En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
16 septembre 2019

Comment financer un projet professionnel sans apport?
Temps de lecture : 4 min

Faustine Nègre
Diplômée de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Créer une entreprise

Au moment de créer une entreprise, la question du financement peut rapidement poser des difficultés. En effet, tous les entrepreneurs ne disposent pas d’une épargne personnelle à investir dans leur projet. Or, monter son entreprise implique inévitablement des dépenses.

Vous vous demandez comment procéder au financement de votre d’entreprise sans apport? Legalstart vous éclaire sur les différentes aides et les types de financement qui existent pour procéder à la création d’une entreprise sans apport.



Financement sans apport



Créer une entreprise sans apport: est-ce possible?

D’un point de vue juridique, il est tout à fait possible de créer une entreprise sans apport. Cela est notamment possible dans le cadre de l’entreprise individuelle, de l’EIRL ou encore de la micro-entreprise pour lesquelles l’entrepreneur n’a pas à constituer de capital social. En revanche, si l’entrepreneur souhaite créer une société, il doit obligatoirement constituer un capital social dont il fixe librement le montant. 

Toutefois, en pratique, monter son entreprise sans apport peut s’avérer compliqué. Qu’il s’agisse des démarches juridiques, de la mise au point des produits ou services ou encore de l’achat de matériel, il est souvent nécessaire de disposer d’une certaine somme pour lancer son activité.

D’autant que les établissements bancaires sont généralement peu enclins à accorder des prêts professionnels sans apport préalable de l’entrepreneur. Ainsi, pour obtenir un prêt pour la création d’entreprise, il convient d’apporter en moyenne entre 20 et 30% de la somme totale du projet. Il est d’ailleurs quasiment impossible d’obtenir un prêt pour la création d’entreprise sans apport. Si un établissement bancaire vous refuse un prêt, sachez que vous pourrez toujours vous tourner vers le microcrédit professionnel.

Pour en savoir davantage sur les possibilités qui s'offrent à vous, n'hésitez pas à consulter notre fiche qui vous explique comment monter son entreprise sans argent!

Comment financer la création de son entreprise sans apport?

Pour créer une entreprise sans apport personnel, l’entrepreneur va inévitablement devoir partir à la recherche de financements. Même sans apport, il existe deux grands types de financement pour la création d’une entreprise:

  • La love money: le terme de love money désigne l’ensemble des sommes que les proches de l’entrepreneur décident d’investir dans le projet. Ainsi, une partie du projet peut être financée grâce aux dons ou aux prêts accordés par la famille ou les amis de l’entrepreneur. Il est généralement recommandé de faire état de l’opération par écrit afin de disposer d’une preuve en cas de différend quant aux termes du don ou du prêt.
  • Le financement participatif (ou crowdfunding): cette méthode de financement permet à l’entrepreneur de faire financer la création de son entreprise par des particuliers ou des professionnels via une plateforme en ligne. Ainsi, toute personne intéressée par le projet peut décider de donner ou de prêter la somme de son choix afin que l’entreprise puisse voir le jour.
  • Le BSA-AIR: pour les start-ups en phase de développement, le BSA-AIR peut s’avérer être un outil de financement très intéressant pour obtenir des fonds de manière rapide et économique. 

À noter: créer l’entreprise à plusieurs associés peut être une solution intéressante pour pallier à l’insuffisance de fonds. Cela permet de mutualiser les apports mais également de diversifier les points de vue sur le développement de l’entreprise.

Quelles sont les aides pour créer son entreprise sans apport?

Il existe de nombreux dispositifs destinés à accompagner financièrement les entrepreneurs dans leurs projets de création d’entreprise. Parmi eux, il est notamment possible de citer:

  • Les subventions pour la création d’entreprise: les subventions correspondent à des sommes d’argent accordées par l’Etat à certains entrepreneurs pour favoriser la création d’entreprise. Pour qu’une entreprise puisse obtenir des subventions, elle doit répondre à certains critères, toutefois, l’absence d’apport ne pose généralement pas de difficultés. 

  • L’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise): l’ARCE est un dispositif qui permet au demandeur d’emploi de pouvoir financer la création de son entreprise grâce à ses allocations chômage. Ainsi, au moment de créer son entreprise, le demandeur d’emploi peut percevoir, sous forme de capital, une partie des allocations chômage qu’il lui reste à percevoir. 

  • Les aides à la création d’entreprise pour les femmes: un certain nombre d’aides financières à destination des femmes ont été mises en place afin de renforcer la parité dans le monde entrepreneurial. Les porteuses de projet ont ainsi la possibilité d’obtenir des prêts ou des garanties leur facilitant l’accès au crédit bancaire.


Vous vous êtes en train de réfléchir au plan de financement de votre entreprise? Pour vous aider et ne rien oublier, pensez à établir une stratégie financière.

Mise à jour : 16/092019

Rédaction : Faustine Nègre, diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?