04 juin 2021

Ouvrir un pressing en France : quelles démarches?
Temps de lecture : 4 min

Caroline Février
Diplômée d’un Master 2 en Droit des affaires, rédactrice juridique indépendante.

Commencer les démarches

Ouvrir un pressing

Vous souhaitez ouvrir un commerce de pressing, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Il faut dire qu’entre la rédaction d’un business plan, la recherche d’un local commercial, le choix de la forme juridique et la création d’une société… les étapes sont nombreuses ! Legalstart vous explique comment monter un projet de pressing, point par point. Suivez le guide. 

Quelles sont les conditions préalables à l’ouverture d’un pressing ?

Ça y est, vous êtes décidé : vous allez ouvrir un pressing ! Avoir une idée est une première étape. Mais avant d’aller plus loin, il est nécessaire de se poser quelques questions. 

Quel serait le concept de votre établissement ? Création d’un pressing laverie, d’un pressing écologique, d’un pressing haut de gamme… ? N’oubliez pas qu’un concept original peut vous permettre d’attirer plus de clients et de vous démarquer de la concurrence. Quelle serait votre plus-value ? Enfin, comptez-vous être indépendant ou préférez-vous être franchisé ? 

Une fois que vous avez affiné votre idée, vous devrez analyser la viabilité de votre projet en réalisant un business plan. Ce document vous permettra de détailler les financements nécessaires à votre projet, mais aussi de prévoir les dépenses que vous comptez réaliser, les marges que vous souhaitez dégager… Vous verrez ainsi si votre projet de pressing est viable financièrement. Rédiger un business plan n’est pas toujours facile : vous pouvez vous faire accompagner dans cette étape. 

Ensuite, vous devrez vous focaliser sur la recherche d’un local commercial. Cette étape est cruciale car le choix d’un local est souvent déterminant dans la réussite de votre projet. Souhaitez-vous vous établir en centre-ville, dans un quartier de bureaux ou dans un quartier plus excentré pour faire des économies de loyer ? A vous de voir selon votre projet et le type de clientèle que vous visez. 

Enfin, n’oubliez pas de réfléchir aux à-côtés : communication,  stratégie marketing, création éventuelle d’un site Internet ou de comptes sur les réseaux sociaux pour faire connaître votre pressing… Ces questions, loin d’être secondaires, ont une importance capitale dans la réussite de votre projet. 

Quelle structure juridique pour ouvrir un pressing?

La question du choix du statut juridique est essentielle. En effet, ce choix aura des conséquences directes sur votre fiscalité, votre revenu, et parfois même sur votre patrimoine. Certains statuts (c’est notamment le cas de l’entreprise individuelle) impliquent en effet une responsabilité illimitée, c’est à dire que le patrimoine personnel n’est pas protégé en cas de dettes. 

Voici un tour d’horizon rapide des formes juridiques pour vous aider à y voir plus clair : 

Les sociétés commerciales (SARL, SAS, EURL, SASU…) limitent votre responsabilité à vos apports, et vous apportent une certaine sécurité. Ainsi, le Président de SAS est assimilé salarié, ce qui signifie qu’il bénéficie d’un régime social protecteur. Les cotisations sociales sont prélevées sur la base de la rémunération du dirigeant. En SARL, le gérant est un travailleur indépendant et est donc soumis au régime des travailleurs non salariés (TNS). Il s’agit d’un régime moins protecteur mais en contrepartie, les cotisations sociales sont moins élevées. 

Les entreprises individuelles pourront intéresser les personnes qui souhaitent bénéficier d’un statut souple et peu formel (pas de statuts à rédiger, coûts de création moindres que pour une société). Néanmoins, la responsabilité de l'entrepreneur est illimitée car il n’y a pas de distinction entre les patrimoines professionnel et personnel, et les cotisations sociales sont prélevées sur la base des bénéfices réalisés, ce qui n’est pas toujours avantageux.

Enfin, la micro entreprise intéressera ceux qui souhaitent bénéficier de formalités de création d’entreprise allégées et d’obligations comptables, sociales et fiscales simplifiées. Attention, les auto entrepreneurs sont soumis à des plafonds de chiffre d’affaires (176 200 euros pour une activité de vente), ce qui peut constituer un frein à la croissance de l’entreprise. 

Pour faire votre choix, n’hésitez pas à vous aider de notre outil de choix de la forme juridique :

Quels financements pour ouvrir un pressing?

Le financement de votre projet est la dernière étape pour concrétiser l’ouverture de votre pressing. Si vous ne disposez pas de fonds propres, plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  • Le prêt bancaire professionnel
  • Le prêt d’honneur (prêt sans garantie ni caution personnelle, généralement à taux zéro) proposé par certains réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise comme l’Adie ou Réseau Entreprendre
  • Les plateformes de crowdfunding 
  • Les investisseurs privés (business angels) 
  • Si vous remplissez les conditions pour y accéder : les aides à la création d’entreprise de Pôle Emploi, comme l’Aide à la reprise et à la création d’entreprise (ARCE).

N’oubliez pas, avant de partir à la recherche de financements, de rédiger un business plan solide. C’est en effet sur la base de ce document que vos interlocuteurs pourront déterminer la viabilité de votre projet. 

Comment réussir son projet d’ouverture de pressing?  

Voici quelques éléments à prendre en compte pour assurer le succès de votre projet : 

  • Les tarifs : ceux-ci doivent varier en fonction de votre localisation, votre positionnement, votre notoriété, etc. Pensez à fixer un tarif juste, qui ne soit ni trop bas ni trop haut, afin de ne pas rebuter les clients potentiels. 
  • Le service proposé : vous savez certainement que le marché des pressing/laveries est très concurrentiel. Pour vous démarquer, vous devrez donc proposer un service de qualité, doté d’une réelle valeur ajoutée.  Que pouvez-vous faire pour améliorer votre offre ? Inspirez-vous des concepts qui marchent, comme les “cafés-laveries”.
  • La localisation : la qualité de votre emplacement sera cruciale dans la réussite de votre projet. Réfléchissez à ce que vous souhaitez proposer, et au type de clientèle que vous ciblez. Ouvrir un pressing dans une zone de bureaux, par exemple, peut être une bonne idée, à condition d’adapter votre offre. Attention à la tentation de réaliser des économies : certes, ce local situé dans un quartier résidentiel n’est pas cher, mais vous aurez peu de passage et l’équilibre financier de votre entreprise sera sans doute difficile à trouver. 
  • La stratégie marketing : ne comptez pas sur le seul bouche à oreille pour faire fonctionner votre pressing. Si vous voulez augmenter vos chances de réussite, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur la communication et la promotion de votre activité. Que ce soit via la publicité papier ou les réseaux sociaux, vous devrez consacrer du temps à faire connaître votre entreprise. A vous de déterminer, en fonction de votre projet, quel canal sera le plus efficace. 

Mise à jour: 04/06/2021

Rédaction: Caroline Février, diplômée d’un Master 2 en Droit des affaires, rédactrice juridique indépendante.

Commencer les démarches

Ouvrir un pressing

Télécharger gratuitement notre guide Services à la personne, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Services à la personne Télécharger le guide