Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Créer une entreprise de vente de matériel informatique
Fiches pratiques Exercer un métier Métiers du digital Comment ouvrir un magasin informatique ?

Comment ouvrir un magasin informatique ?

Métiers du digital
H F

Héloïse Fougeray

Diplômée d'un Master II en Droit de la Propriété Intellectuelle aux Universités partenaires Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris-Saclay.


Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Vous êtes passionné par la technologie et vous rêvez d’ouvrir un magasin d'informatique ? La technologie et le web ne cessent d’évoluer et offrent aujourd’hui de très belles perspectives pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Pour vous aider à saisir ces opportunités, on vous explique ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir un magasin d’informatique !

Comment ouvrir un magasin d’informatique ? Quelle qualification pour ouvrir un magasin de matériel informatique ? Combien d’argent faut-il pour ouvrir un magasin informatique ? Legastart répond à toutes vos questions.

Qu’est-ce qu’une entreprise de vente de matériel informatique ?

Créer un commerce de vente informatique, c’est être commerçant et vendre du matériel informatique (ordinateurs, imprimantes, processeur, carte graphique, cartouches d’encre, ramettes de papier, etc.).

À noter : on peut également parler de broker informatique. Par conséquent, les démarches pour devenir broker informatique sont les mêmes que pour ouvrir un magasin de matériel informatique.   

C’est donc une activité d’achat-revente. Une entreprise de vente de matériel informatique ne fabrique généralement pas ses produits, elle les achète auprès d’un grossiste informatique ou d’un constructeur informatique, pour les revendre à ses clients.

Bon à savoir : de nombreux commerces de vente de matériel informatique font également du dépannage informatique. Vous pouvez décider de vous spécialiser dans ce domaine. Il sera alors important de vous renseigner pour savoir comment créer une entreprise.

Selon l’activité exercée par votre entreprise, le Centre des formalités des entreprises (CFE) peut être différent :

  • Si vous exercez une activité d’assistance informatique et/ou internet, que ce soit à domicile ou non : vous êtes considéré comme exerçant une activité libérale. À ce titre, l’organisme compétent est l’URSSAF ;
  • Si vous exercez une activité de réparation de matériel informatique, il faudra vous adresser à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) ;
  • Si vous exercez simplement une activité d’achat-revente, vous devrez vous rapprocher de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI).  

Quelle formation pour ouvrir une entreprise de vente informatique ?

Il est tout à fait possible de créer une entreprise de vente de matériel informatique sans diplôme. En effet, la loi n’impose aucune obligation particulière pour ouvrir un magasin de rachat de matériel informatique.

Néanmoins, il est préférable de posséder des compétences techniques dans les domaines de l’informatique et du commerce avant de se lancer ainsi que des capacités d’organisation. C’est la raison pour laquelle, il est souvent recommandé de suivre une formation en informatique. L'offre de formation pour ouvrir une boutique d’informatique est très large (Bac Pro, DUT, BTS ou Licence).

Quel statut juridique pour créer une entreprise de vente de matériel informatique ?

Vous souhaitez devenir revendeur informatique, vous disposez d’un large choix concernant le statut juridique de votre structure.

Vente de matériel informatique en auto-entrepreneur : c'est possible !

Vous pouvez envisager de commencer votre activité avec le statut d’auto-entrepreneur (désormais “micro-entrepreneur”). Cela permet de créer son entreprise facilement, de bénéficier de certains avantages (par exemple, la franchise de TVA) et de développer sa clientèle avant de devoir adopter un statut plus contraignant.

L’auto-entreprise peut être une solution pour lancer votre activité. Dès que celle-ci prendra plus d’importance, il sera judicieux de vous tourner vers la création d’une société, qui est une véritable structure autonome.

Toutefois, le régime de la micro-entreprise ne vous permet ni de déduire vos achats et investissements de votre chiffre d’affaires, ni d’amortir votre matériel. Ce statut semble donc peu adapté pour créer une entreprise de vente d’équipements informatiques.

Enfin, gardez en tête que si vous dépassez les plafonds auto-entrepreneur, soit 172.600 € de chiffre d’affaires annuel pour la vente de matériel informatique, vous ne pourrez plus bénéficier des avantages du statut d’auto-entrepreneur et vous basculerez dans le régime classique de l’entreprise individuelle.

Bon à savoir : Avant l'entrée en vigueur de la loi du 14 février 2022, en exerçant votre activité en tant qu’entrepreneur individuel ou auto-entrepreneur, vous ne pouviez pas protéger votre patrimoine personnel. Pour garantir un minimum de sécurité, vous aviez la possibilité d'envisager le statut d’EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée) ou d’AERL (auto-entrepreneur à responsabilité limitée), plus contraignant. Depuis le 15 février 2022, il n'est plus possible de créer une EIRL ni d'opter pour l'EIRL en micro-entreprise. 
La grande nouveauté n'est autre que la création d'un statut unique pour tous les entrepreneurs individuels à compter du 14 mai 2022. Avec ce statut, votre patrimoine personnel est automatiquement protégé. 

Les autres statuts juridiques pour ouvrir un magasin de vente informatique 

Il peut donc être préférable de commencer directement votre activité en choisissant de créer une véritable structure juridique autonome pour vendre votre matériel informatique. Dans ce cas, vous allez procéder à la création d’une société. En pratique, il existe deux hypothèses différentes :

  1. la société unipersonnelle (pour entreprendre seul) ;
  2. la société pluripersonnelle (pour entreprendre à plusieurs).

Entreprendre tout seul 

Si vous voulez vous lancez seul dans l’ouverture d’un tel magasin seul, vous allez obligatoirement vous tourner vers la création d’une société unipersonnelle. Il en existe deux types, la SASU et l’EURL.

La SASU est plus souple dans son fonctionnement, l’associé unique dispose d’une grande liberté dans la rédaction des statuts. Par ailleurs, son gérant est affilié au régime des assimilés-salariés. C’est-à-dire qu’il est rattaché au régime général de la sécurité sociale.

À l'inverse, l’organisation et le fonctionnement de l’EURL sont plus rigides, mais cette structure est donc plus sécurisante pour l’associé. Son gérant quant à lui est affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants (ex RSI).

 

 

SASU 

EURL 

Fonctionnement 

Liberté de l’associé unique dans la rédaction des statuts 

La loi encadre strictement l’organisation de votre activité.  

Régime social du dirigeant 

Le Président est rattaché au régime des assimilés-salariés.


Il est placé sous le régime général de la sécurité sociale.

Si le gérant est l’associé unique de l’EURL il sera soumis au régime des travailleurs non salariés (TNS).  


Il sera placé sous le régime de sécurité sociale des indépendants.


Si le gérant n’est pas l’associé unique de l’EURL il sera soumis au statut d’assimilé-salarié.

Régime fiscal 

Les bénéfices sont imposés à l’impôt sur les sociétés (IS), avec une option pour l’impôt sur le revenu (IR) pendant 5 ans.

Les bénéfices sont imposés à l’impôt sur le revenu (IR), avec une option irrévocable pour l’impôt sur les sociétés (IS).

 

Ouvrir une structure pour vous associer 

Si vous souhaitez ouvrir votre commerce à plusieurs, vous avez alors le choix entre la SAS et la SARL qui sont les deux formes pluripersonnelles de la SASU et de l’EURL.

Ainsi, les points de divergences sont les mêmes que pour leur forme unipersonnelle (fonctionnement, régime social et régime fiscal).

Pour ce qui concerne le régime social du gérant de la SARL, il faut opérer une distinction entre le gérant associé et celui non-associé :

  • Pour le gérant associé à la SARL, si celui-ci est égalitaire ou minoritaire (il détient au maximum 50 % des parts de la société) il sera rattaché au régime des travailleurs non salariés (TNS). Si le gérant est associé majoritaire, il sera rattaché au régime d’assimilé-salarié.
  • Pour le gérant non-associé de SARL, il bénéficie du statut d’assimilé-salarié et il sera affilié au régime général de la sécurité social.

Pour les dirigeants de la SAS, ils seront automatiquement rattachés au régime général de la sécurité sociale.

Pour ce qui est du mode de fonction et du régime fiscal, les différences sont les mêmes qu’entre la SASU et l’EURL.

Si vous avez des doutes sur la structure juridique qui serait la plus adaptée à votre entreprise, n’hésitez pas à consulter notre simulateur :

  

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀

Création d’un commerce de vente informatique : indépendant ou franchisé ?

Pour créer votre entreprise de vente de matériel informatique, vous devez choisir si vous préférez être indépendant ou profiter des avantages offerts par la franchise.  

Faire du commerce de vente informatique en tant qu’indépendant

Pour ouvrir son commerce de vente informatique, il est recommandé au préalable d’élaborer un business plan afin d’analyser la concurrence et les chances de réussite de votre projet. Pour cela, vous devez notamment analyser :

  • Si la zone géographique où vous souhaitez établir votre commerce est pertinente au regard de la densité de commerces concurrents, présents dans cette zone ;
  • Et réfléchir à l’équilibre financier de votre future entreprise. Il est nécessaire de prévoir à l’avance les dépenses importantes (location ou achat d’un local commercial, achat de matériel professionnel, mobilier, frais de personnel, publicité et communication, coûts de comptabilité et de démarches administratives). Vous devez également réfléchir aux tarifs de vente de vos équipements informatiques.

Pour pouvoir vendre du matériel informatique, il vous faudra déterminer auprès de qui vous achèterez votre matériel. Vous pouvez vous fournir auprès des constructeurs ou bien des grossistes. Vous serez ainsi dans l’obligation de négocier avec ces derniers afin d’obtenir les meilleures conditions d’achat et de pouvoir revendre à des prix concurrentiels.

Vous devrez également vous pencher sur les questions de gestion des stocks, des retours et du SAV entre vos clients et vos grossistes ou constructeurs. Si votre capital de départ est faible, il peut être judicieux d’envisager une gestion du stock à flux tendu. Cela demande néanmoins une très bonne capacité organisationnelle.

Enfin, vous devez également vous demander où vendre son matériel informatique ? En effet, pour vous assurer de la rentabilité de votre projet, il faut que vous installiez dans un lieu regroupant la majorité de vos clients potentiels.

Pour toutes ces raisons, il est donc préférable de se lancer lorsque l’on a déjà une bonne connaissance des réseaux de distribution de matériel informatique et qu’on a préalablement travaillé dans ce domaine.

Faire du commerce de vente informatique en tant que franchisé

Vous pouvez également ouvrir une franchise de vente et de distribution de matériel informatique. La franchise offre des avantages intéressants, mais elle requiert un apport personnel important, lors de la création de ce type d’entreprise (en plus des autres dépenses).

En contrepartie, vous bénéficiez de la renommée d’une enseigne et il est souvent plus facile de trouver des clients. De la même façon, la stratégie ou encore le marketing sont souvent déjà organisés par le franchiseur.

En décidant d’ouvrir un commerce de vente informatique en franchise, vous perdez en liberté, mais vous gagnez ainsi en sécurité.

Parmi les principaux franchiseurs en matière de vente de matériel informatique, voici les  peut en trois plus importants à retenir pour vous faire une idée du marché :

LDLC 

Enseigne proposant des services de réparation, maintenance et montage à la fois pour des professionnels et particuliers.


Pour devenir franchisé et ouvrir une boutique, il vous faut un apport personnel minimum de 50.000 €.


Bon à savoir : les droits d’entrée pour devenir franchisé sont fixé à 37.350 €.

Pil’Vite

Il s’agit des enseignes installé dans les galeries marchandes d’hypermarché. Celles-ci sont spécialisées dans les accessoires hi-tech.


Attention  : tous les nouveaux franchisés doivent suivre une formation de 3 semaines.


Pour devenir franchisé, il vous faut réaliser un apport personnel minimum de 25.000 €.


Bon à savoir : les droits d’entrée pour devenir franchisé sont fixé à 15.000 €.

Gamecash

Enseigne spécialisée dans le gaming et la Pop Culture de seconde main.


Pour devenir franchisé et ouvrir une boutique, il vous faut un apport personnel minimum de 50.000 €.


Bon à savoir : les droits d’entrée pour devenir franchisé sont fixé à 20.000 €.

Attention, si vous faites le choix d’exercer votre activité en franchise, sachez qu’il existe des obligations entre franchiseur et franchisé.

Bon à savoir : pour ouvrir un magasin informatique, le prix exigé n’est pas le même si vous réalisez votre activité en tant que franchisé ou en étant indépendant.

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀

Ouvrir un commerce de vente informatique en ligne

Pour vendre du matériel informatique en ligne, vous pouvez passer par des plateformes connues (Amazon, eBay, PriceMinister) ou bien créer votre site d’e-commerce.

Il est possible de faire de la vente informatique à la fois en ligne et en magasin. Il est également possible de faire uniquement l’un ou l’autre. Si vous décidez de faire d’e-commerce, pensez à vous renseigner sur les étapes pour ouvrir une boutique en ligne.

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
H F

Héloïse Fougeray

Diplômée d'un Master II en Droit de la Propriété Intellectuelle aux Universités partenaires Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris-Saclay.

Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Fiche mise à jour le

Commencer les démarches

Créer une entreprise de vente de matériel informatique