09 septembre 2021

Pourquoi et comment entreprendre au féminin?
Temps de lecture : 3 min

Marion Cluptil
Diplômée d’un Master 2 en Droit, rédactrice juridique indépendante

Commencer les démarches

Créer une entreprise

Chaque année, 200 000 femmes créent une entreprise. En revanche, de nombreuses femmes hésitent à se lancer dans l’entrepreneuriat, et ce, pour de nombreuses raisons. 

Mais est-ce qu’entreprendre au féminin est-ce vraiment si différent du défi que représente la création d’une entreprise pour un homme? En tout cas, les choses évoluent et les femmes osent de plus en plus entreprendre.

Comment évolue l’entrepreneuriat féminin?

Malgré le fait que de plus en plus de femmes se lancent dans l’aventure entrepreneuriale, elles restent sous représentées.

En effet, seulement 30% des entreprises sont créées et dirigées par des femmes en France. Ce chiffre évolue beaucoup en fonction des secteurs d’activités, mais il ne dépasse jamais 50%. 

Exemple: ce chiffre chute à 9% quand il s’agit de start-up du numérique. 

Pourtant, les femmes chefs d’entreprises réussissent tout aussi bien en business que les hommes. Elles sont ainsi 66% à passer le cap fatidique dès trois ans d’activité pour une entreprise. Un chiffre équivalent à celui des entreprises créées et dirigées par des hommes.

En moyenne, les femmes débutent leur activité en tant qu’entrepreneur à l’âge de 35 ans et sont particulièrement présentes dans les secteurs de la prestation de services et de l’action sociale. Mais seulement 2% d’entre elles sont à la tête d’une entreprise qui évolue dans le secteur de la finance.

Ainsi, la parité homme-femme est encore loin d’être atteinte dans tous les milieux de l’entrepreneuriat. Les femmes qui osent se lancer ont tendance à se cantonner à des professions à l’image féminine. 

Pourquoi les femmes deviennent-elles entrepreneures?

Les raisons qui poussent les femmes entrepreneures à se lancer sont nombreuses. Chacune y trouvant son propre intérêt.

Toutefois, certaines grandes tendances se dégagent. La principale raison pour laquelle les femmes décident d’entreprendre au féminin est de favoriser l’équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle. Elles y voient en effet l’opportunité de s’organiser de manière plus souple.

Elles souhaitent également donner plus de sens à leur vie et gagner en autonomie, voire en liberté, notamment d’un point de vue financier.

Pourtant, c’est justement l’aspect pécuniaire et le risque financier induit par une activité d’entrepreneur qui freine les femmes dans leur élan entrepreneurial. Cette crainte l’emporte même sur la peur de l’inconnu et la peur de l’échec.

Par ailleurs, de nombreuses entrepreneures femmes ont décidé de tenter l’aventure, car elles ont envie de transformer le monde qui les entoure. Même si les entrepreneurs femmes rencontrent plus de difficultés que la majorité des entrepreneurs hommes, de nombreuses d’entre elles sont des femmes chefs d’entreprises accomplies et sont de réels exemples pour d’autres.

Quelles options pour entreprendre au féminin?

Pour entreprendre au féminin, vous avez plusieurs possibilités, vous pouvez créer ou racheter une entreprise. Dans les deux cas, il est nécessaire de savoir quelle structure juridique est la plus adaptée à votre projet. 

Bon à savoir: avant de commencer les étapes de création d’entreprise, utilisez gratuitement notre simulateur pour vous aider à choisir la meilleure structure juridique: 

Quelles sont les qualités requises pour devenir une femme entrepreneur?

Pour entreprendre quand on est une femme, il faut avoir exactement les mêmes qualités qu’un homme. 

Les qualités d’un chef d’entreprise sont les suivantes:

  • être à l’aise avec la prise de décision: il faut savoir réagir en conséquence et assumer ses choix; 
  • être adaptable et polyvalent afin de pouvoir toucher à tous les domaines de votre entreprise;
  • à la rechercher de nouveaux challenges;
  • savoir communiquer en interne et en externe.

La seule différence notable entre un homme et une femme entrepreneur, est que la femme devra être prête à affronter les préjugés de ses interlocuteurs. On constate encore que les femmes ont plus de mal à obtenir des financements pour leur entreprise. 

Exemple: le taux de rejet de crédit demandé par des créatrices d’entreprises est de 4,3%, contre seulement 2,3% pour les hommes.  

Elles doivent donc redoubler d’efforts pour convaincre investisseurs et clients.

Quelles sont les aides pour l’entrepreneuriat féminin?

Pour rétablir une certaine équité et encourager à entreprendre au féminin, des aides à création d’entreprise pour les femmes et des aides à la reprise d’entreprise par une femme ont été mises en place.

Ces aides pour entreprendre au féminin peuvent être financières ou matérielles.

L’aide à la création d’entreprise pour les femmes la plus connue est la garantie Égalité Femmes. Il s’agit d’un dispositif national qui vient en remplacement du Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes (FGIF). L’organisme France Active se porte caution jusqu’à 80 % de l’emprunt sollicité par une femme pour la création, la reprise ou le développement d’une entreprise, dans la limite de 50.000€.

L’objectif est de faciliter l’accès aux emprunts bancaires pour les femmes à la tête d’une entreprise depuis moins de trois ans, en offrant aux établissements bancaires une garantie sérieuse.

De même, le prêt d’honneur Initiative France permet d’obtenir un financement sans intérêt et sans garantie, pour renforcer les fonds de l’entreprise et améliorer le dossier de financement sollicité auprès des banques par une femme entrepreneure. Le montant de ce prêt d’honneur dépend du projet, mais on constate un montant moyen de 9.700€.

Des clubs locaux d’épargne pour les femmes qui entreprennent (CLEFE) accompagnent les femmes qui souhaitent entreprendre en leur apportant soutien et conseils, mais aussi en leur offrant la possibilité d’être financées par des fonds privés. Ce financement se fait à des conditions préférentielles puisqu’aucune garantie ou apport personnel ne sont exigés et le taux d’intérêt est particulièrement bas.

Par ailleurs, les collectivités publiques sont encouragées par l’État à inciter les femmes à entreprendre. C’est ainsi que les plans d’actions régionaux (PAR) ont vu le jour. On dénombre désormais plus d’une vingtaine de régions qui ont mis en œuvre le dispositif favorisant l’entrepreneuriat au féminin.

Des concours sont également organisés par des organismes et des associations. Les femmes de Bretagne peuvent par exemple se rapprocher de l’association Entreprendre Au Féminin Bretagne.

Enfin, les femmes ont la possibilité de percevoir les aides proposées à tous les entrepreneurs comme l’ACRE.

Entreprendre au féminin représente un défi tout aussi important qu’entreprendre pour un homme. Toutefois, une femme devra certainement se heurter à plus de difficultés. Mais c’est également un moyen très efficace de s’épanouir professionnellement.

Mise à jour: 09/09/2021

Rédaction: Marion Cluptil, diplômée d’un Master 2 en Droit, rédactrice juridique indépendante.

Commencer les démarches

Créer une entreprise

Télécharger gratuitement notre guide Accompagnement, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Accompagnement Télécharger le guide