Les étapes pour ouvrir un Food Truck

Au pays de la gastronomie, le Food Truck serait-il roi ? Même si ouvrir un Food Truck n’est pas une idée née d’hier, elle connaît aujourd’hui un renouveau certain. Et dire que les ancêtres des Food Trucks étaient les cantines roulantes de l’armée, utilisées pour ravitailler les soldats en plats chauds pendant la guerre de Sécession aux Etats-Unis ! Aujourd’hui l’utilité est différente : il s’agit d’une alternative "healthy" ou "gastro" au traditionnel jambon-beurre, démodé, ou au restaurant, plus cher.

Quelles sont les obligations légales pour créer un Food Truck ? Quelles sont les démarches à accomplir ? Bref, comment se lancer dans l’aventure ? Plein phare sur les étapes à suivre pour ouvrir un Food Truck, qui sont bien différentes de celles à respecter pour ouvrir son restaurant !

Mini-sommaire :

1- Qu’est-ce qu’un Food Truck ?

2- Quelles formalités juridiques pour créer un Food Truck ?

3- Qu’est-ce qu’une autorisation d’occupation du domaine public par un commerce ?

4- Typologie des Food Tuck en France

5- Comment financer votre Food Truck ?

6- Le succès des Food Trucks : un bon marketing 


Comment ouvrir un Food Truck

Qu’est-ce qu’un Food Truck ?

Fabrice Willot, le Président de la Belgian Food Truck Association, définit le Food Truck concept comme "un véhicule itinérant proposant une gastronomie urbaine artisanale et qualitative"

Il existe un réel engouement pour la création de Food Truck, et cela est compréhensible lorsque l’on sait que la vente de produits alimentaires à emporter représente plus de 5 milliards de repas par an. Plusieurs raisons expliquent le succès du Food Truck :

  • Les Food Truck proposent un plat de résistance unique
  • Les plats sont cuisinés à la main devant le client, ce qui est gage de qualité
  • Le service est rapide
  • Les ingrédients sont des produits frais / hauts de gamme
  • Le client paie en moyenne entre 6.00€ et 15.00€ pour savourer un plat
  • La nourriture est à emporter, à manger "sur le pouce".

Le marché français des Food Truck est en forte croissance et demeure source de très nombreuses opportunités, surtout, mais pas seulement, dans les grandes villes. N’hésitez donc plus à vous lancer !

Quelles formalités juridiques pour créer un Food Truck ?

La première étape consiste à déclarer une entreprise individuelle (auto-entrepreneur ou non) ou créer une société (SARL, SAS).

Dans les 2 cas, vous devez effectuer des formalités auprès d’un greffe. Attention, si vous choisissez le statut d’auto-entrepreneur, sachez que vos bénéfices seront plafonnés à 32.900€. En cas de franchissement de ce seuil, la fiscalité de votre auto-entreprise sera alignée sur le régime de droit de commun de l’entreprise individuelle

Vos formalités de création d’entreprise sont à effectuer auprès du greffe du lieu du siège social de votre entreprise. Un conseil : si possible, domiciliez votre Food Truck dans la commune ou vous allez exercer. Dans le cas contraire, vous aurez besoin d’obtenir une carte de commerçant ambulant auprès de la préfecture.

Une fois votre entreprise constituée, ce sera la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) qui reviendra vers vous pour compléter votre inscription auprès de la Chambre. En effet, dès lors que vous vendez de la « street food » en plats individuels, à partir de produits du terroir frais (hamburgers, bagels, salades, lasagnes, pizzas) vous êtes un artisan.

Toutefois, si vous vendez des boissons ou d’autres produits non transformés en plus de la « street food », vous serez également un commerçant. A ce titre, vous devrez vous immatriculer auprès d’une 2ème chambre : la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI).


Vous avez votre K-bis en main, en route vers la prochaine étape : les permis administratifs!

Qu’est-ce qu’une autorisation d’occupation du domaine public par un commerce ?

La seconde étape pour créer votre Food Truck consiste à obtenir une autorisation d’occupation du sol. A moins d’implanter son Food Truck dans un jardin privé, vous aurez besoin d’une autorisation d’occupation temporaire du domaine public, dite "AOT". Cet AOT est obligatoire pour les professionnels qui occupent une partie du trottoir. Plus spécifiquement, pour les Food Truck, en fonction de votre occupation au sol, il y a 3 types d’AOT : le permis d’installation sur un marché, le permis de stationnement, et le permis de voirie.

Type d’autorisation

Dans quels cas?

Droit à payer?

A qui s’adresser?

Voie privée

Jardins privés, parking d’entreprises

A voir avec le propriétaire

Au propriétaire du sol

Installation sur un marché

Halles, marché, foires, festivals

Droit de place

Mairie, organisateur de l’évènement

Permis de stationnement

Occupation sans emprise au sol (terrasse ouverte, étalage…)

Redevance

Mairie ou préfecture

Permission de voirie

Occupation avec emprise au sol (terrasse fermée, kiosque fixé au sol)

Redevance

Mairie

 

Ces permis sont nominatifs et limitatifs ! Vous obtiendrez un permis de stationnement ou une permission de voirie en répondant à un appel à proposition de la mairie, proposant des emplacements déterminés. Nous vous conseillons de surveiller régulièrement les appels à proposition de votre mairie. Car vendre de la « street food » sans autorisation est sanctionné d’une amende de 1.500€.

Pour candidater à un appel de proposition de la mairie, vous devez déposer un dossier de demande d’obtention du permis auprès de la mairie. Votre dossier doit contenir :

  • Un descriptif du Food Truck : les produits, les normes d’hygiène, le design du camion 
  • Le K-bis  
  • La copie du titre de propriété 
  • Une attestation d’assurance pour l’occupation du domaine public.

Un dernier conseil : évitez au maximum la vente de boissons alcoolisées pour alléger les formalités administratives. En effet, tout vendeur d’alcool, même à emporter, doit être titulaire d’une "licence à emporter". Cette licence s’obtient suite à une déclaration préalable en mairie ou à la préfecture.

Typologie des Food Truck en France

La troisième étape consiste à choisir et acquérir le camion !

Notez que plus de la moitié des Food Truck sont des camions d’occasion. Cela n’est pas étonnant compte tenu de la différence de prix entre les véhicules neufs et les véhicules d’occasion.

Un véhicule d’occasion coute entre 15.000€ et 40.000€. Des sites comme LeBonCoin proposent des Food Truck à vendre. Il faut cependant ajouter les frais de design du camion, ainsi que l’éventuelle mise aux normes du dispositif (normes recensées dans le Code de la construction et de l’habitation).

Acheter un camion neuf procure certes une liberté totale dans le design, mais il faut généralement prévoir 80.000€ minimum. Les fabricants traditionnels de Food Truck étaient certes les américains, mais sachez qu’il existe des constructeurs de trucks français comme l’entreprise Toutenkamion.


Ajoutez à ces frais la consommation du camion en essence et électricité (entre 150€ et 200€ par mois environ).

Ouvrir un restaurant

Comment financer votre Food Truck ?

Combien pouvez-vous emprunter pour financer votre Food Truck ?

Bien que les banques affichent des différences sur le mode d’attribution des prêts, elles imposent en général aux entrepreneurs de réunir au minimum 30% des besoins de l’entreprise. Le remboursement peut s’étaler sur une durée de 5 à 12 ans.

De quels documents vous avez besoin pour convaincre la banque ? 


Pour emprunter, vous devrez présenter à votre banquier les statuts constitutifs de votre société et votre business plan. Des outils en ligne vous aident à monter votre entreprise.

Le succès des Food Trucks : un bon marketing 

Vous aurez besoin d’un bon marketing pour vous implanter dans le paysage urbain.

La plupart des écoles de cuisine proposent des formations courtes orientées « snacking », qui permettent d’acquérir des notions de base en quelques semaines. Vous noterez tout de même que la « street food » préférée des français est la cuisine américaine, suivie par la cuisine asiatique, puis celle mexicaine.

Vous venez d’ouvrir votre Food Truck, vous devez être localisable pour que vos fidèles vous suivent ! Plusieurs moyens : une page internet propre ou encore des partenariats. N’hésitez pas à vous référencer sur des sites type Track the truck ou encore Fousdetrucks pour que vos futurs clients vous trouvent facilement !

 

Bien que le nombre de Food Trucks en France soit en constante croissance, nous restons loin derrière les américains, qui en comptent plus de 300.000. Même si la tendance est perçue d’un mauvais œil par les restaurateurs, les pouvoirs publics souhaitent développer la "street food" et multiplient les appels à propositions. A votre tour de vous lancer ! Si vous êtes plus tourné vers le thé et le sucré, lancez votre propre salon de thé ! 

 

Date de mise à jour : 24/06/2016

Rédacteur : Marine de Villoutreys, diplômée de l’université Paris II Panthéon-Assas, élève avocat à l’Ecole de Formation du Barreau de Paris. Marine est spécialisée dans l’accompagnement des créateurs d’entreprise. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Créez votre SARL en 10 minutes sur notre site