exemple, une entreprise qui va céder un actif tel qu’un appareil de production par exemple va améliorer sa trésorerie nette car elle va augmenter son FRNG, donnant l’impression que la situation financière de l’entreprise est stable. Or cela peut masquer des problèmes financiers qui auraient conduit à une trésorerie nette négative s’il n’y avait pas eu d’opération exceptionnelle.

Il est donc important, lors de la lecture de l’indicateur de la trésorerie nette, de se pencher en détail sur ses composants pour éviter toute erreur d’interprétation.

Comment interpréter la trésorerie nette négative?

Le cas où une entreprise dispose d’une trésorerie nette négative peut s’avérer assez inquiétant. En effet, cela signifie qu’il n’est plus possible pour l’entreprise de dégager de l’argent à court terme, ce qui peut amener à des situations assez graves, allant jusqu’à la faillite.

Il convient donc d’agir au plus vite en jouant sur les deux leviers suivants:

  • La diminution du BFR. Quelques mesures possibles:

      • Négocier un allongement du délai de paiement des fournisseurs
      • Diminuer le délai accordé aux clients pour payer leurs dettes (créances clients)
      • Revendre les créances clients (principe de l’affacturage) pour récupérer une partie du total de ces créances
      • Recourir au financement bancaire à court terme
      • Éviter d’avoir trop de stock, en optant par exemple pour un fonctionnement en flux tendu
      • ...

  • L’augmentation du FRNG. Quelques mesures possibles:

    • Réaliser une augmentation de capital pour accroître ses capitaux propres
    • Diminuer la quantité d’actifs immobilisés (revente de machines non utilisées par exemple)
    • Réaliser un nouvel emprunt
    • ...

Comment interpréter la trésorerie nette nulle?

Dans cette situation, l’entreprise parvient tout juste à faire face à ses besoins sans pour autant dégager de surplus de trésorerie. Si cette situation est moins inquiétante que dans le cas d’une trésorerie nette négative, il est toutefois fortement recommandé de tenter d’améliorer sa trésorerie au moyen des recommandations formulées dans la partie précédente

Mise à jour: 07/05/2021
Rédaction: Thomas Wittenmeyer, diplômé de l'ESSEC Business School. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Gérer sa comptabilité

Télécharger gratuitement notre guide Comptabilité, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Comptabilité Télécharger le guide