11 décembre 2019

Solde intermédiaire de gestion : qu’est-ce que c’est?
Temps de lecture : 4 min

Meriadeg Mallard
Diplômé de Master en Droit des Affaires de l'Université Paris Nanterre. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Gérer sa comptabilité

De nombreux dirigeants et créateurs d’entreprise se demandent sans cesse comment améliorer la rentabilité de leur entreprise. De nombreux outils sont à leur disposition pour cela. Parmis eux, on trouve le tableau des soldes intermédiaires de gestion (SIG), qui va permettre de réaliser une analyse financière de l’activité de l'entreprise.

Qu’est-ce qu’un solde intermédiaire de gestion? Quelle est la définition d’un SIG? Quelle est l’utilité des SIG? Comment faire le calcul des SIG? Legalstart vous répond.

solde intermédiaire de gestion

Comment définir les soldes intermédiaires de gestion? 

Parmi les principaux documents comptables d’une société, on trouve le compte de résultat. Il est composé des charges et produits d’une société sur un exercice comptable et permet de déterminer le résultat de l’exercice.

Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) sont des indicateurs qui vont permettre d'analyser la structure de ce compte de résultat. 

En effet, pour analyser la rentabilité d'une entreprise, le compte de résultat va être découpé en différents niveaux, donnant à chaque fois un solde intermédiaire de gestion.

Les soldes intermédiaires de gestion peuvent être exprimés en valeur absolue ou en pourcentage du chiffre d’affaires net.

Il existe différents soldes intermédiaires de gestion. Ils sont présentés au sein d’un tableau des soldes intermédiaires de gestion détaillés. Le tableau des SIG les présente dans cet ordre: 

  • Production de l'exercice : mesure la production de l’activité de l’entreprise; 
  • Marge commerciale : mesure la capacité de l’entreprise à dégager des profits sur la revente de marchandises; 
  • Valeur ajoutée (VA) : mesure la richesse brute crée par l’entreprise;
  • Résultat d'exploitation : mesure la capacité de l’entreprise à générer des ressources grâce à son activité sans prendre en compte les éléments financiers et exceptionnels;
  • Résultat financier : mesure l’impact de la politique de financement de l’entreprise;
  • Résultat courant avant impôts (RCAI) : mesure l’impact de la politique financière de l’entreprise sur son résultat d’exploitation; 
  • Résultat exceptionnel : mesure le résultat réalisé par une entreprise lors de ces opérations non-courantes; 
  • Résultat net de l'exercice : mesure l’enrichissement ou l’appauvrissement de l’entreprise au cours de l’exercice comptable.

Soldes intermédiaires de gestion: quelles utilités?

Les soldes intermédiaires de gestion sont très utiles pour réaliser une analyse financière du résultat de l’entreprise. 

Ils permettent notamment de : 

  • Comprendre la construction et la composition du résultat;
  • Apprécier la gestion d’une entreprise; 
  • Se comparer avec les statistiques du secteur ou de ses concurrents; 
  • Analyser les variations par rapport aux exercices précédents
  • Etablir un prévisionnel financier.

Comment calculer les soldes intermédiaires de gestion?

Le calcul des soldes intermédiaires de gestion se fait en chaîne. C’est à dire que chaque solde intermédiaire de gestion permet de calculer le suivant. Il faut donc respecter un ordre de calcul.

Les éléments entrant dans le calcul des SIG sont les mêmes que ceux nécessaires au calcul du compte de résultat. Ce sont les différentes charges et produits de l’exercice.

Si vous vous intéressez au calcul détaillé des soldes intermédiaires de gestion, voici les formules détaillées que vous pouvez utiliser : 

  • Production de l’exercice = Production vendue + Production immobilisée + Production stockée
  • Marge commerciale = Ventes de marchandises - Coût d’achat des marchandises vendues
  • Valeur ajoutée (VA) = Production de l’exercice + Marge commerciale - Consommation par des tiers
  • Excédent brut d’exploitation (EBE) = VA + Subventions d’exploitation - Charges du personnel - Impôts et taxes
  • Résultat d’exploitation = EBE + Autres produits d’exploitation + Reprises sur amortissement et provisions d’exploitation + Transferts de charges d’exploitation - Autres charges d’exploitation - Dotation aux amortissements et provisions d’exploitation
  • Résultat financier = Produits financiers - Charges financières
  • Résultat courant avant impôt (RCAI) = Résultat d’exploitation + Résultat financier
  • Résultat exceptionnel = Produits exceptionnels - Charges exceptionnelles
  • Résultat net de l’exercice = RCAI + Résultat exceptionnel - Impôt sur les bénéfices - Participation salariale

Sachez que si vous avez besoin d’être accompagné pour la tenue de votre comptabilité, vous pouvez utiliser Comptastart, notre outil d’aide à la gestion de la comptabilité en ligne.

Mise à jour : 11/12/2019

Rédacteur : Meriadeg Mallard, diplômé de Master en Droit des Affaires de l'Université Paris Nanterre. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Gérer sa comptabilité