En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
14 janvier 2019

Ouvrir son institut de beauté : comment ça marche ?
Temps de lecture : 4 min

Lou Blouin
Diplômée de King’s College London et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Commencer les démarches

Ouvrir un institut de beauté

Avant tout chose, l'ouverture d’un institut de beauté s’accompagne nécessairement de la création d’une structure juridique. Cela implique un certain nombre de démarches administratives et juridiques. Les types de procédure pour ouvrir un institut de beauté vont varier selon votre niveau d’études et votre expérience.

Passionné(e) par votre métier, vous êtes intéressé(e) par le fait de lancer votre projet? Vous souhaitez connaître les étapes et conditions pour y parvenir? Nous vous détaillons toutes les informations essentielles afin de créer son institut de beauté.

Comment ouvrir un institut de beauté?

Quel diplôme pour ouvrir mon institut de beauté?

Créer son institut avec un CAP ou BEP

Quel diplôme pour ouvrir un institut de beauté? Afin de créer un institut de beauté, il est en principe exigé de détenir soit un certificat d’aptitude professionnelle (CAP), soit un brevet d’études professionnelles (BEP). Si c’est le cas, il ne sera pas nécessaire de justifier d’un certain nombre d’années d’expérience.

Créer son institut sans diplôme

Ouvrir un institut de beauté sans diplôme, c’est aussi possible ! Pour cela, il existe cependant une condition : avoir 3 années d’expérience en tant que gérant(e) ou salarié(e) d’un institut de beauté, ou professionnel indépendant.

Bon à savoir: On pourra vous demander des preuves de cette expérience, notamment au moyen de vos fiches de paye ou encore de vos contrats de travail.

Pour les diplômés ou les personnes détenant une expérience suffisante pour ouvrir leur salon beauté, il existe une obligation de réaliser un stage de préparation à l’installation (SPI). Toutefois, dans le cadre de la Loi Pacte, il est question que de supprimer le SPI.

Quelles réglementations pour ouvrir mon institut?

Avant de créer son institut de beauté, il est important de prendre connaissance des normes liées à l’ouverture d’un “établissement recevant du public” (ERP):

Normes pour ouvrir un institut de beauté

La loi pose également des limites aux services que vous pouvez proposer, en fonction de la nature de votre formation. Par exemple, un(e) esthéticien(ne):

  • Peut pratiquer des massages, mais pas lorsqu’ils sont à finalité médicale ou thérapeutique, car cela est réservé aux kinésithérapeutes
  • Peut pratiquer des épilations à la cire et à la pince, mais pas d’épilation au laser, qui est réservée aux dermatologues
  • Peut réaliser des maquillages, mais ne peut pas réaliser de maquillage permanent ou semi-permanent sans formation préalable

Comment évaluer la rentabilité de mon institut?

Avant toute chose, il est essentiel d’évaluer la rentabilité de votre institut de beauté. Comme pour toute création de société, cela implique notamment de réaliser une étude de marché, et d’établir un business plan.

Votre étude de marché destinée à créer un institut de beauté va permettre plusieurs choses:

  • Identifier votre clientèle et ses besoins
  • Identifier la ou les prestations proposée(s), ainsi que les tarifs (manucure, pédicure, coiffure, soins du visage et du corps…)
  • Identifier le niveau de concurrence avec les instituts déjà présents

A noter: procéder aux étapes pour rédiger un business plan est une condition essentielle pour votre demande de crédit. Il s’agit de prouver à l’investisseur, par exemple la banque, que votre activité sera rentable, et que vous pourrez donc rembourser votre prêt.

Quels financements pour mon institut?

L’ouverture d’un institut de beauté requiert de réunir des fonds. En effet, la location ou l’achat d’un local, ainsi que l’acquisition du mobilier et des équipements requis pour réaliser le ou les prestation(s) choisie(s) a d’importants coûts.

Lorsqu’on ne dispose pas d’un apport personnel, ou qu’il est insuffisant, il est très courant de contracter un prêt auprès d’une banque. Il existe également des aides pour les entreprises. Par exemple, aujourd'hui la plupart des personnes qui démarrent une entreprise remplissent les conditions pour bénéficier de l'ACRE. Il s'agit d'une exonération de cotisations sociales pour la première année d'activité.

Quelle forme juridique pour mon institut de beauté?

Pour créer votre institut de beauté, vous avez le choix entre plusieurs formes de société:

  • Lorsque vous êtes plusieurs à vous lancer, vous devez créer une sociétés “pluripersonnelle”, c’est-à-dire réunissant plusieurs associés. Il s’agit, par exemple, de la société anonyme à responsabilité limitée (SARL) ou la société par actions simplifiée (SAS).
  • Lorsque vous êtes seul(e) à vous lancer, il existe plusieurs options:
    • Établir une société dite “unipersonnelle”, comme la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU), ou encore l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)
    • Ouvrir son institut de beauté en auto-entrepreneur (aujourd’hui dit “micro-entrepreneur”)

Choisir la bonne structure juridique est un élément essentiel de la réussite de votre projet. Il convient en effet de se poser les bonnes questions concernant:

Les formalités de création d’entreprise

  • Les étapes de création d'entreprise pour les formes sociétaires comme la SASU ou l'EURL sont bien plus complexes que les formalités pour obtenir le statut d'auto-entrepreneur

L’importance des bénéfices que vous pensez réaliser

  • Le statut d’auto-entrepreneur est limité par un plafond de chiffre d’affaires annuel fixé à 70 000 euros. Cela signifie que la micro-entreprise ne sera plus adaptée dès que votre institut de beauté dépassera ce plafond

La couverture sociale dont vous souhaitez bénéficier

  • Si vous êtes un dirigeant de SAS ou de SASU, vous serez rattachés au régime général en tant qu’assimilé salarié
  • Si vous êtes dirigeant d’une SARL ou EURL, vous appartiendrez à la Sécurité sociale des indépendants (SSI) en tant que travailleur non salarié (TNS). Cela implique des cotisations plus faibles que sous le régime général, mais une protection sociale réduite

Pourquoi ouvrir une franchise institut de beauté?

Vous l’aurez compris, l’ouverture d’un institut de beauté implique un certain nombre de prérequis. Ceux-ci peuvent paraître complexes, particulièrement lorsque l’on a jamais ouvert d’entreprise auparavant. C’est pour cela qu’un tiers des instituts de beauté sont aujourd’hui ouverts en franchise.

Il existe de nombreuses raisons d’ouvrir une franchise. Lorsqu’il s’agit d’ouvrir son institut de beauté en franchise, les principaux avantages sont les suivants:

  • Un accompagnement durant toute la durée du projet : notamment en termes de formation, de publicité, de recherche du local et d’aménagement de celui-ci, de prévisions des résultats de l’institut (en comparant avec les résultats déjà obtenus dans d’autres établissements)
  • Un concept clef en main : avec une franchise, pas besoin d’établir de longues études de marché ou de développer une stratégie communication. Cela peut s’avérer particulièrement utile pour les personnes qui se lancent pour la première fois, car quelques erreurs simples en la matière peuvent entraîner de lourdes conséquences pour votre projet
  • Une image de marque : aux yeux des clients, bénéficier d’une image de marque est très utile, et ce particulièrement dans le monde de la beauté. Pour le client, c’est un gage de qualité des prestations et une garantie de respect des règles d’hygiène

Vous savez maintenant comment ouvrir un institut de beauté en toute sérénité! Attention: Si vous souhaitez pratiquer votre activité d’esthéticienne chez les particuliers, sachez qu’il existe d’autres étapes pour devenir esthéticienne à domicile.

Certains aspects de l’ouverture d’un institut de beauté demeurent flous? Vous n’êtes pas certain(e) de la forme de société qu’il vous faut? N’hésitez à utiliser notre outil de choix de la forme juridique.

Mis à jour: 14/02/19

Rédigé par Lou Blouin, diplômée de King's College London et de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Réalisé sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un institut de beauté