En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
08 mars 2019

Ouvrir un salon de tatouage: quelles étapes?
Temps de lecture : 4 min

Faustine Nègre
Diplômée de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un salon de tatouage

L’art du tatouage connaît de plus en plus d’adeptes en France, ce qui a entraîné un essor considérable de la profession de tatoueur depuis les années 1980. Ce métier qui ne s’exerce que par passion offre donc de très nombreuses opportunités!

Vous êtes créatif, à l’écoute et passionné par le tatouage? Vous souhaitez savoir comment ouvrir un salon de tatouage pour pouvoir faire de votre passion votre métier, mais vous ne savez pas comment vous y prendre? Ces conseils sont faits pour vous !

Devenir tatoueur

Devenir tatoueur: quelles formations pour se lancer?

Bonne nouvelle, devenir tatoueur sans diplôme, c’est possible! Bien entendu, il est nécessaire d’avoir l’âme artistique, d’être créatif et passionné par le dessin et le monde du tatouage.

Le plus souvent, l’apprentissage des techniques de tatouage se fait auprès d’un tatoueur expérimenté sous la forme d’un stage de plusieurs mois ou en tant que salarié débutant. Cette période de formation tatoueur est une étape incontournable de votre parcours. C’est là que vous allez apprendre à tenir un salon de tatouage, à nettoyer et stériliser le matériel, à être à l’écoute des clients et à manier la machine à tatouer. C’est par cet apprentissage que vous pourrez faire vos preuves et justifier de vos compétences auprès de vos futurs clients.

Enfin, le seul véritable impératif pour pouvoir exercer en tant que tatoueur, est d’avoir suivi une formation aux conditions d’hygiène et de salubrité dispensée par un organisme habilité. Grâce à cette formation d’une durée de 21 heures, vous recevrez une attestation de formation hygiène et salubrité indispensable pour pouvoir commencer à exercer.

Quels investissements pour ouvrir un salon de tatouage?

Pour exercer la profession de tatoueur, seules deux possibilités s’offrent à vous : devenir salarié d’un salon de tatouage ou ouvrir votre propre salon. En effet, il n’est pas possible d’exercer votre activité à domicile, c’est-à-dire chez vos clients!

Avant de vous lancer dans l’ouverture de votre salon de tatouage, pensez à rédiger un business plan. L’utilité du business plan n’est pas négligeable : il vous permet notamment d’avoir une idée des investissements à réaliser quant à vos futurs locaux et au matériel tatouage!

Pour vous aider, n’hésitez pas à vous appuyer sur notre modèle de business plan.

Les locaux dédiés au tatouage

La réglementation vous impose de recevoir vos clients dans une pièce exclusivement dédiée aux actes de tatouages, c’est-à-dire qu’aucune autre activité ne doit y être exercée. Il doit s’agir d’un espace aménagé qui comprend:

  • Une salle technique dédiée aux actes de tatouage: cette pièce doit posséder une zone de lavage des mains avec un robinet à fermeture non-manuelle. Et, les surfaces de la pièce doivent être lisses, lessivables et non textiles;

  • Un local consacré au nettoyage et à la stérilisation du matériel.

A noter: au moment de choisir vos locaux pensez à la domiciliation de votre entreprise, cela vous évitera d’avoir à effectuer ultérieurement des démarches liées à un transfert du siège social de votre entreprise.

Le matériel de tatouage

Pour exercer votre activité, il vous faudra notamment investir dans :

  • Un dermographe (machine à tatouer), sachez que certains fournisseurs proposent des formations sur l’utilisation de leur matériel tatouage;
  • De l’encre de tatouage qui doit être exempt de substance interdite;
  • Des gants et des aiguilles à usage unique, des tubes, etc.

Quel statut juridique pour son salon de tatouage?

Choisir son statut juridique est une étape incontournable pour ouvrir son salon de tatouage.

Être auto-entrepreneur tatoueur est souvent déconseillé puisqu’il existe des plafonds auto-entrepreneur à ne pas dépasser. Sachant que le tarif d’un tatouage varie entre 70 et 150 euros par heure de travail, les plafonds de chiffre d'affaires annuel risquent d’être atteint très rapidement. La conséquence principale d’un tel dépassement est la perte des avantages du statut d’auto-entrepreneur tatoueur.

Il est donc généralement conseillé d’ouvrir un salon de tatouage en créant en société. Vous pouvez opter pour la création d'une SARL ou d'une SAS si vous avez des associés, ou encore d’une EURL ou d’une SASU si vous vous lancez seul.

L’avantage de ces formes de sociétés est qu’elles vous permettent de conserver votre autonomie tout en disposant d’un outil juridique plus élaboré dans la perspective d’accroissement de votre activité. Par ailleurs, ces formes sociales vous protègent des difficultés économiques que votre salon de tatouage pourrait rencontrer. Ainsi, vos créanciers professionnels ne pourront pas saisir vos biens personnels pour obtenir le paiement de leurs factures.

Sachez qu’en ouvrant votre salon de tatouage, vous exercerez une activité commerciale et vous devrez impérativement vous enregistrer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Si vous hésitez entre plusieurs formes juridiques n’hésitez pas à remplir notre questionnaire du choix de la forme juridique pour vous aider à trouver la structure la plus adaptée à votre activité et à votre situation.

Quelle est la réglementation à respecter pour ouvrir un salon de tatouage?

Face à l’importance du risque infectieux liée à la pratique du tatouage, il est primordial de bien respecter les règles d’hygiène et de salubrité qui vous sont enseignées lors de la formation hygiène et salubrité. Par ailleurs, avant de vous lancer à votre compte, vous devez impérativement déclarer votre activité de tatoueur auprès de l’Agence régionale de santé (ARS) de votre lieu d’exercice.

Au moment d’exercer, ayez toujours en tête ces 4 règles essentielles :

  • La pièce dédiée aux actes de tatouage doit être nettoyée tous les jours et les surfaces doivent être désinfectées entre chaque client;

  • Dès lors que le matériel pénètre ou entre en contact avec la peau ou la muqueuse du client, celui-ci doit être à usage unique ou à défaut être stérilisé;

  • Les bijoux doivent être retirés et le port de gants est obligatoire, ces derniers doivent être renouvelés entre chaque client et au maximum toutes les deux heures au cours d’un même tatouage;

  • Avant d’effectuer l’acte de tatouage vous devez informer votre client des risques sanitaires encourus par le tatouage.

Attention: il est interdit de tatouer des personnes mineures sans le consentement écrit de l’un de ses représentants légaux. Vous devez être en mesure de présenter la preuve de ce consentement pendant une durée de 3 ans.

Mise à jour : 25/01/2019

Rédaction : Faustine Nègre, diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un salon de tatouage