Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Comment créer son entreprise de plomberie?

Vous êtes plombier et souhaitez exercer en indépendant ? Créer une entreprise de plomberie ne s’improvise pas. Quel statut juridique choisir ? Quelles démarches effectuer ? Toutes les étapes pour créer votre entreprise de plomberie !

Mini-sommaire :

  1. Les prérequis : qui peut devenir plombier indépendant ?
  2. Je choisis le statut juridique de mon entreprise de plomberie
  3. J’effecue le stage de préparation à l’installation
  4. J’effectue les formalités de création de mon entreprise de plomberie
  5. Je débute mon activité et respecte la réglementation

entreprise de plomberie

Les prérequis : qui peut devenir plombier indépendant ?

L’activité de plomberie présente des risques. Le plombier doit tenir compte des installations électriques, doit prendre des précautions en termes de gaz, d’eau chaude, etc. La profession est donc réglementée, à l'image par exemple de l'activité d'électricien en auto-entrepreneur et des autres métiers du bâtiment. Créer une entreprise de plomberie n’est donc pas ouvert à tout le monde !

Pour créer une entreprise de plomberie, deux solutions :

  • Etre titulaire d’un diplôme de plomberie : CAP plomberie, BEP plomberie, etc.  
  • Avoir une expérience professionnelle de plombier : vous avez été plombier en tant que salarié ou intérimaire pendant au moins trois ans.

A noter : Si vous voulez créer une entreprise de plombier chauffagiste, vous devez aussi avoir une qualification de chauffagiste. Si vous n’avez pas de diplôme dans ce domaine, vous pouvez créer votre entreprise de plomberie et ajouter l’activité de chauffagiste après avoir effectué une formation.

Je choisis le statut juridique de mon entreprise de plomberie

Pour devenir plombier indépendant, plusieurs statuts juridiques s’offrent à vous. Vous pouvez devenir plombier auto-entrepreneur ou créer une société de plomberie.

Le statut d’auto-entrepreneur présente certains avantages : simplicité, régime fiscal favorable, etc. Toutefois, ce statut connaît des limites. Vous pouvez donc préférer la création d’une société : EURL ou SASU (SARL ou SAS pour un projet à plusieurs). Nous vous renvoyons à notre fiche dédiée pour comparer le statut d’auto-entrepreneur avec celui de la SASU et de l’EURL. Pour résumer, voici certains éléments qui peuvent vous aider à faire votre choix :

Optez pour le statut auto-entrepreneur si :

  • Vous ne comptez pas effectuer d’investissement lourd.
  • Vous souhaitez cumuler votre activité indépendante avec une activité salariée ou avec des allocations chômage.
  • Vous envisagez d’effectuer surtout des petites réparations.
  • Vous ne souhaitez pas vous associer avec d’autres plombiers.
  • Vous voulez une grande simplicité dans vos démarches et votre comptabilité

Optez pour la création d’une société si :

  • Vous souhaitez effectuer des investissements de départ relativement importants.
  • Vous comptez exercer votre activité indépendante à titre principal et de manière intensive.
  • Vous envisagez de vous associer à d’autres plombiers.
  • Vous voulez protéger votre patrimoine personnel en le séparant du patrimoine de votre entreprise.
  • Vous souhaitez recruter des salariés ou des apprentis.

J’effecue le stage de préparation à l’installation

Avant de créer votre entreprise de plomberie, vous devrez effectuer un Stage de Préparation à l’Installation auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de votre département. Cette formation de 30 heures vous apprendra les bases de la gestion d’une entreprise et les obligations à respecter dans le cadre de votre entreprise de plomberie.

A noter : Vous pouvez être dispensé de ce stage si vous êtes titulaire d’un diplôme de gestion ou si vous avez déjà été chef d’entreprise. Rapprochez vous de la CMA de votre département pour obtenir une dispense de stage !

J’effectue les formalités de création de mon entreprise de plomberie

Les démarches pour créer votre entreprise de plomberie varient selon le statut juridique que vous avez choisi.

  • Si vous optez pour le statut de plombier auto-entrepreneur, les formalités sont très simples. Vous trouverez toutes les étapes de la déclaration auto-entrepreneur dans notre fiche dédiée.
  • Si vous optez pour la création d’une société, les démarches sont plus complexes. La rédaction des statuts et l'immatriculation de votre société nécessitent des connaissances techniques. Un accompagnement peut s’avérer nécessaire dans ces démarches.

Je débute mon activité et respecte la réglementation

Une fois votre entreprise de plomberie créée, vous pouvez débuter votre activité et effectuer vos premières prestations ! Assurez vous alors de respecter la réglementation :

  • Vous devez souscrire à une assurance civile professionnelle.
  • Vous devez respecter les obligations de votre activité de plombier : réglementation thermique, normes de sécurité, etc.  
  • Vous devez respecter les obligations liées à votre statut juridique : déclaration de chiffre d’affaires, comptabilité, etc.

     

Créer son entreprise de plomberie présente un avantage certain : la liberté ! Vous êtes indépendant et décidez librement de l’organisation de votre travail. Sachez que selon votre situation, vous pouvez en plus bénéficier de certaines aides à la création d’entreprise. N’hésitez plus !

Mise en ligne : 28/06/2017

Rédaction : Robin Rouja, diplômé de la Toulouse School of Economics et spécialisé dans l'accompagement des créateurs d'entreprises chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Devenez plombier indépendant !