En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Article mis à jour le 27 août 2018

Comment déposer un brevet ?

Sandra Nussbaum
Diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Le dépôt du brevet auprès de l'INPI est sans doute l'étape majeure du processus global de dépôt de brevet. Qui peut déposer ? Quel est le coût du dépôt de brevet ? Ce sont autant de questions qui méritent des réponses pour que les démarches à effectuer n'aient plus de secrets pour vous. 

demarches depot brevet

Les six bonnes raisons de déposer un brevet à l'INPI

  1. Monopole d’exploitation du brevet pendant 20 ans : Le dépôt du brevet auprès de l’INPI permet d’obtenir, en France, un monopole d’exploitation sur le brevet pendant 20 ans à compter du dépôt. Vous êtes le seul à pouvoir fabriquer, importer ou vendre votre invention. Ainsi votre procédé et les produits en découlant sont également protégés.

  2. Pouvoir exercer une action en contrefaçon : Si une personne ou une entreprise reproduit votre invention sans autorisation de votre part, seule la personne qui a déposé le brevet peut agir en contrefaçon et demander l’octroi de dommages et intérêts. Cette action peut s’exercer une fois que la demande de brevet a fait l’objet d’une publicité. Toutes les contrefaçons antérieures ne pourront faire l’objet d’une telle action. 

  3. Obtenir des revenus : Vous êtes le propriétaire du brevet, vous avez la possibilité de le céder ou d’octroyer une licence à un exploitant. On trouve à ce sujet deux types de licences ; la licence simple qui permet de donner une licence à plusieurs personnes en même temps et la licence exclusive qui prévoit que le bénéficiaire de la licence est le seul à pouvoir exploiter le brevet.

  4. Se protéger d'éventuels concurrents : Le dépôt du brevet auprès de l'INPI scelle l'antériorité de votre invention et vos droits. Les concurrents hésiteront à deux fois avant de recopier votre invention car ils savent qu'ils ne pourront pas se défendre en cas de litige.

  5. Assurer une certaine crédibilité : si vous êtes sous une forme sociétaire le brevet s'inscrit à l'actif du bilan de votre société, il est donc valorisé ce qui rassure les investisseurs.

  6. Obtenir un délai prioritaire pour une protection européenne : Le dépôt de la demande de brevet octroie au déposant un délai de 12 mois pour faire des demandes prioritaires dans les pays de l’UE.

Les cinq éléments indispensables à connaître avant de déposer un brevet

Qui peut déposer un brevet ?

Le déposant peut être l’inventeur lui même, ses héritiers ou encore un mandataire.

Si l’invention a été découverte par plusieurs personnes indépendantes, la personne qui peut déposer le brevet est celle qui a découvert l’invention en premier. C’est la raison pour laquelle certifier la date de création de votre invention n’est pas seulement recommandé, c’est une étape indispensable. A cet effet vous pouvez utiliser une enveloppe Soleau ou encore décrire votre invention dans un courrier à vous envoyer avec accusé de réception et l’ouvrir en présence d’un huissier afin de prouver votre statut de 1er inventeur.

Néanmoins, ces modalités ne vous confèrent aucun droit exclusif sur une personne ayant déposé une demande de brevet avant vous. Le seul avantage repose sur la possibilité de revendiquer un “droit personnel antérieur” vous permettant de fabriquer et de commercialiser l’invention malgré le monopole du titulaire du brevet.

L’obligation d’exploitation

Le brevet étant un droit exclusif excluant les tiers, en contrepartie l’inventeur a une obligation d'exploiter. A défaut on vous retire le monopole d’exploitation pour ne pas ralentir les avancées techniques et scientifiques.

Le coût d’une demande de brevet

Le coût du dépôt de demande est constitué de plusieurs redevances obligatoires.

  • une redevance de dépôt de 36€ sous forme papier et 26€ en ligne
  • une redevance d’étude de la délivrance du brevet de 520€
  • une redevance de délivrance du brevet de 90€

Le coût du dépôt du brevet est donc de 636€. Il faut savoir qu’il existe des réductions allant jusqu’à 50% pour les personnes physiques et certaines PME.

Le paiement d’annuités

Pour maintenir votre brevet en vigueur il faut payer une redevance annuelle. Ces redevances sont dues pendant toute la durée du brevet, c'est à dire pendant 20 ans à compter du dépôt de la demande de brevet. Elle doivent être acquittées au plus tard le dernier jour du mois du dépôt du brevet.

Exemple : en cas de dépôt de brevet le 18 novembre, les annuités devront être réglées chaque année au plus tard le 30 novembre.

Si vous ne payez pas les annuités annuelles, vous êtes déchu de toute protection : votre invention tombe dans le domaine public et toute personne a la possibilité de l’exploiter.

L’étendue de la protection

Le dépôt d’un brevet auprès de l’INPI confère une protection uniquement en France. Pour étendre la protection en dehors du territoire il faut déposer un brevet européen ou un brevet international.

Quels sont les documents nécessaires ?

Une demande de brevet ne peut porter que sur une seule invention dans un but de simplification. Si votre demande regroupe plusieurs inventions, on vous demandera de faire des demandes divisionnaires pour respecter ce principe.

Sous réserve que les conditions de dépôt de brevet soient remplies, il faut délivrer 4 documents à l'INPI :

La requête

Il s’agit d’un formulaire Cerfa consistant en l’identification du demandeur, de l’inventeur, de l’invention et de la nature de la demande.

La description

Il s’agit de l’exposé de l’invention en elle même, de son mode de réalisation ainsi que de ses applications industrielles envisagées.


Cette description sert de base à la rédaction des revendications.


Attention : Une attention toute particulière doit lui être apportée puisqu’elle ne pourra être modifiée après le dépôt de demande



Revendications

Il s’agit d’un texte relatant précisément ce que l’inventeur souhaite protéger dans son invention.

Attention :  Tout ce qui n’est pas couvert par le brevet sera libre d’où l’importance de rédiger des revendications claires et précises pour ne pas avoir de mauvaise surprise par la suite.

Abrégé

Il s’agit d’un résumé de l’invention en ce qu’elle apporte une solution à un problème technique.

Où déposer un brevet ?

Comme pour le dépôt d'une marque, la demande de brevet doit se faire auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle). Le siège de l’INPI est situé à Courbevoie dans les Hauts-de-Seine (92400). Il est possible de vous rendre physiquement dans les locaux, de faire un envoi postal, ou d’utiliser tout autre mode de télétransmission.

Dans les 15 jours qui suivent le dépôt du brevet, l’INPI va vous accorder un numéro d’enregistrement national qui sera indispensable pour toute correspondance avec l’INPI.

N’attendez plus pour déposer votre brevet, faites appel à nos spécialistes qui auront à coeur de vous accompagner dans la réalisation de ces étapes indispensables.

Mise à jour : 27/08/2018

Rédacteur : Sandra NUSSBAUM, diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations