En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Article mis à jour le 23 octobre 2018

Quelles sont les 3 raisons de choisir le modèle de la franchise?

José Kossa
En partenariat avec Toute la Franchise

Mode de collaboration contractuelle la plus répandue dans le monde, la franchise demeure à ce jour l’un des moyens les plus efficaces pour se lancer dans le monde entrepreneurial tout en se prémunissant de certains risques financiers. Très plébiscitée dans l’hexagone, la franchise a vu son nombre de réseaux doubler ces dix dernières années sur le territoire national, et représente aujourd’hui un marché évalué à près de 59,55 milliards d’euros. Mais quels sont les raisons de ce succès ? Quelques éléments de réponses…

La pérennité des entreprises créées en franchise réside principalement dans le modèle même de cet accord commercial et juridique par lequel deux parties : une entreprise appelée « franchiseur » qui s'engage à fournir à une seconde entreprise, dite «franchisée», son savoir-faire, une assistance permanente, ainsi qu’un droit d’usage de sa notoriété en contrepartie d'une rémunération. 

Le succès rencontré par le modèle de la franchise auprès des entrepreneurs français peut s’expliquer notamment par trois facteurs clés : le concept clé en main, l’accompagnement permanent proposé par les réseaux et la notoriété des enseignes.

3 raisons de choisir la franchise

La franchise, un concept clé en main !

Le modèle de la franchise repose une idée de collaboration contractuelle qui lie deux parties : un candidat à la franchise désireux d’investir dans un secteur bien précis mais sous la coupelle d’un réseau, d’un côté, et de l’autre, un franchiseur qui propose de mettre au service de l’entrepreneur son concept, sa notoriété et son savoir-faire éprouvé.

Le concept (modélisé et testé) proposé par le franchiseur est présenté comme une recette, qui suivie à la lettre, garantie un bon développement et une bonne rentabilité au porteur de projet. En effet, le franchiseur met à la disposition de ses affiliés de nombreux outils qui visent à garantir leur succès dès le lancement de leur future activité (droit d’usage de la marque, formation, accompagnement…).

Toutefois, devenir franchisé ne s’improvise pas. En effet, avant de rejoindre une franchise, une étude approfondie sur le réseau ciblé peut s’avérer très important afin de se prémunir de toutes désillusions. Pour ce faire, l’entrepreneur se devra de décortiquer le document d’information pré-contractuelle (DIP) qui lui sera fourni obligatoirement par le franchiseur dans un délai minimum de 20 jours avant la signature de son contrat de franchise comportant un engagement d’exclusivité. Le DIP permet notamment de vérifier la qualité du savoir-faire de l’enseigne choisie, sa politique de développement ainsi que son bilan financier. A cela il faudra rajouter une étude marché, ainsi qu’une enquête auprès des membres du réseau déjà en place, afin de s’assurer d’être en adéquation totale avec l’activité choisie.

La franchise, c’est aussi un accompagnement permanent !

Présenté comme l’une des principales raisons du succès du modèle de la franchise, l’accompagnement proposé par les différents réseaux est ce qui séduit très souvent les candidats à la franchise.

Loin de l’isolement que peut ressentir un entrepreneur seul, la franchise offre aux porteurs de projet l’opportunité de bénéficier d’un accompagnement permanent de la part des franchiseurs, et des autres membres du réseau. Cet accompagnement commence dans la plupart des cas dès la recherche d’un local. En effet, impliqués dans le projet des affiliés, les franchiseurs n’hésitent jamais à aider ces derniers à trouver un local facilement adaptable au concept exploité par la marque, ou même les aider à monter un plan de financement.

L’impact réel de cet accompagnement se traduit généralement par la mise en place, par le franchiseur, des sessions de formation initiale qui représentent un moment clé au démarrage (c’est pendant la formation initiale que le franchiseur transmet au franchisé son savoir-faire), mais également les formations continues, les visites régulières d’un animateur de la tête du réseau chez le franchisé, la fourniture d’un manuel opératoire constamment remis à jour, les conventions annuelles, un système de hot-line ou d’intranet, sans oublier l’assistance informatique …

Tous ces dispositifs ont pour mission de faciliter l’intégration du nouveau franchisé au sein du réseau, et permettre à ce dernier de disposer de toutes les cartes en mains pour réaliser les étapes pour ouvrir une franchise.

La franchise, le bénéfice d'une notoriété 

Rejoindre un réseau de franchise, c’est rejoindre un concept qui a fait ses preuves et qui a réussi à s’imposer dans son secteur d’activité.

De ce fait, en signant un contrat de franchise avec une enseigne, le porteur de projet signe le droit d’hériter et d’utiliser la réputation du réseau, ainsi que toute son expérience en termes de marché, de produits, de savoir-faire, de gestion des approvisionnements, d’arguments commerciaux, etc. 

Ainsi, un entrepreneur qui vient d’ouvrir son entreprise franchisée va pouvoir utiliser l’image de marque de l’enseigne pour attirer les clients et les fidéliser par la suite. C’est pourquoi, les contrats de franchise prévoient fréquemment le paiement de redevances publicitaires par les franchisés, qui sont ensuite réinvesties par le franchiseur notamment dans les plans de communication pour assurer la promotion de l’image du réseau et la faire évoluer.

Les contrats de franchise contiennent des clauses par lesquelles le franchiseur s’engage à «effectuer une publicité groupée pour tous les membres du réseau sur le plan national et/ou international». En cas de non-respect de cette clause, et sans l’autorisation du franchisé, le franchiseur s’expose à des sanctions prévues à cet effet. 

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à consulter notre fiche récapitulant les obligations des franchiseurs et des franchisés.

Le fait d'ouvrir une franchise implique donc une activité testée et clés-en-main, un accompagnement permanent, l’exploitation d’une marque reconnue et bien sûr, une dynamique de groupe portée par l’esprit de réseau. Depuis près de dix ans la FFF mesure le poids économique de la franchise en France, et les derniers chiffres publiés par l’organisme mettent en évidence, une nouvelle fois, le rôle très important de la franchise sur l’économie française1 : on compte pas moins de 1 976 réseaux, soit 74 102 points de vente franchisés ce qui représente 59,55 milliards de chiffres d’affaires et plus de 670 000 emplois (directs et indirects)

Mise à jour : 23/10/2018

Rédacteur : José Kossa, Toute la Franchise 

1 https://www.franchise-fff.com/franchise/les-chiffres-cles

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations