Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer
Malo de Braquilanges
diplômé de Sciences Po et spécialisé dans l’accompagnement des créateurs d’entreprise chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard
20 février 2018
Temps de lecture : 3 min

Le métier de peintre en bâtiment fait partie des métiers du BTP. Définition, formation, salaire, débouchées, ce sont autant de questions que vous vous posez si vous avez pour projet d'exercer en tant que peintre en bâtiment. 

On fait le point sur tout ce que vous devez savoir sur le métier de peintre en bâtiment.

métier peintre batiment

Quelle est la définition du métier de peintre en bâtiment ?

Le métier de peintre en bâtiment, à ne pas confondre avec l’artiste-peintre, est le métier du bâtiment qui apporte la touche finale sur les chantiers.

Il y a de nombreuses façons d'exercer le métier de peintre en bâtiment en fonction de la clientèle que l’on cherche à toucher, : cela peut aller de l'intervention pour la cuisine d’une famille au chantier pour les bureaux d’une préfecture. Dans tous les cas, le métier de peintre en bâtiment demande de la précision, une connaissance des couleurs et des matières, un goût pour l’esthétique et surtout une bonne condition physique car non seulement les positions peuvent être désagréables mais le chantier peut tout à fait se trouver en extérieur,.

Il y a deux principaux types de clients lorsque vous exercez le métier de peintre en bâtiment : les particuliers et les entreprises/organismes institutionnels.

Si vous travaillez avec des particuliers, le travail sera en général plus modeste, plus précis, et on vous demandera d’avoir une fibre artistique ou au moins des qualités de décorateur.

Si vous travaillez avec des organismes (entreprises, collectivités…), les chantiers sont en général plus importants. Vous allez alors réaliser des travaux qui vont laisser moins de place votre créativité mais qui peuvent être tout autant intéressants.

Quelle est la formation pour exercer le métier de peintre en bâtiment ?

Comme la plupart des métiers d’artisanat, les formations des artisans peintres sont le CAP (certificat d’aptitude professionnelle), le Brevet professionnel, ou encore le BTS (brevet de technicien supérieur).

Les intitulés sont : le CAP peintre-applicateur de revêtements, le brevet professionnel peinture revêtements et le BTS aménagement et finition. Ces formations durent deux à trois ans. Elles ne présentent pas un coût trop prohibitif grâce à la présence de nombreux établissements publics et restent incontournables pour l’accès à des postes à responsabilité.

Par ailleurs, le peintre peut préférer ne pas faire de formations théorique mais directement une formation professionnelle pendant trois ans.

Il faut noter que cette profession est plutôt demandée et les débouchés sont nombreux, surtout en milieu urbain et périurbain.

En ce qui concerne le salaire d'un peintre en bâtiment, lorsque ce dernier est indépendant, cela varie en fonction de son tarif horaire.

Sous quelle forme exercer l’activité de peintre en bâtiment ?

Pour exercer votre métier de peintre en bâtiment, vous pouvez tout d'abord faire le choix d'être salarié d’une entreprise. Cela permet à avoir accès à des responsabilités et être au cœur des projets de l’entreprise tout en profitant d'une certaine stabilité qui ne nécessite pas d'investissement.

Si vous ne voulez pas être salarié, vous pouvez devenir travailleur indépendant. Aujourd'hui beaucoup d’artisans peintres choisissent de travailler à leur propre compte. A ce moment se pose la question de la forme sociale à choisir.

Sachez que lorsque vous faites le choix d'exercer le métier de peintre en bâtiment, vous ne vous fermez pas de porte au niveau de la structure juridique adaptée. Vous allez pouvoir devenir peintre auto-entrepreneur, ce qui est un statut réputé pour sa simplicité, mais vous allez également pouvoir créer votre entreprise de peintre en bâtiment en passant par la forme sociétaire.

Le métier de peintre en bâtiment s'adapte à la structure de l'entreprise individuelle comme à celle de société.

Quel est le budget pour être peintre en bâtiment à son compte ?

Il faudra compter plusieurs postes :

  • la formation pour exercer le métier de peintre en bâtiment : elle peut être assurée par un établissement public, sachant qu’une expérience professionnelle de trois ans peut remplacer une formation théorique ;
  • les coûts de création de l’entreprise : l’immatriculation d’une entreprise nécessite des coûts : frais de greffe, inscription au Répertoire des métiers, coût de l'annonce légale ; 
  • l’assurance décennale : elle est une obligation professionnelle, les prix sont variables et dépendent de la situation de l’artisan, n’hésitez pas à comparer les différentes offres ;
  • le véhicule et le matériel : poste principal de dépenses tout le long de l’activité, il faut penser à avoir du matériel performant et en quantité suffisante sans pour autant avoir des équipements superflus. N’oublions pas que le métier de peintre en bâtiment est un métier méticuleux et précis, donc le matériel n’a pas besoin d’être très volumineux. Ce paramètre dépend beaucoup des chantiers réalisés ;
  • la communication : la plupart des métiers de l’artisanat dépendent principalement des réseaux personnels et professionnels. Une carte peut être jouée sur ce terrain-là, à charge pour l’artisan d’être inventif et de se démarquer.

Mise en ligne : 21/02/2018

Rédacteur : Jean-Baptiste ROUGE, étudiant en droit public à l'Université Paris II Panthéon-Assas. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations