16 juillet 2021

Investir dans une start up: ce qu’il faut savoir
Temps de lecture : 3 min

Ryuta Asai
Diplômé d'un Master 2 en Droit et Communication juridique à l'Université Panthéon-Assas. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus ?

Si vous souhaitez investir dans une start up, sachez qu’il s’agit d’une pratique devenue répandue, et qui n’est plus réservée qu’aux professionnels de la finance. Mais pour qu’une entreprise puisse recevoir de nouveaux investissements, il faut procéder à une augmentation de capital.

Comment et combien investir dans une start up? Quels sont les avantages fiscaux? Peut-on investir dans une start up en France? On répond à vos questions.

Comment investir dans une start up?

Si vous souhaitez faire un investissement dans une start up, sachez qu'il existe différentes manières d’investir:

  • L’investissement direct: vous choisissez vous-même l’entreprise dans laquelle vous souhaitez placer votre argent, et vous souscrivez à son capital. Autrement dit, vous obtenez la qualité d’associé, et par conséquent le droit de participer aux décisions importantes, ainsi que la possibilité de percevoir des dividendes. Cela vous permet d’avoir plus de liberté dans vos choix, mais présente un certain risque: en cas faillite de la société, vous pourrez perdre l’intégralité de votre mise. 

À noter: pour qu’une start up puisse bénéficier d’un investissement de la part d’investisseurs extérieurs, il faut procéder à une augmentation de capital avec émission de titres. Concrètement, de nouvelles actions (ou parts sociales) de même valeur que celles existantes sont créées en vue d’intégrer des investisseurs au capital de la société. Cette opération demande nécessairement une modification des statuts de la société.

  • Les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI): vous ne choisissez pas la start up dans laquelle investir. En effet, vous placez votre argent dans un fonds profitant à plusieurs PME. Cela reste un investissement à risque mais en cas de faillite de l’une des sociétés, la perte est limitée par les autres placements.

Des plateformes d’investissement collectif vous permettent d’investir dans des start ups directement en ligne, ce mécanisme est désigné sous le terme de crowdequity.

Investir dans une start up: quels avantages fiscaux?

Nombreux sont ceux qui ont choisi d’investir dans une start up en France. En effet, entre 2019 et 2020, une augmentation de 7% des levées de fonds a été observée, pour un total de 5,4 milliards d’euros.

Cela peut s’expliquer notamment par le fait qu’investir dans une start up présente des avantages fiscaux. En effet, en plus de devenir actionnaire d’une société prometteuse, vous pouvez récupérer une partie de votre investissement à travers une réduction d’impôts. Ces avantages fiscaux dépendent du type d'investissement réalisé:

Les avantages de l’investissement direct

L’investissement direct permet une réduction de votre impôt sur le revenu (IR). En effet, le dispositif IR PME a été mis en place pour inciter les particuliers à investir dans les PME en raison des répercussions de la crise sanitaire. Ce dispositif permet, pour l’année 2021, une réduction de l’IR de 25% des sommes investies dans le capital de PME françaises et européennes. Cet avantage est soumis à quelques conditions:

  • être une personne physique;
  • avoir sa résidence fiscale en France;
  • conserver les parts acquises durant au moins 5 ans;
  • souscrire au capital d’une PME (non cotée en bourse) avant le 31 décembre 2021;
  • reporter son investissement sur la déclaration n°2042-C de l’année 2022.

Si vous voulez devenir investisseur dans une start up, vous pouvez également bénéficier d’une exonération totale de la fiscalité sur les dividendes et les plus-values à partir de la cinquième année. Il doit s’agir de titres d’une entreprise employant moins de 5.000 salariés, avec un chiffre d’affaires inférieur à 1,5 milliards d’euros. Ici aussi, il y a des conditions :

  • être une personne physique;
  • avoir sa résidence fiscale en France;
  • ouvrir un Plan Epargne en Actions-PME (PEA-PME: un compte-titres défiscalisant destiné au financement des PME);
  • constituer un portefeuille de titres;
  • effectuer un retrait au moins 5 ans après l’ouverture du PEA / PEA-PME.



Toutefois, il faut savoir que ces avantages fiscaux incitant à investir “en direct” dans une start up ont des limites:

  • La réduction de 25% de l’impôt sur le revenu n’est possible que dans la limite d’un investissement de: 
    • 50.000 euros pour une personne célibataire. Cela revient à une réduction maximale de 12.500 euros.
    • 100.000 euros pour un couple de personnes mariées ou pacsées. Cela revient à une réduction de 25.000 euros maximum.
  • La limite de la somme déposable sur un compte PEA-PME est fixée à : 
    • 225.000 euros pour une personne célibataire
    • 450.000 euros pour un couple de personnes mariées ou pacsées

Les avantages de l’investissement via les Fonds Communs de Placements dans l’Innovation (FCPI)

Ici aussi, en tant qu’investisseur, vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 25%. L'avantage fiscal est soumis ici aussi à l’obligation de conserver ses parts durant au moins 5 ans

La limite de l’investissement est fixée à:

  • 12.000 euros pour un célibataire, soit une réduction de 3.000 euros maximum;
  • 24.000 euros pour un couple marié ou pacsé, soit une réduction de 6.000 euros maximum.

Bon à savoir: vous avez la possibilité de cumuler les avantages fiscaux des FCPI avec ceux des Fonds d’investissement de proximité (FIP). Le FIP sert au développement des PME et des petites et moyennes industries (PMI) régionales et non cotées. Les avantages et plafonds sont identiques à ceux des FCPI. Ainsi, vous pouvez alors cumuler jusqu’à 6.000 euros ou 12.000 euros de réduction d’impôt selon votre situation conjugale.

Combien investir dans une start up?

Le montant minimal à investir dans une start up varie selon la méthode d’investissement choisie: 

Méthode d’investissement

Combien investir au minimum ?

Site d’investissement collectif (crowdequity)

entre 100 et 1000 euros selon la plateforme

Fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI)

environ 1000 euros

Investissement direct

Quelques milliers d’euros



Comme vu plus haut, il existe des limites d’investissement à respecter pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux. Concrètement, le montant à investir dans une start up dépend d’abord des fonds dont vous disposez puis de l’investissement que vous souhaitez réaliser. N’oubliez pas que comme tout type d’investissement, cela peut présenter des risques !

Mise à jour: 16/07/2021

Rédaction: Ryuta Asai, diplômé d'un Master 2 en Droit et Communication juridique à l'Université Panthéon-Assas. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus ?

Recevez gratuitement les meilleurs articles de la catégorie Startup

Recevoir les articles