Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Création d'un magasin d'optique : tout savoir pour se lancer ! 

Si l’on en croit les conclusions d’une étude publiée dans la revue Ophtalmology, une personne sur deux sera myope en 2050. Bien que terrifiante, cette nouvelle promet les opticiens à un bel avenir !

Face à ce potentiel, la création d’un magasin d’optique peut donc être un projet fructueux. Mais alors, qui peut ouvrir un magasin d’optique ? Mieux vaut-il devenir opticien indépendant ou opticien franchisé ? Quelles sont les démarches pour la création d’un magasin d’optique ? Tout savoir avant de lancer son projet !

Mini-sommaire :

  1. Ouvrir un magasin d’optique sans diplôme, c’est possible ?
  2. Opticien indépendant ou opticien franchisé, que choisir ?
    1. Les avantages de la franchise
    2. Les inconvénients de la franchise
  3. Toutes les démarches pour ouvrir votre magasin d’optique

création d'un magasin d'optique

Ouvrir un magasin d’optique sans diplôme, c’est possible ?

Traditionnellement, le gérant d’un magasin d’optique est titulaire d’une qualification professionnelle dans le domaine. Il ne s’agit pas d’une obligation légale, vous pouvez tout à fait ouvrir un magasin d’optique sans diplôme !

Attention cependant, ouvrir un magasin d’optique ne fait pas de vous un opticien. Les personnes chargées de la délivrance de verres correcteurs et de lentilles de contact correctrices doivent obligatoirement être qualifiées. Pour fournir ce type de prestations, le Code de la Santé Publique dresse une liste des diplômes acceptés.

Ainsi, deux solutions s’offrent à vous pour ouvrir un magasin d’optique :

  • Vous êtes titulaire d’un diplôme d’opticien. Vous pouvez ouvrir votre magasin d’optique et exercer en tant qu’opticien indépendant ou franchisé. Vous pourrez vous-même conseiller vos clients et vendre des lunettes et lentilles correctrices.
  • Vous n’êtes pas titulaire d’un diplôme d’opticien. Vous pouvez quand même ouvrir un magasin d’optique. Toutefois, vous n'exercerez que les fonctions de direction de l’établissement : gestion administrative, comptable, etc.  En ce qui concerne la gestion quotidienne de l’établissement et la délivrance de lunettes et lentilles, vous devrez embaucher un opticien salarié à temps plein.

Opticien indépendant ou opticien franchisé, que choisir ?

Au sein du marché de l’optique, on trouve deux catégories d’acteurs :

  • Les opticiens indépendants : il s’agit d’opticiens non rattachés à une enseigne.
  • Les opticiens en réseaux : Optic 2000, Alain Afflelou, Atol, Krys, etc.

Pour ouvrir un magasin d’optique, vous pouvez donc choisir de devenir opticien indépendant ou de vous rattacher à une enseigne.

Les avantages de la franchise

Devenir opticien franchisé présente de nombreux avantages. Une enseigne d’optique peut notamment vous apporter :

  • Une image de marque. Utiliser une enseigne connue pour son magasin permet de bénéficier d’une certaine notoriété. L’enseigne véhicule une image rassurante pour le client qui aura plus facilement tendance à se tourner vers un établissement connu.
  • Une assistance pour le lancement de votre projet. Souvent, ces réseaux accompagnent leurs futurs franchisés, notamment en étudiant la faisabilité et le potentiel de leur projet à travers des études de marché.
  • Un réseau de partenaires. En tant que franchisé d’un réseau d’opticiens, vous pourrez bénéficier des fournisseurs répertoriés par le réseau et n’aurez donc pas à chercher des fournisseurs et à négocier des conditions commerciales.

Cette liste d’avantages n’est pas exhaustive. Dans les faits, ouvrir un magasin d’optique en intégrant une franchise augmente les chances de réussite du magasin. Nous vous renvoyons à notre fiche dédiée aux caractéristiques des réseaux de franchises pour plus de détails.

Les inconvénients de la franchise

Le principal inconvénient de la franchise est l’investissement nécessaire pour intégrer le réseau. En effet, tous les avantages évoqués plus haut ne sont pas gratuits ! Pour utiliser une enseigne d’opticiens, vous devrez payer des droits d’entrée au franchiseur. Ces droits d’entrée peuvent varier entre 30 000 et 60 000 euros selon les réseaux d'opticiens. 

Ces frais s’ajoutent au budget nécessaire pour ouvrir votre magasin d’optique. Les coûts de création d’un magasin d’optique sont déjà relativement importants : achat ou location du fond de commerce, travaux, achat des stocks, etc. Vous pouvez donc préférer économiser cette somme pour effectuer vos propres campagnes de communication et vous créer une notoriété locale en proposant des services et produits de qualité !

Par ailleurs un autre inconvénient de la franchise est l’encadrement de votre activité. Bien que vous ayez le statut juridique du travailleur indépendant, votre franchiseur peut avoir certaines exigences concernant la présentation de votre magasin d’optique, son emplacement, vos fournisseurs, etc. Si vous aspirez à une liberté totale, devenez opticien indépendant !

Toutes les démarches pour ouvrir votre magasin d’optique

Une fois que vous aurez trouvé un local et récolté les fonds nécessaires, vous serez prêt à ouvrir votre magasin d’optique ! Vous devrez alors effectuer certaines formalités.

  • Faire enregistrer votre diplôme au répertoire ADELI. Tous les professionnels de santé doivent faire enregistrer leur diplôme pour être autorisé à exercer leur activité. Vous devrez pour cela envoyer un dossier d’enregistrement à l’Agence Régionale de Santé (ARS) de votre région. Si vous n’êtes pas vous-même titulaire d’un diplôme d’opticien, assurez-vous que l’opticien que vous embauchez a bien effectué cette démarche.
  • Procéder aux formalités de création d’entreprise. Il s’agit à ce stade de donner une existence juridique à votre magasin d’optique en l’immatriculant au Registre du Commerce et des Sociétés. Cela implique que vous ayez au préalable fait le choix de votre forme juridique.
  • S’enregistrer auprès de l’assurance maladie. L’idée est d’obtenir un numéro d’identification qui permettra à vos clients de se faire rembourser leurs frais de santé. Pour cela, vous devez envoyer un dossier d’enregistrement à la caisse primaire d’assurance maladie de votre lieu d’exercice.

        

La création d’un magasin d’optique présente un potentiel de chiffre d’affaires intéressant. Comme tout projet entrepreneurial, il est nécessaire de bien se préparer avant de franchir le pas. Nous vous invitons à bien étudier chaque opportunité qui s’offre à vous et à rédiger un business plan avant de vous lancer.

Mise en ligne : 26/07/2017

Rédaction : Robin Rouja, diplômé de la Toulouse School of Economics et spécialisé dans l'accompagement des créateurs d'entreprises chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Ouvrez votre magasin d'optique !