Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Comment devenir coursier en auto-entrepreneur ?

L’activité de coursier est une activité en plein essor ! Le secteur a profité de l’arrivée des plateformes de livraison de repas : Deliveroo, Foodora, Ubereats, etc. Aujourd’hui, le nombre de coursiers indépendants est en croissance permanente. Le statut juridique le plus prisé par ces nouveaux coursiers ? Lauto-entreprise ! Face à ces nouvelles opportunités, vous pouvez naturellement vouloir devenir coursier auto-entrepreneur. Quelles conditions ? Quelles démarches ? Quelle réglementation ? Tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer !

Mini-sommaire

  1. Les conditions : qui peut devenir coursier en auto-entrepreneur ? 
    1. Les conditions générales du statut auto-entrepreneur
    2. Les conditions spécifiques aux coursiers motorisés 
  2. Devenir coursier en auto-entrepreneur : démarches et réglementation
    1. Les formalités de création de votre auto-entreprise
    2. Débuter mon activité : la réglementation 

coursier autoentrepreneur

Les conditions : qui peut devenir coursier en auto-entrepreneur ?

Les conditions générales du statut auto-entrepreneur

C’est un des avantages du statut d’auto-entrepreneur : le régime est très ouvert. Quelle que soit votre situation, vous pouvez facilement créer votre auto-entreprise et exercer votre activité de coursier. Vous pouvez par exemple cumuler votre statut d’auto-entrepreneur avec une activité salariée.

Toutefois, vous devez respecter certaines conditions pour pouvoir créer votre auto-entreprise. La plus restrictive d’entre elles : vous ne pouvez pas créer une auto-entreprise si vous êtes déjà chef d’entreprise affilié au RSI.

  • Si vous êtes gérant majoritaire d’une SARL ou d’une EURL, vous ne pourrez donc pas devenir coursier en auto-entrepreneur.
  • Si vous êtes déjà auto-entrepreneur pour une autre activité, vous ne pourrez pas créer une nouvelle auto-entreprise en tant que coursier. Vous pouvez cependant ajouter facilement une nouvelle activité à votre auto-entreprise existante. Cela vous permettra de pouvoir exercer votre activité de coursier sans créer une nouvelle structure.

Pour connaître les autres conditions à remplir pour créer votre auto-entreprise, nous vous invitons à lire notre fiche sur les conditions du statut d’auto-entrepreneur.

Les conditions spécifiques aux coursiers motorisés

Que vous soyez livreur à vélo, scooter, motocyclette, moto ou voiture, votre activité est la même : services des coursiers urbains indépendants. Cependant, selon le type de véhicule utilisé, les conditions sont bien différentes. Vous voulez devenir coursier auto-entrepreneur à vélo ? Aucune qualification particulière n’est requise ! En revanche, dès lors que vous utilisez un véhicule à moteur, vous devez obligatoirement être titulaire d'une attestation de capacité de transport de marchandises. Pour l’obtenir, vous devez suivre une formation et réussir un examen.

A noter : vous pouvez vous inscrire sur certaines plateformes et effectuer des livraisons de repas en scooter sans justifier l'obtention de votre capacité de transport. Vous n'êtes pas dispensé de cette capacité pour autant ! En tant qu'auto-entrepreneur, il est de votre responsabilité de vous assurer que vous êtes titulaire des autorisations nécessaires pour exercer votre activité. 

Devenir coursier en auto-entrepreneur : démarches et réglementation

Les formalités de création de votre auto-entreprise

Un autre avantage du statut d’auto-entrepreneur : les formalités pour créer votre entreprise sont très simples. Vous n’aurez qu’à remplir un formulaire de déclaration de début d’activité et l’envoyer à la Chambre du Commerce et de l’Industrie de votre département, accompagnée d’un certain nombre de pièces justificatives. Pour plus de détails, nous vous renvoyons à notre fiche dédiée pour connaître toutes les étapes de déclaration de votre auto-entreprise.

Les formalités de création de votre  entreprise auront pour conséquence l’obtention d’un numéro Siren. Votre auto-entreprise sera immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés et vous obtiendrez un extrait K-Bis. Vous pouvez alors démarrer votre activité !

Débuter mon activité : la réglementation

Une fois votre auto-entreprise créée, vous devez respecter les obligations générales du régime auto-entrepreneur. Notamment, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires chaque mois ou chaque trimestre selon l’option choisie. Attention à ne pas dépasser les seuils du régime auto-entrepreneur ! Si vous réalisez un chiffre d’affaires annuel supérieur à 33 100 euros, vous ne bénéficierez plus du régime fiscal et social favorable de l’auto-entrepreneur.

Par ailleurs, l’activité de livreur présente des risques. Nous vous conseillons de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle afin de couvrir les préjudices que vous pourriez causer à des tiers dans le cadre de votre activité. Si vous comptez exercer votre activité avec un véhicule motorisé, vous devez aussi assurer ce véhicule.

Enfin, lors de votre premières courses, veillez à respecter les règles relatives à votre activité : respect du code de la route, obligations sanitaires si vous livrez des repas, etc.

Se lancer au tant que coursier auto-entrepreneur est relativement simple. Formalités de création simplifiées, régime fiscal et social avantageux, l’auto-entreprise semble être la meilleure solution pour débuter une activité de coursier indépendant. Toutefois, ce statut connaît des limites, notamment en terme de chiffre d’affaires. Si vous souhaitez exercer votre activtié de manière plus intensive, ou si vous souhaitez vous associer avec d’autres coursiers, vous pouvez décider de changer de régime en créant une société.

 

Mise à jour : 20/06/2017

Rédaction : Robin Rouja, diplômé de la Toulouse School of Economics et spécialisé dans l'accompagnement des créateurs d'entreprises chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

 

 

 

 

 

 

 

 

Déclarez-vous auto-entrepreneur en ligne !