Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer
Robin Rouja
diplômé de la Toulouse School of Economics. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.
31 juillet 2017
Temps de lecture : 4 min

Comment devenir électricien indépendant ?

Avec la reprise du marché immobilier et la modernisation des installations électriques liée aux problématiques environnementales, le métier d’électricien, qui fait partie des métiers du BTP, est promis à un bel avenir.

Par ailleurs, alors qu’un électricien salarié gagne en moyenne aux alentours de 1700 euros par mois, la rémunération mensuelle perçue par un électricien sous le statut de travailleur indépendant peut aller jusqu’à 5000 euros.

Face à ces opportunités, nombreuses sont les personnes qui souhaitent devenir électricien à leur compte ! Mais alors, quels sont les diplômes nécessaires ? Quel statut juridique adopter? Quelles démarches effectuer ? Nous répondons pour vous à toutes ces questions ! 

devenir électricien indépendant

Devenir électricien sans diplôme : c’est possible ?

Les prestations de l’électricien sont des prestations de BTP. Comme pour créer une entreprise de BTP, vous devez donc être titulaire d’une qualification professionnelle pour devenir électricien indépendant. Les diplômes acceptés sont les suivants :

  • CAP Préparation et Réalisation d’ouvrages électriques
  • Brevet professionnel Installations et équipements électriques
  • Bac professionnel Electrotechnique, Energie et Equipements communicants
  • Bac technologique Sciences et Technologies Industrielles Génie électronique
  • BTS Electrotechnique
  • BTS Domotique

Que vous soyez étudiant ou que vous envisagiez une reconversion dans le métier d’électricien, vous devrez donc vous tourner vers l’une de ces formations pour devenir électricien indépendant.

Toutefois, par exception, il est possible de devenir électricien indépendant même si vous n’êtes titulaire d’aucun de ces diplômes ! Pour cela, vous devez pouvoir justifier de trois années d’expérience en tant qu’électricien. Si vous avez été électricien salarié d’une entreprise pendant trois ans ou plus, vous pouvez donc devenir électricien à votre compte sans diplôme !

Le meilleur statut juridique pour devenir électricien indépendant

Devenir électricien indépendant, c’est devenir son propre patron ! Comme tout chef d’entreprise, vous devez donc choisir un statut juridique. Voici les options qui s’offrent à vous:

  • Le statut auto-entrepreneur dans le BTP. Ce statut semble idéal pour débuter le métier d’électricien indépendant : il est très simple à gérer et présente un régime fiscal et social avantageux. Un inconvénient majeur cependant : il est limité en termes de chiffre d’affaires. Vous devrez donc changer de statut pour développer votre activité. Pour plus de détails, nous vous invitons à lire notre fiche sur l’électricien en auto-entrepreneur.

  • L’entreprise individuelle. Comme le statut auto-entrepreneur, elle permet d’exercer en nom propre sans avoir à créer une société et présente l’avantage de ne pas être limitée en termes de chiffre d’affaires. Toutefois, ce statut est assez désavantageux sur le plan des charges sociales.

  • L’EURL (qui est une  SARL unipersonnelle). Contrairement à l’auto-entreprise ou à l’entreprise individuelle, l’EURL est une véritable société. Cette forme sociale est bien adaptée au métier d’électricien indépendant.

  • La SASU (qui est une SAS unipersonnelle). Comme l’EURL, il s’agit ici d’une vraie société. En comparaison avec l’EURL, devenir électricien en créant une SASU vous permet de ne pas être affilié au RSI.

En résumé, le meilleur statut juridique pour débuter votre activité d’électricien indépendant ou pour l’exercer à titre occasionnel est le statut d’auto-entrepreneur. Pour intensifier votre activité, la meilleure solution sera de créer une société. Vous devrez alors choisir entre la SASU et l’EURL.

Le stage de préparation à l’installation : une étape obligatoire ?

L’électricien indépendant est un artisan ! A ce titre, vous devrez effectuer un Stage de Préparation à l’Installation auprès de votre Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). L’objectif de ce stage est de vous apprendre certaines notions essentielles pour diriger une entreprise : fondamentaux juridiques, fiscalité, comptabilité d’entreprise, gestion, etc.

Ce stage est donc instructif pour le futur électricien indépendant. Malgré cela, certains n’y voient qu’une démarche supplémentaire, coûteuse en temps et en argent. Alors, est-il possible d’y échapper ? Oui ! Mais seulement si vous vous trouvez dans l’une de ces deux situations :

  • Vous êtes titulaire d’un diplôme de gestion
  • Vous avez déjà été chef d’entreprise

Rapprochez-vous de votre CMA pour obtenir une dispense de stage et devenir électricien indépendant directement !

Quelles démarches pour devenir électricien indépendant ?

Une fois votre statut juridique choisi et votre stage de préparation à l’installation achevé, vous n’avez plus qu’à effectuer certaines démarches pour devenir électricien indépendant.

  • Effectuer les formalités de création d’entreprise. Ces formalités varient selon le statut juridique que vous avez choisi. Les démarches pour devenir électricien auto-entrepreneur sont très simples. Les démarches pour devenir électricien en EURL ou en SASU sont plus complexes et nécessitent souvent un accompagnement.

  • Souscrire aux assurances obligatoires. Avant d’effectuer vos premières prestations, vous devez d’abord souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle. Vous devez aussi souscrire à une assurance décennale pour garantir les accidents qui pourraient survenir suite à vos interventions dans un délais de 10 ans.

Dans un marché à fort potentiel, devenir électricien indépendant peut vous permettre de percevoir une rémunération intéressante tout en profitant de la liberté du statut d’indépendant. Pour en savoir plus sur la rémunération que vous pouvez espérer, il faut s'intéresser aux tarifs horaires du BTP

Après avoir créé votre entreprise d'électricité, vous pourrez enfin débuter votre activité !

Mise en ligne : 31/07/2017

Rédaction : Robin Rouja, diplômé de la Toulouse School of Economics et spécialisé dans l'accompagement des créateurs d'entreprises chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations