Article mis à jour le 17 août 2018

Les clés pour ouvrir une entreprise d'import export

Sandra Nussbaum
Diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Vous voulez vous lancer dans le commerce international et créer votre entreprise d’import export ? Vous allez devoir réaliser un certain nombre de démarches, que ce soit pour créer votre entreprise ou être en règle avec la réglementation propre au commerce international.

Tour d’horizon de tout ce qu’il est important de savoir pour créer votre entreprise d’import export !

 comment créer entreprise import export

Créer une entreprise d’import export sans diplôme ?

Sachez qu’il est tout à fait possible d’ouvrir une entreprise d’import export sans diplôme ! Aucune qualification professionnelle n’est requise pour créer une entreprise exerçant l’activité d’import export.

Pour autant des compétences en commerce, mais également des compétences linguistiques sont fortement recommandées ! En effet, vous allez être amené à dialoguer avec des fournisseurs et des clients étrangers et durant vos phases de négociation il est important que vous soyez à l’aise avec la langue utilisée.

La rédaction du business plan de votre entreprise d’import export

Cette étape de rédaction d’un business plan est cruciale. Il faut que vous ayez conscience que le commerce international est en plein essor et qu’il existe déjà une multitude d’entreprises spécialisées dans l’import export. Dès lors il va être très important pour vous de chercher à vous démarquer.

Est-ce que voulez vous spécialiser dans l’import export de prestations de services ou de marchandises ? Avec quels pays voulez-vous travailler ? Où est-il préférable de vous installer ? Ce sont autant de questions importantes qu’il va falloir vous poser.

Prenez donc le temps de réaliser cette étape sérieusement, elle vous permettra même sans doute d’y voir plus clair dans votre projet et de l’affiner stratégiquement.

Créer une entreprise d’import export avec le statut d’auto-entrepreneur ?

Le statut d’auto-entrepreneur est envisageable pour créer une entreprise d’import export, ou du moins il n’est pas interdit. Cela ne signifie donc pas pour autant que ce soit le statut le plus judicieux. On peut principalement citer trois raisons à cette absence d’engouement pour le statut d’auto-entrepreneur par les créateurs d’entreprises d’import export :

  • Limite de chiffre d’affaires : ce statut est conditionné au respect des plafonds auto-entrepreneur (seuils de chiffre d'affaires à ne pas dépasser). Il faut avoir conscience qu’il y a une nuance très importante entre le chiffre d’affaires et le bénéfice. Le chiffre d’affaires correspond aux sommes de tout ce que vous avez encaissé. Par exemple, si vous achetez 500.000€ de marchandises pour ensuite les revendre 600.000€, vous aurez un chiffre d’affaires de 600.000€ et un bénéfice de 100.000€. L’activité d’import export se prête à avoir un chiffre d’affaires important par rapport au bénéfice réalisé.
  • Franchise de TVA : par principe un auto entrepreneur a des obligations comptables et fiscales limitées et il bénéficie donc du mécanisme de franchise de TVA qui lui permet de ne pas facturer de TVA à ses clients. Cependant en contrepartie il ne peut pas déduire la TVA qu’il paye sur ses achats, ce qui peut se révéler très contraignant pour une entreprise d’import export.
  • Risque patrimonial : enfin, être auto-entrepreneur ne créé par une entité autonome distincte de vous. Cela signifie en pratique que vos patrimoines personnels et professionnels ne font qu’un et que vos créanciers professionnels peuvent saisir vos biens personnels. C’est donc un statut qui peut se révéler dangereux pour vous et votre famille.

En conséquence rien ne vous empêche de devenir auto entrepreneur dans l’import export mais pensez à peser le pour et le contre de ce statut pour ouvrir une entreprise d’import export !

Quelle autre structure juridique pour une entreprise d’import export ?

On vient de voir que le statut d’auto-entrepreneur n’était pas forcément le plus adapté pour créer une entreprise d’import export. A contrario, créer une société, c’est-à-dire une entité autonome distincte de vous, peut se révéler être une bien meilleure idée.

Si vous voulez vous lancer seul dans votre activité, sachez qu’il existe des sociétés spécialement adaptées, les sociétés unipersonnelles comme la SASU et l’EURL. A l’inverse, si vous êtes plusieurs à vouloir vous lancer dans le domaine de l’import export vous aurez le choix entre la SAS et la SARL.

Chaque statut présente ses avantages et ses inconvénients mais la SASU et la SAS, réputées pour leur souplesse, se prêtent en principe très bien à l’activité d’import export.

Quelle est la réglementation pour une entreprise d’import export ?

Qui dit commerce international implique réglementation particulière par rapport à la création d’une entreprise vouée à avoir des échanges uniquement franco-français. En fonction de votre situation et du domaine dans lequel vous voulez vous spécialiser, vous allez devoir réaliser des démarches différentes car les règles sont différentes selon que vous traitez avec des pays de l’UE ou hors UE.

Soyez donc attentifs à respecter la réglementation des entreprises d'import export pour ne pas avoir de mauvaises surprises !

Une fois toutes ces étapes effectuées, vous pourrez vous lancer sereinement dans la création de votre entreprise d’import export !

Mise à jour : 17/08/2018

Rédacteur : Sandra NUSSBAUM, diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations