En naviguant sur notre site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés. En savoir plus Fermer ×

Formalités de dissolution-liquidation : votre check-list pour ne rien oublier ! 

Soyez très attentif lorsque vous fermez votre société. Toute erreur de date, de signature et tout document incomplet, incorrect ou illisible est susceptible d’entrainer un rejet du greffe et, en conséquence, retarder la dissolution et la liquidation de votre société.

Cette fiche vous aidera à y voir plus clair sur les formalités et pièces justificatives indispensables au bon déroulement de votre procédure de dissolution liquidation. 

Pour rappel, la radiation de votre société ne peut intervenir qu'à l'issue de la réalisation de deux étapes :

  • la dissolution et ;
  • la liquidation de votre société. 

Ces étapes se retrouvent dans toutes les procédures de liquidation des sociétés : liquidation d'une SARL, SAS, SCI et EURL/ SASU. Toutefois, sachez que si l'associé d'une SASU ou EURL est une personne morale, la dissolution de la SASU ou de l'EURL obéira à des règles plus souples. 

Voici les formalités et documents exigés pour ces deux démarches. 

Vos formalités de dissolution

Tableau récapitulatif 

Document
Exemplaire
Signature
Signataire
Date
Notes
Procès-Verbal de dissolution
1 original
Signature originale
Les associés
Le PV doit être enregistré aux impôts (voir ci-dessous)
Formulaire M2
1 original
Signature originale
Liquidateur
Même date que PV
N'oubliez pas d'ajouter le nom du journal d'annonces légales et la date de parution (cadre 9)
+ date de cessation de tout emploi (cadre 11)
Pièce d'identité
1 copie recto-verso
Signature originale avec mention "certifiée conforme à l’original"
Liquidateur
La pièce d'identité doit être en cours de validité
Déclaration de non-condamnation
1 original
Signature originale
Liquidateur
Idem PV
Attestation de parution
1 exemplaire
Journal d'annonces légales
Idem PV

N'oubliez pas de joindre un chèque de 198,64 euros à l'ordre du Greffe du Tribunal de commerce pour la dissolution (s'il y a lieu, ajoutez 51.31€ par établissement secondaire situé à des greffes différents) !

Détails pour l'enregistrement aux impôts du PV de dissolution

L'enregistrement du procès verbal de dissolution est obligatoire et doit se faire au SIE (Service des Impôts des Entreprises) dont dépend votre société (selon l'adresse du siège social). Coût de l’enregistrement :

  • 375€ (si le capital est inférieur à 225 000 euros, 500 € au-delà) ; et éventuellement 
  • Une majoration de 10% s'applique si hors délai (délai d'un mois après la dissolution pour payer). 

Attention: le chèque ne doit pas émaner de la société en liquidation mais d’un des associés. 

Vos formalités de liquidation

Tableau récapitulatif

Document
Exemplaire
Signature
Signataire
Date
Notes
Procès-Verbal de liquidation
1 original
Signature originale
Les associés
Le PV peut être enregistré aux impôts (voir ci-dessous)
Formulaire M4
1 original
Signature originale
Liquidateur
Même date que PV
Comptes de liquidation (bilan, compte de résultat, annexes)
1 original
Signature originale
Liquidateur
Idem PV
Attestation de parution
1 exemplaire
Journal d'annonces légales
Idem PV
Annonce légale (attention, il s'agit d'une AL distincte de 
celle exigée pour la dissolution

N'oubliez pas de joindre un chèque de 14,79 euros à l'ordre du Greffe du Tribunal de commerce pour la liquidation (s'il y a lieu, ajoutez 12.44€ par établissement secondaire situé à des greffes différents). Le chèque ne doit pas émaner de la société en liquidation mais d’un des associés et doit être libellé à l’ordre du Greffe du Tribunal de Commerce. 

Détails pour l'enregistrement aux impôts du PV de liquidation

L'enregistrement du procès-verbal de liquidation est obligatoire si vous avez un boni de liquidation (c’est à dire une plus value sur la vente des actifs de la société, une fois les créanciers désintéressés) et que le nombre d'associés est supérieur à 1. Le cas échéant, il doit se faire au SIE (Service des Impôts des Entreprises) dont dépend votre société (selon l'adresse du siège social).

Des droits d’enregistrement seront perçus par l’administration fiscale (2,5% du montant du boni de liquidation), sauf s'il s'agit d'une EURL ou d'une SASU. Attention, le chèque ne doit pas émaner de la société en liquidation mais d’un de ses associés. 

Si vous avez un boni de liquidation : il faut établir une déclaration (revenus de capitaux mobiliers) et payer les prélèvements à la source le boni est considéré socialement et fiscalement comme une distribution de dividendes. 

Date limite : le 15 du mois suivant la distribution (dans le cadre de la liquidation, la distribution est forcément au jour du PV).

Vous devez également joindre un chèque de 14,79 euros pour la liquidation.  

    

Vous êtes maintenant prêt pour procéder à la liquidation de votre société ! Pour ne pas perdre de temps pour cette procédure, n'hésitez pas à consulter nos conseils pour rapidement liquider sa SAS, qui sont transposables pour toutes les formes sociales ! 

Date de mise à jour : 11/05/2017

Rédactrice : Ombeline Cathelineau, élève-avocate à l’EFB et diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ombeline est spécialisée dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Date de mise à jour: 24/04/2017

Obtenez un dossier gratuit de dissolution-liquidation