28 avril 2021

Comment devenir vigneron indépendant?
Temps de lecture : 3 min

Jeanne Bahu
Diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Créer une entreprise

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes désirent se lancer dans le vin et ainsi devenir vigneron. Un retour à la terre, une culture de produits nobles… À bien des égards la viticulture donne envie de se lancer. Cependant, devenir vigneron nécessite une rigueur et une patience à toute épreuve. Créer une entreprise ou exercer en nom propre, acheter un vignoble ou en créer un… De multiples questions peuvent parfois rester en suspend. 

Alors, si vous souhaitez devenir vigneron, le guide pratique ci-joint vous aidera à vous préparer au mieux à cette nouvelle vie. 

Qu’est-ce-qu’un vigneron? 

Un vigneron cultive et commercialise du vin, ou du champagne (uniquement dans la région Champagne).

Viticulteur ou vigneron ? Ces deux termes ne sont pas synonymes et l’un ne peut pas être utilisé en lieu et place de l’autre. 

Le viticulteur cultive le raisin, le viniculteur le récupère pour en faire du vin. Le vigneron cultive le raisin, en fait du vin et le commercialise. Devenir vigneron, c’est explorer la totalité des facettes du métier, tandis que devenir viticulteur, c’est se concentrer sur la culture même du raisin. 

Le vigneron s’efforce de trouver plusieurs plateformes de vente, afin de diversifier sa clientèle. Il peut vendre à des centrales d’achat, ou à des domaines, mais il peut également commercialiser son propre vin sur internet, lors de salons ou directement en boutique. 

À noter: les négociants achètent du raisin, le transforment et lui apposent le nom de leur marque. Les coopératives récupèrent le raisin des agriculteurs pour en faire des cuvées où ils mélangent le raisin de différents agriculteurs proches géographiquement. 

Les vignerons indépendants commercialisent eux-mêmes le vin qu’ils produisent.

Comment devenir vigneron ? 

Les diplômes

Vous pouvez décider de devenir vigneron de multiples façons. 

Vous pouvez effectuer une formation initiale pour apprendre les techniques viticoles et vinicoles ou devenir vigneron en reconversion. Plusieurs parcours existent, pour s’adapter à tous les profils de futurs vignerons.

  • Vous pouvez effectuer un CAP “vigne et vin”;
  • Vous pouvez également vous lancer dans un BPA “travaux de la vigne et du vin, spécialité travaux de la cave” (ce diplôme est ouvert aux salariés cavistes qui souhaiteraient étendre leur expertise); 
  • Vous pouvez choisir un bac professionnel “conduite et gestion de l’entreprise vitivinicole”;
  • Vous pouvez devenir vigneron après un bac + 2, un BTSA “viticulture-oenologie”;
  • Vous pouvez faire un bac + 3 “conduite stratégique de l’entreprise vitivinicole
  • Vous pouvez faire un bac + 5, un master en “sciences de la vigne et du vin”, ou encore un diplôme d’ingénieur agronome. 

Pour ceux qui souhaitent se reconvertir dans le vin, il est possible de faire un BPREA “vigne et vin”, pour obtenir la capacité agricole et débuter sa carrière de vigneron. 

À noter: il est également possible de devenir vigneron sans diplôme. En effet, vous pouvez décider d’effectuer un simple stage d’observation aux côtés d’un vigneron expérimenté avant de vous lancer. Le seul point négatif est que vous risquez d’avoir un accès réduit aux prêts des banques et aux aides de l’État.

Les démarches administratives

Vous pouvez vous lancer en nom propre ou créer votre propre société agricole. Il existe plusieurs types d’entreprises agricoles

  • la SCEA, il n’y a pas de minimum de capital social, mais vous devez vous lancer à plusieurs (au moins 2 associés);
  • le GAEC, vous devez investir au moins 1.500 € de capital social et vous lancer à 2 associés (maximum : 10 associés);
  • l’EARL, vous devez investir au moins 7.500 € de capital social, mais vous pouvez vous lancer seul (maximum : 10 associés);
  • la SEP, il n’y a pas de capital social et vous devez vous lancer à 2 associés.

Quoi que vous choisissiez de faire, vous devez effectuer quelques démarches obligatoires : 

  • Rapprochez-vous du centre de formalité des entreprises, qui vous donnera votre numéro de SIRET et votre numéro de SIREN;
  • Affiliez vous à la MSA, qui n’est autre que la sécurité sociale agricole (vous avez le choix concernant la cotisation : vous pouvez être cotisant à titre premier, à titre secondaire ou cotisant solidaire);
  • Manifestez-vous également auprès de l’administration fiscale.

Il existe aujourd’hui des aides à destination de ceux qui souhaitent devenir vignerons. On parle par exemple des MAEC, mesures agroenvironnementales afin d’aider les viticulteurs qui souhaitent allier sauvegarde de la planète et rendement agricole. 

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des chambres d’agriculture pour étudier, à l’échelle de la région, quelles aides sont disponibles pour les vignerons, comme c’est le cas si vous souhaitez devenir maraîcher.

L’installation

Racheter un vignoble

Les vignobles sont très couteux et leur prix dépend de la localisation. La rentabilité n’est bien sûr pas la même en fonction des vignobles, ce qui peut expliquer les écarts de prix. C’est pour cela qu’il peut être intéressant de racheter à plusieurs. À titre d’exemple, un vignoble dans le bordelais coûte en moyenne 89.500 euros et le prix peut grimper jusqu’à 2.35 millions d’euros. En Bourgogne, les prix peuvent monter encore plus haut, surtout pour des grands crus. 

Attention, si vous souhaitez produire et commercialiser du champagne, il s’agit d’une appellation d’origine contrôlée. Vous ne pouvez pas décider de produire du champagne n’importe où. 

Sachez qu’il est également possible de louer un vignoble.

Devenir vigneron ne s’improvise pas, surtout d’un point de vue financier.

Créer un vignoble

Vous souhaitez devenir vigneron indépendant ? Vous avez la possibilité de créer votre propre vignoble aujourd’hui, mais attention, cette démarche nécessite son lot de procédures administratives. Devenir vigneron ne signifie malheureusement pas qu’il est possible de vous lancer ou bon vous semble.

Vous devez choisir le cépage qui fera votre vin. Si vous souhaitez planter des vignes, il faudra attendre plusieurs années avant de récolter vos premières grappes de raisin. 

Si vous souhaitez devenir vigneron, mais que vous craignez de manquer de trésorerie, n’hésitez pas à diversifier votre offre en proposant également des initiations aux vendanges, ou encore des chambres d’hôtes, mais aussi des visites de caves, pour attirer des touristes de tous horizons. Vous pouvez également vous inspirer du modèle des fermes pédagogiques, pour partager votre passion avec les visiteurs.

Quelles qualités pour devenir vigneron? 

Si vous souhaitez devenir vigneron, vous devez collectionner quelques qualités, qui vous permettront de réussir dans votre métier : 

  • Apprenez à gérer votre stress et à être patient, en tant qu’agriculteur, vous êtes dépendant de la météo, et celle-ci peut être très contraignante;
  • Soyez rigoureux, car la vigne nécessite beaucoup de travail, tout au long de l’année et pas seulement lors des vendanges. Pour que la récolte soit bonne, il faut que toutes les étapes de pousse du raisin soient scrupuleusement respectées (par exemple, ne jamais négliger la taille de la vigne ou l’accrochage des branches - ou palissage);
  • Soyez curieux des nouvelles techniques agricoles afin de perfectionner la culture (par exemple, il existe aujourd’hui des études concernant l’abandon des herbicides en viticulture);
  • Soignez votre contact avec les clients. En effet, quand vous devenez vigneron, vous êtes amené à commercialiser votre vin alors, comme tout bon commerçant, soignez vos clients, pour les fidéliser.

Vous êtes désormais prêt à vous lancer et à devenir vigneron, n’hésitez pas à vous entourer de professionnels pour vous lancer en toute sérénité. Vous allez découvrir l’entrepreneuriat en milieu rural et toutes ses facettes.

Mise à jour : 28/04/2021

Rédaction : Jeanne Bahu, diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Créer une entreprise

Télécharger gratuitement notre guide Commerces alimentaires, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Commerces alimentaires Télécharger le guide