En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
23 septembre 2019

Tout sur le financement d’une association
Temps de lecture : 5 min

Faustine Nègre
Diplômée de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

En savoir plus

Les formalités de création d’une association sont très peu onéreuses. Toutefois, pour monter et faire vivre un projet à but non lucratif, que ce soit dans le domaine du sport, de la culture, ou dans l’humanitaire, d’autres dépenses doivent être envisagées. 

Pour couvrir ces dépenses, il est bien souvent nécessaire de partir à la recherche de financement pour son association. Cotisations, dons, événements, aides publiques, crowdfunding, Legalstart vous explique comment trouver des financements pour une association loi de 1901.




Financement association

Quelles sources de financement pour une association? 

La participation financière des membres

Lors de la rédaction des statuts d’association, il est possible d’exiger des membres de l’association de participer à son financement. On parle alors de financement interne

Le recours au financement interne de l’association doit correspondre à un réel besoin. Il ne doit pas avoir pour seul objet de constituer une réserve de trésorerie. 

Cette participation des membres au financement d’une association peut prendre trois formes:

  • Le droit d’entrée: il s’agit d’une somme qui doit être versée par les nouveaux membres lors de leur adhésion. Le droit d’entrée ne peut donc être versé qu’une seule fois par adhérent.

  • Les cotisations: le recours aux cotisations est une méthode de financement très fréquemment utilisée. Il s’agit pour les membres de s’acquitter à échéance régulière (souvent de manière annuelle) d’une somme destinée à contribuer au fonctionnement de l’association. Le montant de la cotisation peut être identique pour tous les membres ou évoluer par catégorie de membres. Il est généralement recommandé de ne pas inscrire le montant des cotisations au sein des statuts pour éviter d’avoir à effectuer une modification de l’association en cas de changement.

  • Les apports: les membres de l’association peuvent participer à son financement en apportant des biens mobiliers (matériel, ordinateur, fournitures, etc.) ou immobiliers (mise à disposition d’un local). Par exemple, le financement d’une association sportive peut passer par le don d’équipements sportifs tels que des ballons de foot, des chasubles colorés, des tapis de gymnastique, etc.


Le recours à la générosité du public

Le financement d’une association passe bien souvent par la générosité du public. En effet, toute association a le droit de recevoir des dons manuels, c’est-à-dire de se voir remettre des sommes d’argent ou des biens de la part de particuliers ou d’entreprises.

Les dons aux associations doivent toujours être effectués à titre gratuit, autrement dit sans contrepartie. Le financement participatif pour une association est un outil simple et efficace pour trouver des financements en faisant appel à la générosité du public. 

Bon à savoir: les associations d’intérêt public peuvent éditer des reçus fiscaux permettant au donneur d’obtenir une réduction d’impôts. Pour être considérée comme étant d’utilité publique, l’association doit être à but non lucratif, son objet et sa gestion doivent être désintéressés et elle doit avoir vocation à fonctionner au profit d’un cercle élargi.


Si vous avez un doute quant à l’intérêt public de votre association, n’hésitez pas à vous tourner vers l’administration fiscale pour vous assurer que celle-ci possède la qualité d’organisme d’intérêt public lui permettant de délivrer des attestations de dons.

Les aides publiques et subventions

Lors de la recherche de financement pour une association, les aides publiques et subventions sont souvent rapidement sollicitées. 

Les subventions correspondent aux aides de toute nature, attribuées de manière facultative par l’État et les collectivités territoriales aux associations. 

Toute association déclarée et possédant un numéro Siren d’association peut déposer un dossier de demande de subvention. Pour être éligible, il est nécessaire que l’association démontre que les subventions vont être utilisées pour financer la réalisation d’une action, le développement d’un ensemble d’activités ou l’activité globale.

La demande de subvention peut se faire en ligne ou via le formulaire Cerfa n°12156*05. Toutefois, sachez qu’il n’existe pas un droit à la subvention, cela signifie que toute association peut se voir refuser une subvention sans aucune justification.

L’organisation d’activités économiques

Une association à but lucratif, ca n’existe pas! Pour autant, une association à but non lucratif peut avoir des activités économiques

Aussi, lors de la recherche de financement pour une association à but non lucratif, il est tout à fait possible de décider de développer des activités lucratives telles que la vente de biens (goodies, objet fait main, etc.), la vente de services (nettoyage de voiture, confection de repas, etc.) ou encore l’organisation d’événements (spectacle, vide-dressing, etc.). La seule condition étant que les fonds obtenus soient intégralement alloués à la réalisation du projet associatif.

Attention: il est important de veiller à ce que les activités économiques de l’association restent accessoires à son activité principale, c’est-à-dire à la réalisation de son projet associatif.

Comment faire une demande de financement réussie pour son association? 

Avant de partir à la recherche de financement pour une association, il est essentiel que le projet associatif soit nettement défini. Pour cela, rien de tel que de dresser un document qui résume la raison d’être de l’association. Il est important d’y faire figurer l’histoire, l’objet social de l’association, ses objectifs, ses grandes missions, ainsi que ses valeurs. 

Pour trouver des financements, il est essentiel de mobiliser son réseau. En effet, si les membres de l’association communiquent sur le projet et le relaient auprès de leurs proches et via les réseaux sociaux, cela touchera davantage de personne et de potentiels investisseurs!

Le projet associatif doit être convaincant pour que différents investisseurs acceptent de participer à son financement.

Vous êtes en train de monter votre association? N’hésitez pas à consulter notre guide sur la création d’association.

Mise à jour : 23/09/2019

Rédaction : Faustine Nègre, diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

En savoir plus