Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

    Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
    Devenir jardinier
    Fiches pratiques Exercer un mĂ©tier Services Ă  la personne Devenir jardinier : quel statut choisir ?

    Devenir jardinier : quel statut choisir ?

    Services Ă  la personne
    P B

    Pauline Balaire

    Diplômée d’un Master 2 en Droit des affaires, rédactrice juridique indépendante.

    Depuis quelques annĂ©es, le jardin est devenu une pièce essentielle de la maison. Les Français apprĂ©cient particulièrement leur espace de verdure et n’hĂ©sitent pas Ă  solliciter un jardinier pour entretenir ou amĂ©nager leur extĂ©rieur. Vous voulez vous lancer, mais ne savez pas comment ouvrir une entreprise de jardinage ou s’il est possible de devenir auto-entrepreneur jardinier ? Legalstart est lĂ  pour rĂ©pondre Ă  toutes vos questions et pour vous assister dans vos dĂ©marches.

    devenir jardinier

    Ouvrir une entreprise de jardinage : sous quel statut ?

    Avant d’ouvrir une entreprise de jardinage, il faut dĂ©cider de la forme juridique que va prendre cette dernière. Notez que le statut de votre entreprise va dĂ©pendre du type d’activitĂ© que vous exercez. En effet, vous pouvez rencontrer deux cas de figure :

    • Vous exercez une activitĂ© commerciale (entretien de parc et jardin, Ă©lagage, taille, tonte, etc.) avec une inscription obligatoire Ă  la MSA (Mutuelle Sociale Agricole) ;
    • Vous exercez une activitĂ© agricole (plantation de plantes, d’arbres et d’arbustes) sous un rĂ©gime social agricole MSA.

    Pour une activité commerciale, vous devez créer une entreprise individuelle ou une société auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie puis vous inscrire à la MSA. Pour ouvrir une entreprise de jardinage avec une activité agricole il faudra simplement s’inscrire auprès de la Chambre d’agriculture.

    Un jardinier ou un paysagiste peut-il ĂŞtre auto-entrepreneur ?

    Le mĂ©tier de jardinier peut se pratiquer aussi bien en tant que salariĂ© que comme chef d’entreprise. Mais peut-on devenir jardinier botaniste en Ă©tant auto-entrepreneur ?

    En principe, la loi ne permet pas d’exercer exclusivement le métier de jardinier et de paysagiste sous le statut de micro-entrepreneur. En effet, le jardinage est considéré comme une activité agricole qui dépend directement d’une Mutuelle Sociale Agricole (MSA).

    C’est cette mutuelle qui gère les cotisations sociales des professionnels du métier. Or, la Mutuelle Sociale Agricole ne reconnaît pas le statut auto-entrepreneur. Néanmoins, sous certaines conditions vous pourrez devenir paysagiste jardinier auto-entrepreneur.

    Comment devenir auto entrepreneur jardinier ?

    Pour créer une micro-entreprise de jardinage, vous pouvez créer une activité de services à la personne. Notez que les démarches du statut auto-entrepreneur sont très simples à réaliser puisqu’il suffit de faire une déclaration d’activité (remplir le formulaire P0) auprès de l’URSSAF.

    Ainsi, cette “entreprise” va exercer des activités diversifiées qui ne seront pas exclusivement du jardinage. L’auto-entrepreneur peut devenir jardinier paysagiste tout en effectuant diverses tâches supplémentaires, considérées comme des prestations de service à la personne, comme le bricolage, les travaux liés à l’arrosage, etc.

    Astuces : vous souhaitez vous lancer ? N’oubliez pas qu’il existe des aides Ă  la crĂ©ation d’entreprise.

    Quelles sont les conditions Ă  respecter pour crĂ©er son entreprise de jardinage en tant qu’auto-entrepreneur ? Pour ouvrir une entreprise de jardinage via le rĂ©gime de la micro-entreprise, il est nĂ©cessaire de limiter l’activitĂ© :

    • Ă€ l’entretien courant des jardins, des potagers et des parcs. Attention, la commercialisation de produits d’entretien n’est pas permise dans cette activitĂ© ;
    • Ă€ exercer uniquement auprès d’une clientèle de particulier et Ă  leur domicile (et non pour des entreprises ou des collectivitĂ©s territoriales).

    Faut-il valider une formation pour devenir jardinier ?

    Bien qu’il soit possible de devenir jardinier sans formation, le diplôme est pour lui un avantage, qu’il soit auto-entrepreneur, salarié ou chef d’entreprise.

    • Sans diplĂ´me du bac, il est possible de suivre des formations telles qu’un CAP (CAP agricole jardinier paysagiste) ou le Brevet Professionnel Agricole (BPA) ;
    • Au niveau Bac, il existe un Bac Professionnel travaux paysagers et un autre amĂ©nagements paysagers, un Bac Technologique sciences et technologies de l’agronomie et du vivant, ou encore un Bac Technologique sciences et technologies de l’agronomie et du vivant.

    Bon Ă  savoir : certains certificats d’aptitude Ă  la conduite en sĂ©curitĂ© (CACES) ainsi que les permis E, B ou C peuvent ĂŞtre demandĂ©.

    En définitive, devenir jardinier à son compte ou en tant que salarié est une excellente manière de lier votre passion pour l’entretien des espaces verts et votre métier. Pensez simplement à bien prévoir les contours de votre activité avant de vous lancer. Pour vous aider, n’hésitez pas à utiliser notre outil de choix de la forme juridique.

    RĂ©daction : Pauline Balaire, diplĂ´mĂ©e d’un Master 2 en Droit des affaires, rĂ©dactrice juridique indĂ©pendante.

    Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
    P B

    Pauline Balaire

    Diplômée d’un Master 2 en Droit des affaires, rédactrice juridique indépendante.

    Fiche mise Ă  jour le

    Commencer les démarches

    Devenir jardinier