En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Article mis à jour le 10 septembre 2018

Comment devenir consultant en finance?

Héloïse Fougeray
Diplômée d'un Master II en Droit de la Propriété Intellectuelle aux Universités partenaires Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris-Saclay. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Vous aimez la diversité ? Travailler dans de nombreuses entreprises différentes vous stimule ? Le métier de consultant est fait pour vous ! Cette profession peut être exercée dans de nombreux domaines (consultant en management, consultant financier, consultant en ingénierie, consultant en référencement, etc.).

Vous pourrez exercer aussi bien dans de grandes entreprises que dans des TPE - PME. En effet, les grandes entreprises ont généralement toutes les compétences en interne, et ont recours à des consultants pour des problématiques précises. A l’inverse, les TPE - PME vont plutôt recourir à un consultant pour compléter leurs compétences internes en externalisant certaines fonctions.

Votre domaine de prédilection est la finance ? Mettez à profit vos compétences et votre expérience et devenez consultant ! Afin de vous guider, nous vous donnons les éléments clefs pour comprendre ce métier, les compétences qu’il requiert et les statuts envisageables.

Devenir conseiller en finance

Quel est le rôle d’un consultant financier ?

La plus-value du consultant financier

Son domaine d’expertise ? Le consultant financier doit être un spécialiste des problématiques comptables et financières. II est ainsi amené à travailler en collaboration avec les directions comptables et financières d’une grande variété d’entreprises clientes. Son rôle est de leur apporter son expertise sur des sujets précis et de façon ponctuelle.

Sa priorité ? Permettre à une entreprise d’atteindre un développement bien plus rapide que ce qu’elle parvient à réaliser à l’aide de ses compétences internes. Il doit donc être doté d’un grand sens de l’analyse afin d’être capable de proposer des solutions d’optimisation pertinentes pour améliorer la rentabilité de l’entreprise cliente.

Son plus ? Il apporte un regard neuf et extérieur sur les problématiques financières de l’entreprise cliente. Cela lui permet d’apporter avec objectivité des solutions appropriées à la situation de la société (optimisation des flux financiers, optimisation du poste client, mise en place des outils nécessaire à une meilleure maîtrise des coûts, etc.).

Les missions du consultant financier

Les missions du consultant financier sont diverses et  varient en fonction des cas :

  • Lorsqu’un consultant a été appelé pour un accroissement temporaire d’activité ou pour une mission de remplacement, voici quelques missions types qui lui seront confiées : réaliser des déclarations fiscales, établir des bulletins de paie, aider à l’établissement des comptes annuels, etc.
  • Lorsque l’entreprise cliente a recours au conseiller financier pour qu’il apporte son expertise sur un point spécifique, dans le but de résoudre une situation critique ou d’optimiser le fonctionnement de l’entreprise, les missions qu’il aura à remplir seront, par exemple : l’audit financier de l’entreprise, l’étude des solutions de financement et de subventions, etc.

Quelles compétences et quelle formation pour être conseiller financier ?

Conseiller financier : quelles études et quelle formation ?

Pour devenir consultant financier, il faut être diplômé d’une formation en comptabilité et en fiscalité. Une formation en comptabilité et finance de niveau bac +5 en Université ou en École de commerce est généralement demandée pour accéder au poste de conseiller financier.  

En plus d’une bonne maîtrise des outils standards, le consultant financier doit également savoir manier les principaux ERP du marché  (Oracle ou SAP). La maîtrise de l’anglais peut également être requise et des connaissances connexes en audit, consolidation, contrôle de gestion, contrôle interne sont un plus.

Quelles qualités pour être un bon consultant en finance ?

Les qualités requises pour exercer avec succès le métier de consultant en finance sont les mêmes que pour devenir consultant dans d’autres domaines :

  • Une expertise pratique et des connaissances techniques en finance et en comptabilité.
  • Une très bonne faculté d’analyse afin de trouver des solutions efficaces pour les entreprises clientes.
  • Une aisance relationnelle et une une bonne capacité d’adaptation afin de travailler avec les équipes financières d’une grande variété d’entreprises.
  • Une certaine aisance orale et écrite afin de pouvoir exposer son diagnostic et ses solutions à l’entreprise cliente.

Combien d’années d’expérience pour être consultant financier ?

Les consultants financiers sont généralement des anciens cadres, voire des cadres dirigeants, qui désirent mettre à disposition leur expertise au profit de plusieurs entreprises.

Ainsi, a minima, un conseiller financier doit posséder une bonne connaissance de la comptabilité et de la fiscalité, acquise lors d’une première expérience en expertise comptable ou en direction comptable ou financière d’entreprise.

Bon à savoir : le salaire d’un conseiller en finance est compris en moyenne entre 25-31K€ à l’embauche et entre 40-45K€ après trois années d’expérience.

Quel statut choisir pour exercer en tant que consultant financier ?

Entre indépendance ou sécurité, le choix entre différents statuts vous appartient ! Notez cependant que la majorité des consultants financiers débutent leur carrière en cabinet ou en intégrant la direction financière d’une entreprise. Ceux qui se lancent en tant que travailleurs indépendants dès le début de leur carrière sont rares.

Consultant en tant que salarié : cabinet de conseil ou portage salarial

  • Consultant financier en cabinet de conseil : Vous pouvez exercer en tant que consultant dans un cabinet de conseil. Intégrer un cabinet de conseil limitera votre liberté par rapport à la possibilité d’exercer au sein d’une société de portage salarial.
  • Conseiller financier en portage salarial : Être en contrat de travail en portage salarial vous permet de bénéficier d’une réelle autonomie en vous constituant une clientèle basée sur votre propre prospection. Ce statut est un bon compromis entre indépendance et sécurité.

Conseiller financier indépendant

L’indépendance totale vous séduit davantage ? Devenir conseiller financier à son compte sera alors plus adapté à votre cas. Devenir travailleur indépendant implique de créer sa propre entreprise et de choisir une forme juridique de société adaptée à votre type d’activité.  

Vous avez ainsi principalement le choix entre devenir consultant auto-entrepreneur ou créer une société unipersonnelle (SASU ou EURL).

Chaque statut comporte des spécificités en matière de protection sociale, d’imposition, de coûts de constitution, d’obligations administratives… Renseignez vous bien avant choisir ou faites vous aider pour choisir la forme de société adéquate !

Les étapes pour savoir comment devenir consultant financier n’ont plus de secret pour vous ? Réalisez vos ambitions dès à présent et devenez consultant !

Mise à jour le : 10/09/2018

Rédacteur : Héloïse Fougeray, diplômée d'un Master II en Droit de la Propriété Intellectuelle aux Universités partenaires Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris-Saclay. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations