En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
08 août 2019

Executive summary: comment ça marche?
Temps de lecture : 3 min

Nausicaa Plas
Diplômée du Master 2 de Droit européen des affaires des universités Panthéon-Assas et LMU Munich. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Vous êtes sur le point de créer votre entreprise, votre idée est déjà bien définie, mais il vous manque les fonds nécessaires à sa réalisation? Dans ce cas, vous pouvez tenter de trouver des investisseurs qui accepteraient de vous aider dans la concrétisation de votre projet. Ce n’est toutefois pas chose facile, à moins d’avoir un executive summary (ou résumé opérationnel) de qualité. 

Quelle est donc la définition de l’executive summary? Comment bien le présenter? Comment bien le rédiger? Legalstart vous explique tout. 

Executive summary

Qu’est-ce qu’un executive summary? 

Au moment de la création de votre entreprise, vous devrez notamment rédiger un business plan. Il s’agit d’un document qui présente la stratégie financière et commerciale de votre entreprise. 

L’executive summary correspond à la première partie du business plan. Concrètement, il constitue un condensé du business plan, une introduction. Son placement en première position du business plan le rend donc particulièrement important pour les investisseurs, car c’est ce qu’ils vont lire en premier, et c’est donc ce qui va leur donner envie ou non de lire la suite. 

Le but de l’executive summary est de donner une idée globale du projet d’entreprise et d’arriver à convaincre, en deux pages, les potentiels investisseurs de vous aider à le financer. 

Exemple d’executive summary: un individu souhaite ouvrir son restaurant. Il entame les démarches de création d’entreprise et doit donc rédiger l’executive summary du business plan de restaurant. Il va devoir expliquer les idées clés de son projet: dans quelle mesure il est qualifié pour ce projet, quel type de restaurant il souhaite ouvrir, pourquoi il s’agit d’une bonne idée par rapport aux restaurants de ce type déjà existants, etc. 

Comment présenter un executive summary? 

La présentation de l’executive summary est primordiale. En deux mots, l’executive summary doit être clair et concis. Voici donc quelques conseils:

  • La longueur: une à deux pages maximum. En effet, l’executive summary n’est que l’introduction du business plan. S’il est trop long, les investisseurs ne prendront sûrement pas la peine de le lire. Son but est donc de donner une vision d’ensemble de votre projet en un minimum de temps. 
  • La présentation: celle-ci doit être soignée, mettez en évidence les mots importants et écrivez seulement une idée par paragraphe. Par ailleurs, l’executive summary est constitué uniquement de texte. En effet, ce sera au cours des autres étapes du business plan que vous pourrez proposer des graphiques et des tableaux détaillés. 
  • Le fond: le contenu de l’executive summary est un condensé des points importants du business plan.

Comment rédiger un executive summary? 

Rédiger un résumé opérationnel est plus compliqué qu’il n’y paraît:

  • Il est conseillé de le rédiger en dernier, c’est-à-dire après la finalisation de l’ensemble du business plan. Ainsi, vous aurez une vision globale de votre projet, ce qui vous permettra de cibler plus facilement les informations essentielles.
  • Il peut être intéressant de vous entraîner à présenter rapidement votre projet à l’oral à quelqu’un, puis de noter ses éventuelles questions afin de pouvoir ensuite améliorer votre présentation. 

Concernant le contenu de l’executive summary, plusieurs informations doivent nécessairement y figurer: la présentation du projet, les prévisions financières, les informations relatives aux fondateurs, au marché visé, et enfin la demande faite aux investisseurs. Reprenons point par point le contenu de l’executive summary.

Le projet 

Il s’agit de présenter le projet pour lequel vous désirez créer votre entreprise.

  • Tout d’abord, il faut expliquer très brièvement les raisons du choix du statut juridique pour votre projet, ainsi que le nom envisagé pour votre entreprise. 
  • Ensuite, il faut présenter les produits ou les services qui seront proposés. Pas besoin d’utiliser de mots techniques, au contraire: il faut que votre idée soit compréhensible rapidement. 

Attention à mettre en valeur votre projet, sans pour autant le survendre. 

Les prévisions financières

Il s’agit de présenter une approximation des coûts et des recettes nécessaires à l’exploitation et à la viabilité de votre future entreprise. A noter qu’il vaut mieux être prévoyant en définissant largement ces variables. 

Le but est de montrer que votre projet est réalisable et surtout qu’il peut être rentable

L’équipe fondatrice 

Vient donc le moment de la présentation des représentants légaux de la société. En effet, pour un investisseur, les personnalités à l’origine du projet sont aussi importantes que le projet en lui-même.  

Il s’agit donc d’expliquer l’expérience de chacun et la raison pour laquelle ils forment une équipe opérationnelle. 

Le marché visé 

La présentation du marché visé par l’entreprise consiste en l’explication de l’offre et de la demande déjà existantes. Il s’agit donc de s’intéresser à la concurrence, ainsi qu’aux  clients potentiels du service ou des produits proposés par la nouvelle entreprise.  

Le but est de montrer qu’une étude de marché sérieuse a été réalisée et qu’elle sera expliquée plus en détail dans le développement du business plan. 

La demande aux investisseurs

Le dernier paragraphe de l’executive summary doit être consacré à l’explication des raisons pour lesquelles vous avez décidé de faire appel à des investisseurs. Vous devez donc expliquer clairement de quoi vous avez besoin : une aide financière, une place en incubateur de start-up, etc.

Mise à jour : 08/08/2019

Rédactrice : Nausicaa Plas, diplômée du Master 2 de Droit européen des affaires des universités Panthéon-Assas et LMU Munich. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?