Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Comment conclure un contrat de franchise ?

Conclure un contrat de franchise est une étape incontournable si vous envisagez de créer votre magasin franchisé !

Le contrat de franchise a pour but de  prévoir les conditions dans lesquelles vous pourrez vendre et proposer des services sous la marque du franchiseur.

Ce n’est qu’à partir du moment où vous avez conclu un contrat de franchise que vous pourrez exercer votre activité franchisée : à défaut, le propriétaire de la marque pourra engager une action en contrefaçon et vous serez condamné à payer des dommages et intérêts.

Que vous envisagiez de créer une franchise industrielle, de services ou de distribution, les règles applicables à votre contrat de franchise sont les mêmes alors … suivez le guide !

Mini-sommaire :

  1. Qu’est-ce qu’un contrat de franchise ?
  2. Quels sont les textes applicables aux contrats de franchise ?
  3. Que contient un contrat de franchise type ?
    1. Présenter le cadre de votre contrat
    2. Lister et préciser les obligations du franchiseur et du franchisé
    3. Préciser les conditions financières de la franchise
    4. Mentionner les modalités de transmission et de fin du contrat

Qu’est-ce qu’un contrat de franchise ?

La définition du contrat de franchise est assez simple : il s’agit d’un contrat par lequel une personne, le franchiseur, concède à une autre, le franchisé, le droit d’utiliser sa marque ou son enseigne et ses procédés commerciaux.

Juridiquement, le franchisé est indépendant : il peut exercer son activité en tant qu’entrepreneur individuel ou en créant une SAS. Toutefois, il n’est pas tout à fait libre d’exploiter la marque du franchiseur : il sera tenu de respecter les clauses contenues dans le contrat de franchise.

Quels sont les textes applicables aux contrats de franchise ?

Il n’existe pas proprement dit de “loi sur la franchise” ou de “droit sur la franchise”, mais plutôt une multitude de règles parmi lesquelles il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver ! Principalement, si vous ouvrez une franchise, vous devrez respecter :

Par ailleurs, la jurisprudence est venue préciser de nombreuses règles issues du droit des contrats.

Que contient un contrat de franchise type ?

Il n’existe pas véritablement de contrat de franchise type, de modèle ou exemple de contrat de franchise qui vaudrait pour toutes les franchises : tout va dépendre de la franchise que vous ouvrez et de ce que vous envisagez de faire.

Toutefois, lorsque vous négociez ou rédigez votre contrat de franchise, gardez en tête que vous devez prévoir certains éléments. A défaut, le contrat sera imprécis et vous risquez d’exploiter illégalement la marque du franchiseur.

Présenter le cadre de votre contrat

En premier lieu, vous devez préciser le cadre de votre contrat, à savoir : 

  • Son objet, c’est-à-dire la concession du droit d’utilisation d’une marque attachée à certains produits et services.
  • L’identité et l’activité du franchiseur.
  • L’identité du franchisé et la localisation de son magasin.
  • La durée du contrat (le contrat ne peut pas durer de manière illimitée).

Lister et préciser les obligations du franchiseur et du franchisé

Principalement, le franchiseur est tenu de mettre à disposition du franchisé sa marque et son savoir-faire et en contrepartie, le franchisé est tenu d’appliquer les indications fournies par le franchiseur et de respecter l’image de sa marque. Ce sont ces obligations que le contrat de franchise viendra préciser et encadrer.

Pour le franchiseur, le contrat précise alors les modalités de :

  • Transmission du savoir-faire du franchiseur : la transmission doit être secrète, écrite et suffisante pour que le franchisé puisse exercer effectivement son activité.
  • Mise à disposition des signes distinctifs de la franchise : le contrat doit identifier les signes mis à disposition et indiquer dans quelle mesure le franchisé pourra les utiliser.
  • Assistance du franchisé : l’assistance du franchisé doit durer pendant tout le contrat et peut prendre plusieurs formes telles que la dispense de formations sur l’exploitation de la marque, l’assistance technique et commerciale et la mise en place de services communs (par exemple, une centrale d’achat commune).

Pour le franchisé, le contrat prévoit les conditions dans lesquelles il doit :

  • Respecter le savoir-faire du franchiseur : le contrat indiquera les techniques de fabrication et les méthodes de présentation des produits ou services du fournisseur qui devront être respectées par le franchisé.
  • Informer le franchiseur : le contrat peut notamment prévoir que le franchisé devra transmettre ses comptes sociaux au franchiseur ou que le franchiseur sera en mesure de se rendre dans ses locaux pour contrôler le respect de son savoir-faire.
  • Conserver la confidentialité des informations transmises par le franchiseur : le contrat de franchise doit également rappeler que le franchisé ne doit pas divulguer les méthodes de production du franchisé. A ce titre, il est également possible de conclure parallèlement un accord de confidentialité.
  • S’approvisionner exclusivement chez le franchiseur : le contrat peut prévoir que vous serez tenu de vous approvisionner uniquement chez le franchiseur. On parle alors de clause d’approvisionnement exclusif.

Préciser les conditions financières de la franchise

En échange de la mise à disposition de la marque et de la transmission du savoir-faire du franchiseur, le franchisé est tenu de verser des redevances au franchiseur. Le contrat viendra ainsi préciser leur montant et les modalités de versement. 

Par ailleurs, le contrat peut ajouter que le franchisé sera tenu de verser un droit d’entrée lorsqu’il commencera à exercer son activité. Le cas échéant, il précisera le montant.

Enfin, le contrat de franchise peut prévoir que votre future entreprise franchisée devra comporter un capital social minimum obligatoire.

Mentionner les modalités de transmission et de fin du contrat

Le contrat de franchise doit prévoir les conditions dans lesquelles le franchisé pourra transmettre son contrat. Par exemple, le contrat peut prévoir un droit de préemption ou de préférence ou une obligation d’agrément.

Egalement, il doit mentionner les :

  • Causes de fin de contrat : non-respect du savoir-faire du franchiseur, faille dans l’assistance etc.
  • Modalités de résiliation : le contrat peut prévoir un délai avant la résiliation contrat, et les formalités à accomplir (envoi d’une LRAR ou transmission d’un acte authentique etc.).
  • Conséquences de la fin du contrat, notamment si votre contrat prévoit une clause de non-concurrence.

Enfin, votre contrat peut prévoir qu’en cas de litige, vous serez tenu vous présenter, avec votre avocat, devant un tribunal déterminé. On parle alors de clause attributive de juridiction.

       

Vous connaissez maintenant toutes les règles et clauses que votre contrat de franchise doit contenir et … pouvez vous lancer en toute sénénité !

Date de mise à jour : 27/06/2017

Rédactrice : Ombeline Cathelineau, élève-avocate à l’EFB et diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ombeline est spécialisée dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard. 

Ouvrez votre magasin franchisé avec l'aide de nos experts !